Questions au Comité Guillaume Tell ...

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  BRX le Mar 17 Mar - 9:11

Bonjour
Il est un point dans le message de Tackdriver sur lequel je ne suis pas d'accord , tout au moins s'il est pris dans une acception globale de tous ceux qui sont touchés par la législation sur les armes, c'est celui-ci:

" Bref,
 je ne vois pas encore d'asso efficace à l'horizon pour la communauté que nous représentons
 (qui de toute façon a un poids politique négligeable). "

Pour l'association représentative, comme il existe plus que des nuances de sensibilité et d'intérêts entre les différentes catégories de gens concernés, il faudrait savoir plus précisément ce que couvre ce " nous "; va-t-il bien du collectionneur au chasseur en passant par le tireur sportif avec ou sans armes soumises à autorisation  ou, dans le cadre de cette discussion, est-il limité aux tireurs ?

Dans cette dernière hypothèse, l'argument sur le poids politique me semble parfaitement exact, celui des seuls tireurs est nul: on voit qu'ils se dispersent, se disputent à l'intérieur des forums où ils devraient se rassembler et leurs fédérations ne sont certes pas des foudres de guerre cherchant à les protéger des excès d'une réglementation de plus en plus contraignante.

Par contre, bien qu'il me semble que le rappel de ce détail soit jugé déplacé ou inopportun par beaucoup, il est indéniable que le milieu Chasse possède une force politique réelle mais totalement en jachère. Il y a eu, dans un récent passé, une tentative politique de regroupement pour contrer certains excès écologistes, nous avons vu qu'elle n'a pas su se maintenir et a pris très vite une orientation politicienne d'où sa désintégration.
Il n'en demeure pas moins que ce potentiel existe et qu'il est le premier à devoir être exploité.

Pour le moment rien n'est fait en ce sens et les chasseurs continuent d'être alimentés en bons conseils à tournure aussi paternaliste qu'hypocrite tels ceux délivrés benoîtement dans le dernier " Petit livre vert " remis avec la validation 2014/15. Heureusement, l'Etat est là pour nous protéger contre nous-mêmes et les fédérations sur le pont pour transmettre ses bonnes paroles.

Vous me direz qu'ici, à TCAR, nous sommes sur un forum d'orientation précise et que les problèmes des chasseurs n''ont pas lieu d'y être débattus; n'oubliez quand même pas que l'écrasement de la chasse populaire ne peut que conduire à la disparition des armes civiles. rapport numérique chasseurs/tireurs, de l'ordre de 10 contre 1.

Pour revenir brièvement sur les propos de notre collègue Leboulanger, je ne peux que regretter qu'ils soient surtout marqués de colère et d'animosité et qu'en dehors de demander l'élimination de pratiques - que chacun peut légitimement blâmer ou combattre - finalement, il ne propose rien de précis en matière de direction à suivre ni comme ligne d'action ni comme recommandation en matière d'association à soutenir en raison de son efficacité.

BRX
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 356
Age : 86
Date d'inscription : 23/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  gonfaron le Mar 17 Mar - 9:38

Plus un avec BRX .Pour Gilles 78 je dirais que mordre de temps en temps c est mieux que d aboyer tout le temps donc plus un aussi.Je fais volontairement bref en cette période de la Francophonie je ne voudrais pas que ma modeste réponse puisse étre la cause d une cacophonie. salut

ps Les chasseurs pensent à la chasse; ils oublient qu il faut un fusil aussi.

gonfaron
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 379
Age : 67
Date d'inscription : 07/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Invité le Mar 17 Mar - 13:52

Je vais préciser ma pensée pour clarifier mon point de vue: quand j'évoque "notre communauté" (le "nous") j'évoque tout le petit monde gravitant autour de la détention légale d'armes à feu, soit chasseurs, collectionneurs, biathlètes et tireurs. Mon arrière-pensée trouve son inspiration dans mes 50% : il n'existe pas en France, à l'heure actuelle, une seule asso en mesure de défendre la possession légale d'armes à feu avec efficacité, pour vulgariser un maximum: une "French NRA".

Je le répète (je suis adepte de la marteauthérapie ): le poids politique des détenteurs légaux d'armes est quantité négligeable, y compris en milieu rural, nous en perdons donc toute trace d'intérêt chez nos représentants départementaux, régionaux et nationaux. En gros le politique pourrait nous rétorquer: de combien de divisions disposez vous? (pour paraphraser le vieux Josef old ).

Autant je n'apprécie pas Thierry C., autant je reste persuadé que pour compenser un tel manque il nous faut des lobbyistes, mais des vrais, pas des individus amoureux d'eux-mêmes et de la lumière des projecteurs. C'est comme cela que cela fonctionne maintenant aux échelons centraux du pouvoir (j'en sais qque chose même si c'est hors sujet sur ce forum Wink )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Verchère le Mar 17 Mar - 15:08

Juste un mot, pour préciser quelques points ; pas des avis personnels, mais de l'observation :

"10 chasseurs contre un tireur", c'est une vue un peu étroite de la réalité des détenteurs d'armes à feu. C'est oublier les 2 ou 3 pétoires qui traînent dans la plupart des maisons de France, et qui devraient faire ajouter "100 détenteurs non actifs" (chiffre donné "au pif", mais pas forcément excessif).

Car restreindre la prise en compte aux seuls détenteurs "légaux" (la loi de quand ? celle d'hier, d'aujourd'hui ou de demain ?), c'est considérer que les seuls autres détenteurs d'armes sont les malfrats.
Or les chasseurs, tireurs et malfrats réunis ne représentent qu'une infime minorité des détenteurs d'armes (hors services gouvernementaux).

Tous ceux-ci (les "simples détenteurs"), d'abord ignorent totalement que les textes ont changé, et qu'ils n'ont plus le droit de détenir la 22 LR du pépé.
Quand c'est un Mauser, certes ils ont un doute ; mais de toutes façons beaucoup sinon la plupart considèrent comme inaliénables les grand principes dont l'école publique leur a autrefois rebattu les oreilles.
En particulier le fameux "la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres".
Et considèrent donc que tant qu'ils ne vont pas faire les cons avec sur la voie publique, ils ont le droit de détenir chez eux ce qui bon leur semble, à fortitiori si c'est un bien de famille.

Une association de défense plus large, non corporative (non spécifique chasseurs / tireurs / collectionneurs) aurait donc un intérêt ; mais il ne faut pas rêver, ces détenteurs discrets ne s'y afficheraient pas, ne serait-ce que parce-que qu'eux-mêmes ne se considèrent pas réellement comme des "détenteurs d'armes".

Un genre de  NRA ? Il faut se rendre compte qu'aux yeux de nombreux anti-armes, souvent mieux introduits que nous (ou plus roués), cette NRA est surtout un lobby de fabricants d'armes ; la composante "chasseurs / tireurs" étant pudiquement ignorée. A ce titre, si la participation de professionnels aux associations "pro-armes" peut avoir un effet de levier sur le pouvoir (production de TVA), on peut craindre qu'elle n'apporte de l'eau au moulin des "anti-armes".

NB : les dits "anti-armes" pouvant aussi, simultanément, se compter parmi les "détenteurs non actifs" cités plus haut. Ce qui n'a rien d'antinomique puisqu'à leurs yeux les pétoires du pépé sont des souvenirs de famille, plus que des armes à feu (il faut bien reconnaître que souvent, ils n'ont pas les cartouches qui vont avec).

Et de conclusion, je me garderai bien...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3463
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Gilles78 le Mar 17 Mar - 17:47

Les points de vue et les observations de Verchère, comme celles de Tackdriver sont particulièrement intéressantes et très constructives, ce qui améliore sensiblement le niveau du débat. Merci.

Effectivement la notion de "détenteur légal" ne peut pas se résumer à ceux qui sont "parfaitement dans les clous", qui n'ont que des armes déclarées, enregistrées etc... on doit aussi y englober tous ceux de bonne foi qui, par méconnaissance (souvent) ou mépris (parfois) de la réglementation considèrent que la détention d'un souvenir de famille qui reste accroché à un clou derrière la porte du cellier, ou sur le dessus de l'armoire à linge, ne saurait constituer une infraction.
Ce sont évidemment des détenteurs illicites au sens de la réglementation, mais ils restent (à leurs yeux du moins) des détenteurs légitimes et surtout ils n'ont JAMAIS provoqué la moindre augmentation de la criminalité ni même de dégradation de la sécurité publique.

L'UNPACT (tout comme Jean-Jacques Buigné et l'UFA) a déjà eu à de nombreuses reprises l'occasion de venir à l'aide de gens qui sont dans cette situation ou viennent de s'y trouver suite à une succession et souhaitent se mettre en règle ou trouver la meilleure solution pour conserver ce petit bout de patrimoine, avec l'avantage qu'il se trouve le plus souvent en catégorie C désormais.

Ceci va me contraindre à souligner encore une fois les méfaits de ceux qui ont "négocié" le contenu de la réglementation, puisque paradoxalement, la mise en possession par découverte d'armes de catégorie C a été supprimée de la réglementation, obligeant désormais à passer par l'intermédiaire d'un armurier pour pouvoir procéder à ce genre de régularisation. On a du mal à éviter d'y deviner la tentation de "faire du chiffre".

Pour revenir à l'expression "anti-armes", je voudrais apporter au débat le résultat des constats que j'ai pu faire depuis que j'ai bêtement mis le doigt dans cet engrenage.

Je n'ai JAMAIS eu l'occasion de m'affronter à un anti-armes avéré et revendiqué lorsque j'ai eu à traiter les problèmes soulevés par les adhérents qui nous sollicitent. La totalité des problèmes que rencontrent les détenteurs légaux d'armes et qui m'ont été soumis trouvent leur origine dans un conflit avec une administration qui exprime des exigences abusives, ou (et c'est encore plus surprenant) dans un conflit avec d'autres détenteurs d'armes, disposant d'un micro-pouvoir comme des présidents ou autres potentats locaux.
Evidemment ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'anti-armes, il suffit d'avoir assisté à la séance du Sénat et d'avoir entendu Jean-Vincent Placé pour savoir qui sont nos vrais adversaires, mais s'ils sont très nuisibles à chaque occasion qui leur est donnée d'influer sur la loi, au niveau national comme au niveau européen, ils ne pourrissent pas la vie quotidienne des détenteurs légaux comme peuvent le faire une poignée de fonctionnaires de préfectures, rarement de leur propre chef, mais sous l'influence d'une poignée de petits chefs, chefs de bureau, chefs de service, directeurs départementaux, chefs de cabinet, sous-préfets, voire préfets, etc...

Pour m'éviter les foudres de ceux qui m'accusent de faire de l'anti-fonctionnarisme à tout crin, je tiens à préciser qu'à chaque fois que je me suis trouvé en relation avec un  fonctionnaire de préfecture, je me suis trouvé face à des personnes de bonne foi, prises en porte-à-faux entre les demandes (parfois farfelues et souvent mal exprimées) des administrés, et les consignes fréquemment inadéquates et non-conformes à la réglementation d'une hiérarchie qui ne connait même pas la réglementation qu'ils font appliquer, faute la plupart du temps de l'avoir lue, l'interprétant à leur façon en fonction de ce qu'ils croient être le mieux pour le bien public, même si ça devait être en s'écartant des règles de droit.

Voilà de quoi est fait le quotidien de ceux qui passent du temps bénévolement pour sortir le cul des ronces de bon nombre de citoyens honnêtes qui ne veulent rien d'autre que le respect de leurs droits légitimes déjà réduits à la portion congrue au fil des réglementations successives.
Même si la réglementation actuelle a apporté des améliorations sur quelques points pour les détenteurs légaux, surtout tireurs et chasseurs, elle n'en reste pas moins plus restrictive que les réglementations antérieures.

Gilles78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1898
Age : 63
Date d'inscription : 15/03/2015

http://unpact.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Invité le Mar 17 Mar - 17:50

Juste 1 ou 2 précisions:

- quand j'évoque la NRA, je suis bien conscient de l'impossibilité de la chose telle quelle en France, je pense plutôt à un organisme représentatif, non pas unique mais disons majoritaire et ayant du poids.

- quand j'évoque les "détenteurs légaux" d'armes il faut le comprendre par opposition aux énergumènes utilisateurs d'armes à des fins illégales. Effectivement au lieu de détenteur j'aurais peut-être mieux fait de parler d'"utilisateurs" mais je ne pense pas que l'esprit de la loi française "simplifiée" fasse cette nuance....

Là où Verchère a raison c'est sur mopn omission de ces détenteurs non-utilisateurs ignorants des textes, je les avais oubliés Embarassed

De toute façon l'argument "arme légitime" ne tient pas devant la loi, puisque "nul n'est censé....". Donc, pénalement un détenteur de Mauser, tout rouillé, ramené par grand-papa à la fin de la guerre, se trouve (en théorie) dans la même catégorie qu'un membre d'une société d'économie souterraine spécialisée dan,s le commerce des dérivés opiacés (par exemple).

Dura lex, sed lex


Dernière édition par tackdriver le Mar 17 Mar - 18:45, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Gilles78 le Mar 17 Mar - 18:39

On est bien d'accord sur les objectifs.

Il se trouve même qu'au moins un membre du Comité GT partage également ce point de vue et la plupart de ceux que j'exprime, sachant qu'il ne peut pas les exprimer lui-même du fait de la situation de sujétion qui est la sienne à l'égard de l'administration.

Par ailleurs, cette notion à laquelle tu voudrais trouver une appellation correspond à ce que j'ai appelé un peu plus haut "détenteur légitime", à défaut d'être un détenteur légal parfaitement en règle vis à vis de l'administration.

J'avais tenté de faire comprendre au ministère l'intérêt que pourrait présenter pour l'administration une extension de l'article 29 du décret qui permettait de régulariser la situation des armes de catégorie C.
Sur le principe, l'administration n'était pas opposée à l'idée de régularisation, mais aussi surprenant que ça puisse paraître, dans la réponse qui m'a été faite, on m'a d'abord fait part de l'étonnement (au moins) de l'ensemble des fonctionnaires devant la quantité de demandes de régularisation des "mausers de grenier" qui sont arrivées dans les bureaux des armes des préfectures, étonnement qui semblerait s'être changé rapidement en crainte, crainte qui a incité certaines préfectures à refuser ces régularisations alors qu'on était encore dans le délai des 6 mois de l'article 29. Comme s'il fallait surtout éviter de gonfler la statistique du nombre d'armes de catégorie C détenues légalement par les particuliers, comme si l'administration préférait finalement que les mausers de grenier y restent plutôt que de descendre dans un coffre.... Paradoxes, paradoxes...

Gilles78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1898
Age : 63
Date d'inscription : 15/03/2015

http://unpact.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  BRX le Mar 17 Mar - 19:30

Gilles78 a écrit:Les points de vue et les observations de Verchère, comme celles de Tackdriver sont particulièrement intéressantes et très constructives, ce qui améliore sensiblement le niveau du débat. Merci.
.............
Même si la réglementation actuelle a apporté des
améliorations sur quelques points pour les détenteurs légaux, surtout tireurs et chasseurs,
elle n'en reste pas moins plus restrictive que les réglementations antérieures.

 Oui, c'est quand même un climat d'échanges plus agréables, instructifs et constructifs  qu'à l'ouverture de la discussion (que ce soit ici ou en d'autres lieux).

Par contre , si  on peut trouver quelques points positifs pour les tireurs - à vrai dire le niveau de contraintes pour les armes réglementées ne s'est pas alourdi - il n'en n'est absolument pas de même pour les chasseurs et plus encore pour le commun des propriétaires d'armes des ex 5° et 7°.

Chacun voit midi à sa porte mais mettre en balance la possibilité de chasser au 8X57 ou au 30-06 avec les nouvelles contraintes sur la détention/stockage, le transport des C et D, l'achat et la détention de munitions et, cerises sur le gâteau, les nouvelles infractions créées, les obligations faites aux juges de prononcer des peines complémentaires, les années de prison et le montant des amendes pour des situations qui jusqu'alors n'étaient aucunement délictueuses, non.
On peut être obligé de le subir mais oublier ce matraquage répressif et, somme toute le considérer comme logique et surtout ne pas vouloir le voir, pour moi ça ne passe pas.

BRX
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 356
Age : 86
Date d'inscription : 23/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Gilles78 le Mar 17 Mar - 21:04

J'ai bien dit que seulement quelques points avaient été améliorés, effectivement cette histoire de calibres "de guerre" qui ont été enfin abandonnés au sort commun à toutes les munitions équivalentes à cinq exceptions près néanmoins.

Le décompte des restrictions supplémentaires est nettement plus vaste que celui des avancées significatives.

Dans la balance, on ajoutera du côté positif le passage à 5 ans, en sachant que cet allègement a surtout pour objectif de faire baisser la charge de travail des préfectures, ce n'est un avantage que par effet collatéral. On ajoutera la possibilité de collectionner légalement 500 cartouches sans détenir l'arme correspondante... Un peu maigre pour les collectionneurs de ma connaissance. On ajoutera aussi les FAP qui passent de l'interdiction totale à la catégorie B, et la majorité légale à 18 ans... enfin !

En fait, même en cherchant bien, je n'arrive pas à trouver un gain qui soit réellement assimilable à une victoire du lobby des armes sur l'administration au terme d'une négociation ardue.

Côté négatif, on peut ajouter les restrictions sur la capacité et les quantités de chargeurs, l'impossibilité totale de les collectionner ; l'introduction d'un quota sur les pistolets à un coup à percussion annulaire ; et toutes les exigences sur les modalités de conservation et de transport des armes et munitions, en se souvenant qu'elles ont pour objectif de permettre la pénalisation d'activités périphériques à la criminalité ou au terrorisme ; et l'impossibilité de "découvrir" une arme de catégorie C...
Et comme le souligne BRX, le volet pénal est devenu très ... pénalisant.
Sans oublier ce qui pend au nez de nos compatriotes de Nouvelle Calédonie et de Polynésie Française...

Gilles78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1898
Age : 63
Date d'inscription : 15/03/2015

http://unpact.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Leboulanger le Mar 17 Mar - 22:24

BRX a écrit:

 Oui, c'est quand même un climat d'échanges plus agréables, instructifs et constructifs  qu'à l'ouverture de la discussion (que ce soit ici ou en d'autres lieux).

.
.
En effet , comme c'est curieux ; absolument plus du tout les mêmes propos que j'ai bien pu lire ici comme ailleurs .
C'est a croire que ce n'est plus les mêmes personnes qui les écrivent ... Surprenant . Twisted Evil
Mais , bon , on ne vas pas s'en plaindre , espérons que cela dure ... Idea ( Permettez mois tout de même d'être septique . )

Leboulanger
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4055
Age : 47
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 22/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Gilles78 le Mar 17 Mar - 22:41

Peut-être que tu avais mal lu ou que tu avais cru lire quelque chose qui n'y était pas... Des fois ça peut arriver aux mieux intentionnés...

Me concernant, je ne vois aucune différence entre ce que j'ai écrit plus haut et ce que j'écris depuis de nombreux mois sur les différents forums, mais tu peux aussi m'éclairer sur ces différences éventuelles, comme tu aurais pu répondre à d'autres questions réclamant des réponses constructives d'ailleurs.

Gilles78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1898
Age : 63
Date d'inscription : 15/03/2015

http://unpact.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  lionrobe le Mer 18 Mar - 6:56

My 2 cents :
- au stade où en sont les relations avec le CGT, quelque soient les intentions et errements antérieurs, impossible de recoller les morceaux. Il me semble que les relations sont moins polaires avec l'UFA, peut-être, à pas comptés, serait-il possible d'avoir un entrefilet dans la GDA, de temps à autre ?
- la seule voie possible vers un développement permettant une reconnaissance, tant que la poignée de bénévoles des instances pourra être active, c'est ce travail de fourmis pour la défense individuelle des tireurs auprès de l'administration slogan à ébruiter, votre meilleur avocat, c'est votre bulletin d'adhésion.
-enfin, quand on reste dans le factuel sans dériver vers le sociétal, c'est plus facile de maintenir le niveau des débats...

lionrobe
Modérateur

Nombre de messages : 5467
Age : 64
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  fcrozet le Mer 18 Mar - 7:25

Pour ceux qui ont connu ça , on va mettre un Interlude apaisant et faire une pause ...

https://www.youtube.com/watch?v=gWNn0QN03l0

------------------------

Quod erat demonstrandum

fcrozet
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3504
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  CLOSDELIF le Mer 18 Mar - 9:21

Interlude terminé, sujet nettoyé et ré-ouvert.
Merci à tous de rester dans le factuel et de respecter une "Positive attitude"
salut 
Marc.

------------------------

 Verna Erikson , héroïne de l'indépendance de la Finlande   Eläköön vapaus

CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 16449
Age : 64
Localisation : 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Invité le Mer 18 Mar - 10:44

lionrobe a écrit:My 2 cents :
- au stade où en sont les relations avec le CGT, quelque soient les intentions et errements antérieurs, impossible de recoller les morceaux. Il me semble que les relations sont moins polaires avec l'UFA, peut-être, à pas comptés, serait-il possible d'avoir un entrefilet dans la GDA, de temps à autre ?

En voilà une proposition qui est censée! De toute façon les relations inter-entités de défense sont (comme d'hab') fondées sur des relations entre personnes. L'émotionnel finira par l'emporter (le côté latin des français je présume), donc tant que TC et qques autres seront en place c'est mission impossible. Les faits sont là il faut se tourner vers autre chose.

- la seule voie possible vers un développement permettant une reconnaissance, tant que la poignée de bénévoles des instances pourra être active, c'est ce travail de fourmis pour la défense individuelle des tireurs auprès de l'administration  slogan à ébruiter, votre meilleur avocat, c'est votre bulletin d'adhésion.
Là pas d'accord pour l'unicité d'action, je me répète mais il faut élargir et déplacer le centre de gravité de l'action vers le politique. Le travail de fourmi fournissant quand même une base de reconnaissance par l'Administration....qui finit par rencontrer le politique au niveau central (à Paris).
-enfin, quand on reste dans le factuel sans dériver vers le sociétal, c'est plus facile de maintenir le niveau des débats...
....et cela évitera de modérer un sujet d'où pourraient émerger qques idées valables

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  BRX le Mer 18 Mar - 11:49

Citation:

"- la seule voie possible vers un développement permettant une reconnaissance, tant que la poignée de bénévoles des instances pourra être active, c'est ce travail de fourmis pour la défense individuelle des tireurs auprès de l'administration  slogan à ébruiter, votre meilleur avocat, c'est votre bulletin d'adhésion.

1 ) Là pas d'accord pour l'unicité d'action, je me répète mais il faut élargir et déplacer le centre de gravité de l'action vers le politique. Le travail de fourmi fournissant quand même une base de reconnaissance par l'Administration....qui finit par rencontrer le politique au niveau central (à Paris).


-enfin, quand on reste dans le factuel sans dériver vers le sociétal, c'est plus facile de maintenir le niveau des débats...
2 )....et cela évitera de modérer un sujet d'où pourraient émerger qques idées valables  "

Prenons le 2.
Modération bien tempérée, même pour qui râle facilement. La prise d'air a eu du bon, il est déplaisant de lire des attaques personnelles répétées .

Revenons au 1.
 1) Je crains que l'hypothèse d'une unité d'action soit totalement utopique et puisse être négligée.

Tourner l'action vers la politique, oui certainement mais  comment, voyez-vous d'autres voies  que celles-ci ?

- Trouver un vivier politique - autrement dit de poids électoral - de fait, si quelques essais antérieurs ont été d'abord positifs ils  sont  rapidement retournés au néant. Je persiste à croire que seul le milieu chasse et rural  est la seule base mais existe-t-il une méthode pour le rendre  utilisable ? J'en doute et je constate que cette voie n'enthousiasme personne.

- Trouver des personnalités susceptibles de soutenir notre cause au delà de la durée d'une majorité en place, Est-ce réaliste car nous avons vu, au vote de la loi, que l'action des plus favorables d'entre eux au monde des armes a été quasi nulle. La consultation des archives de quelques forums où figurent encore les échanges entre parlementaires et usagers est édifiante quant à la réceptivité qu'on peut espérer de leur part.
A priori aussi difficile à mettre en oeuvre que de réveiller les chasseurs.

Je ne suis pas sans remarquer que différents intervenants s'efforcent de prendre de la hauteur mais à ce niveau, y a-t-il des interlocuteurs en mesure d'être touchés ?

Que l'UNPACT ( et d'autres) poursuivent leur service à la base et qu'on les y encourage; ça, au moins c'est du concret.

BRX
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 356
Age : 86
Date d'inscription : 23/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Gilles78 le Mer 18 Mar - 12:00

BRX a écrit:Tourner l'action vers la politique, oui certainement mais  comment, voyez-vous d'autres voies  que celles-ci ?

- Trouver un vivier politique - autrement dit de poids électoral - de fait, si quelques essais antérieurs ont été d'abord positifs ils  sont  rapidement retournés au néant. Je persiste à croire que seul le milieu chasse et rural  est la seule base mais existe-t-il une méthode pour le rendre  utilisable ? J'en doute et je constate que cette voie n'enthousiasme personne.

- Trouver des personnalités susceptibles de soutenir notre cause au delà de la durée d'une majorité en place, Est-ce réaliste car nous avons vu, au vote de la loi, que l'action des plus favorables d'entre eux au monde des armes a été quasi nulle. La consultation des archives de quelques forums où figurent encore les échanges entre parlementaires et usagers est édifiante quant à la réceptivité qu'on peut espérer de leur part.
A priori aussi difficile à mettre en oeuvre que de réveiller les chasseurs.




L'écueil de cette stratégie, c'est qu'il serait trop facile de se faire entendre par certains partis présumés plus favorables à la cause de la détention d'armes à feu par les citoyens respectueux des lois, entraînant une connotation que l'apolitisme revendiqué dès le départ par l'UNPACT en serait durablement affecté, donnant du grain à moudre à un TC qui n'avait pas manqué de tenter un amalgame de cette nature à la naissance de l'UNPACT, afin de mieux la diaboliser et l'écarter d'autant plus facilement du jeu. L'écoute par plusieurs politiques de sensibilités assez diverses pour éviter cet écueil est un challenge très, voire trop ambitieux.





Je ne suis pas sans remarquer que différents intervenants s'efforcent de prendre de la hauteur mais à ce niveau, y a-t-il des interlocuteurs en mesure d'être touchés ?




J'espère... je passe une partie de mon temps à espérer... Parfois mes espérances sont comblées et au-delà, parfois elles sont déçues, that's life.






Que l'UNPACT ( et d'autres) poursuivent leur service à la base et qu'on les y encourage; ça, au moins c'est du concret.




Je suis d'accord, et même sur le fait que c'est notoirement insuffisant et le retour des réponses est parfois (souvent) frustrant quand il y en a, mais ça permet de faire autre chose que de se morfondre en attendant un miracle.

Gilles78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1898
Age : 63
Date d'inscription : 15/03/2015

http://unpact.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  valinco le Mer 18 Mar - 12:31

Merci, pour la tenue de ce topic, 
et pour la qualité des interventions dont je qualifierai beaucoup de constructives.
Espérons que cela porte autant de fruits qu'il est plaisant de vous lire. 

------------------------

"In bello leones, in pace columbae".

valinco
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 429
Age : 99
Date d'inscription : 04/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Leboulanger le Mer 18 Mar - 12:36

CLOSDELIF a écrit:Interlude terminé, sujet nettoyé et ré-ouvert.
Merci à tous de rester dans le factuel et de respecter une "Positive attitude"
salut 
Marc.


Autant pour moi , avec mes sincères excuses si j'ai froissé quelqu'un .
Un agacement passager  face a une aveuglante surdité . tongue

En ce qu'il en est du sujet initiale , je reste convaincu que plusieurs ( trop ) d'assoces ne pourront pas être efficaces surtout en tirant ainsi le coin de nappe de leur côté respectif .    

Hors les différents échanges me donnent pour le moment raison dans ce constat .

Je ne vois pas l'intérêt de prioriser ( si cela se dit ) une assoce minoritaire qui semble en plus avoir atteint son point culminant alors que d'autre structure bien plus importantes sont déjà en place .

(Les dernières guéguerres étants totalement en leur défaveur !)

Une seule entité globalisant les détenteurs ( tous ) d'armes reste a mes yeux le seul réel rapport crédible .

Rien n'empêche de négocier une "filialisation" des secteurs ( tir , chasse , ...) pour gérer ce qui n'est pas globale mais plus de leur domaine spécifique a leurs adhérents   .

Il vaut mieux se contenter d'un tabouret que rien du tout pour siéger chez les grands Idea

Leboulanger
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4055
Age : 47
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 22/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  BRX le Mer 18 Mar - 14:45

Ne serait-il pas préférable d'être bien  précis, en mettant le nom qui convient sur les choses que l'on désigne ou bien cite:

Je ne vois pas l'intérêt de prioriser ( si cela se dit ) une assoce minoritaire qui semble en plus avoir atteint son point culminant alors que d'autre structure bien plus importantes sont déjà en place .

(Les dernières guéguerres étants totalement en leur défaveur !)

Assoce minoritaire ...
Est-ce bien l'UNPACT ? La notion de point culminant est peut-être prématurée même si ...
on a le droit  de le penser.

Autre structure bien plus importante :
Qui ou laquelle : le CGT ou l'une de ses composantes ? S'i s'agit de l'ANTAC, cette fort estimable confrérie, soutenue par CIBLES ( ce qui n'est pas rien) me semble avoir davantage de poids du à l'ancienneté que du à son dynamisme actif et, quant à son nombre d'adhérents, ne serait-il pas du même ordre de grandeur que celui de ton assoce préférée ? Je ne voudrais pas médire de l'ANTAC ( membre depuis 1979, je crois) mais si je compare le nombre des messages utiles et explicites délivrés par l'une et l'autre depuis 2011, la comparaison est vite faite.

Leur défaveur Qui est désigné exactement par " leurs " ? L'UNPACT ou une des associations constituant le CGT ?

Je n'ai pas vocation d'interrogateur mais j'aime bien comprendre ce que les gens veulent dire exactement, cette rédaction est, à mes yeux, un peu floue.
Pas de drapeau dans la poche et pas de sous-entendus, parlons net et ... calmement, en gens de bonne compagnie.

BRX
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 356
Age : 86
Date d'inscription : 23/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Gilles78 le Mer 18 Mar - 15:46

Leboulanger a écrit: face a une aveuglante surdité . tongue
Tu devrais vraiment éviter ce genre de réflexion insupportables autant que fausse, elles ne font que décrédibiliser ce qui pourrait être intéressant par ailleurs dans tes propos.


En ce qu'il en est du sujet initiale , je reste convaincu que plusieurs ( trop ) d'assoces ne pourront pas être efficaces surtout en tirant ainsi le coin de nappe de leur côté respectif .    

Hors les différents échanges me donnent pour le moment raison dans ce constat .
Tu n'as encore une fois lu que ce qui te plaisait pour être sûr d'avoir raison.


Je ne vois pas l'intérêt de prioriser ( si cela se dit ) une assoce minoritaire qui semble en plus avoir atteint son point culminant alors que d'autre structure bien plus importantes sont déjà en place .

(Les dernières guéguerres étants totalement en leur défaveur !)
Minoritaire est désormais faux, point culminant est ton voeu le plus cher mais l'arrivée quotidienne des adhésions nouvelles te contredit.
Quant à "plus importantes" ou "en leur défaveur", c'est encore ta façon personnelle de mettre en application la méthode Coué.


Une seule entité globalisant les détenteurs ( tous ) d'armes reste a mes yeux le seul réel rapport crédible .
Peux-tu croire que tes yeux soient les seuls qui voient clair ? D'autres yeux que les tiens peuvent avoir un avis contraire, et je peux te confirmer qu'au moins un membre du CGT considère l'UNPACT comme une nécessité permettant de faire progresser la cause des détenteurs légaux.


Rien n'empêche de négocier une "filialisation" des secteurs ( tir , chasse , ...) pour gérer ce qui n'est pas globale mais plus de leur domaine spécifique a leurs adhérents   .

Il vaut mieux se contenter d'un tabouret que rien du tout  pour siéger chez les grands Idea
Tu ne peux dire ça que parce que tu ignores le prix du ticket pour s'assoir sur ledit tabouret. Les choses ne sont pas gratuites en ce monde, et pourtant tous les tireurs et chasseurs cotisent déjà sans le savoir ou sans l'avoir souhaité, et sans aucune possibilité de contrôler démocratiquement l'emploi de leurs cotisations dans ce cadre.

Enfin tu sembles avoir du mal à comprendre ce que sont les liens de sujétion entre les composantes du CGT et l'administration, liens que l'on pourrait être tentés de qualifier de conflit d'intérêt et qui sont de véritables handicaps à l'établissement d'un dialogue équilibré entre l'administration et les administrés.
Croire que le CGT sera seul capable de juguler les vélléités de restrictions réglementaires qui pourraient nous tomber sur le nez, c'est comme croire qu'un ministre qui a été (ou est encore) salarié et/ou actionnaire d'un groupe pharmaceutique peut proposer un projet de loi limitant réellement les appétits financiers de l'industrie pharmaceutique (exemple parfaitement gratuit, bien sûr) Wink

Gilles78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1898
Age : 63
Date d'inscription : 15/03/2015

http://unpact.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  CLOSDELIF le Mer 18 Mar - 18:25

Gégé, tu n'as pas bien compris ce que j'ai voulu te dire.... No 
L'équipe de TCAR souhaite vivement que cet intéressant sujet reste serein et tourné vers une approche positive.
Merci de tenir compte de ma remarque sincèrement amicale Cool

------------------------

 Verna Erikson , héroïne de l'indépendance de la Finlande   Eläköön vapaus

CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 16449
Age : 64
Localisation : 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Gilles78 le Mer 18 Mar - 18:25

Edit. Rien !

Gilles78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1898
Age : 63
Date d'inscription : 15/03/2015

http://unpact.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  CLOSDELIF le Mer 18 Mar - 18:27

On a écrit en même temps....

------------------------

 Verna Erikson , héroïne de l'indépendance de la Finlande   Eläköön vapaus

CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 16449
Age : 64
Localisation : 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Questions au Comité Guillaume Tell ...

Message  Gilles78 le Mer 18 Mar - 18:32

Merci de cette modération efficace et vigilante qui évite les dérapages absurdes et improductifs . salut

Gilles78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1898
Age : 63
Date d'inscription : 15/03/2015

http://unpact.net

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum