Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  Redestos le Ven 02 Jan 2015, 05:28

Bonjour à tous...

En cette nouvelle année 2015, que je souhaite à tous excellente, cheers
je veux partager mon humble expérience d'une première rénovation avec utilisation de la gomme laque.

En effet, il y a quelques temps en arrière, j'avais posté un petit "avant-après" concernant mon fusil IG11 daté de 1914...
J'ai donc décidé de prendre le temps de rédiger ce sujet en mettant un maximum de photos et d'indications, non pour paraphraser des spécialistes comme Jef.ch (que je remercie encore au passage pour son aide appréciable),
mais avant tout pour aider les novices comme moi à franchir le pas et éviter certaines erreurs ou maladresses de débutants...

Pour rappel visuel, voici cet ancien qui a subi le temps et les coups...




L'ensemble a du vécu....il y a des traces de saleté et de graisse, c'est recouvert de marques et autres traces de manipulation, laissant deviner un entreposage et/ou un transport des plus spartiates...

J'ai donc décidé de me lancer...

1°)DEMONTAGE  en règle de l'arme :
3 vis, 2 bagues, 1 canon et 1 plaque de couche plus tard, et nous nous retrouvons après coup avec les bois dans les mains...
Il restera sur la partie avant de la crosse en dessous de celle-ci, un ressort d'embouchoir en acier qui sert à bloquer la bague métallique de grenadière...


Elle est tout à fait démontable, en dévissant cette vis spéciale :



Libre à vous de trouver l'outil "qui-va-bien" ou de vous en fabriquer un (en meulant la lame d'un tournevis).
Pour ma part (et ça n'engage bien sur que moi..) j'avais pris la décision de ne pas la démonter de peur de casser la vis Embarassed
Par la suite, je me suis rendu compte que les différentes couches de gomme laque avaient considérablement "emprisonné" ce ressort. Shocked
Pas de panique, en grattant consciencieusement les contours du ressort afin de ne pas entamer le bronzage ni endommager le bois, on parvient assez facilement à ôter la couche de gomme laque accumulée.
Pour ceux qui enlèveront le ressort d'embouchoir, attention à ne pas accumuler de gomme laque dans son logement taillé dans le bois de la crosse. Ce sera beaucoup plus ardu par la suite d'enlever efficacement et correctement la gomme laque dans ce logement de bois étroit.


2°)LE DECAPAGE-RINCAGE :
J'ai commencé par décaper les bois en les nettoyant dans ma baignoire à l'aide d'un vieux tampon à récurer (style tampon jex) et de la lessive St Marc aux cristaux de soude.
Il faudra veiller à ne pas trop insister avec le tampon à récurer, car il ne s'agit pas encore d'entamer les bois en les ponçant même légèrement...nous en sommes encore à la phase d'enlever la saletés, la graisse et les anciennes couches de gomme laque de ce cher fusil....
Pour une crosse graisseuse et sale, 15-20 minutes de ce traitement sont largement suffisants.
On veillera à ne pas laisser les bois sous l'eau de manière trop prolongée car certains marquages pourraient alors gonfler et ne plus garder leur aspect initial.
A l'issu de tout ça, on rince rapidement à l'eau tiède et on laisse sécher les bois 1 semaine...

Quelques photos des bois en sortie de décapage-rinçage :


La tâche d'eau sur la photo ci-dessus nous montre le contraste de teinte entre bois mouillé et bois qui sèche rapidement...






En bon débutant que je suis, je m'étais acharné pendant presque 3/4 d'heures Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil , les bois étaient très (trop?) imbibés et très sombres... Embarassed

Une fois qu'ils sont secs, les bois ont bien blanchis....Néanmoins selon l'ancienneté du bois, ou les atteintes de graisses sur certaines zônes, le bois peut rester grisâtre...
J'ai pour ma part trouvé une petite astuce qui a pu éclaircir ces zônes grisâtres ou noircies : Idea
De l'eau de javel dans un bouchon en plastique, des cotons tiges et j'applique sur les zônes concernées.
J'ai veillé à diluer au besoin avec un peu d'eau pour éviter une éventuel accident irréversible sur la teinte du bois.
Les zônes concernées ont été rattrapées mais pas entièrement, voyez par exemple cette photo, où l'on aperçoit sur le haut de la crosse une zône grise assez étendue...mais quand même estompée grâce à l'eau de javel...


Pour le reste on constate avec satisfaction que l'aspect général est bon...




La croix suisse dans son blason qui au final n'a pas trop souffert...


Sur la partie supérieure de la crosse, vers la plaque de couche on distingue encore le "GENEVE", masqué par les nombreux coups et entailles (qui disparaîtront pour la plupart lors du ponçage).


Encore quelques clichés :





Après ce contact humide avec l'eau de javel, on laisse encore sécher quelque peu, et on passe au....

3°) RATTRAPAGE DES COUPS, "PETS" et autres "GNONS" :
Un fer à repasser très chaud, une ou plusieurs pattemouilles (en tissu coton ou en sopalin plié sur plusieurs couches) appliquées sur les différents endroits à traiter, vont faire gonfler le bois et ressortir ses fibres...
C'est long, c'est prenant, mais au vu des résultats, le jeu en vaut la chandelle....

Vient alors l'étape du....

4°) PONCAGE :
Dans ce cas précis, j'ai pris la décision de commencer le ponçage avec du gros grain car les bois étaient très atteints dans leur ensemble : crosse entaillée, coups profonds et griffures multiples très nombreuses.

Le but de la manoeuvre n'étant pas de dénaturer l'arme en lui enlevant une part de son vécu, j'ai laissé les entailles et marques les plus profondes (on ne peut pas faire du neuf avec du vieux de toutes manières).

J'ai bien pris soin de maintenir tous les  angles vifs, tant aux niveau des gardes mains pour les raisons esthétiques (si chères à notre cher jef.ch)  Wink Wink , qu'au niveau des logements de bague de grenadières et porte-bretelle, pour éviter qu'elle ne "flottent" plus tard et ne jouent plus leur rôle initial.
La finition s'est fait avec une cale et du papier de verre 240.
Fait notable, les parties "blanchies" par l'action de l'eau de Javel sont redevenues par action du ponçage, d'une couleur beaucoup plus naturelle et homogène.
Enfin, afin d'évacuer efficacement la sciure produite, on rince rapidement à l'eau tiède....
ET ON LAISSE SECHER....ENCORE....(4-5jours) Sleep Sleep

La majorité des coups et autres gnons ont littéralement disparus...le bois mouillé au rinçage donnera une idée très fidèle de l'aspect final après les multiples passage de couches  de gomme laque...la couleur du bois reste quelque peu sombre mais néanmoins chaude, les veines ressortent..... le bois renaît...






Mais ce n'est pas fini!!!! Il reste "l'épreuve reine" ...

5°) PASSAGE DE LA GOMME LAQUE :
Je ne vais surtout pas faire une redite de l'excellent travail explicatif de Jef.ch qui a tout détaillé sur ce produit magique,
Voici donc le lien, pour préparer et appliquer cette fameuse gomme laque :
http://www.tircollection.com/t18502-gomme-laque

Pour ma part, je préconise une application avec la crosse orientée vers le bas : c'est à dire plaque de couche en haut.
De cette manière, la gomme laque ne s'accumulera pas contre les arêtes qui permettent le blocage des bagues de grenadière et de bretelle.
J'ai fait cette erreur de passer le tampon, plaque de couche en orientée en bas, et du coup la gomme laque une fois sèche a du être raclée très soigneusement par mes soins pour redonner les cotes initiales du bois.

De même que les emplacements taillés dans le bois pour recevoir la plaque de fixation en métal (voir photo ci dessous) avaient quelques peu "rétrécis" car de la gomme laque s'était accumulée progressivement.

Idem pour la partie de la crosse qui supporte la plaque de couche....

A mon humble avis, je pense que les endroits du bois ou sont placés ces fameuses bagues en métal doivent être laqués, mais très légèrement, afin de ne pas créer de surépaisseur.
les "endroits" dont je parle sont les partie sombre sur les photos qui suivent :




Ultime conseil : éviter dans la mesure du possible de mettre de la gomme laque à l'intérieur du logement de canon de la crosse ainsi qu'à l'intérieur du capot supérieur en bois.
Le canon chauffe vite et le but du jeu est surtout de ne pas coller le canon aux bois, il doit préserver sa position "flottante" afin de conserver son régime vibratoire d'origine lors du tir....

Voici quelques photos lors des passages de gomme laque...







Pour finir, je voulais attirer votre attention sur le  nombre de couches à appliquer : en effet, ayant fait quelques coulures pale , le passage de laine d'acier et des couches supplémentaires à été inévitable car nécessaire.
Résultat des courses, un joli fusil mais ayant un aspect "glaçage brillant" qui ne rappelle aucunement une arme de dotation militaire...Trop de couches = finition "glaçage" = moins d'authenticité...




Pour corriger cela et pour éviter d'attendre 10 ans d'utilisation afin que la patine du temps fasse son travail, on passe après séchage de la dernière couche un coup de laine d'acier 000 imprégnée d'huile de lin, puis on laisse reposer gentiment. Un passage de chiffon en cotton-qui-va-bien arrivera à point nommé à l'issue....

La laine d'acier d'habitude teinte très légèrement de gris le bois et blanchit la laque, ce qui au final laisse un aspect mat légèrement vitreux.
Avec cette ajoût d'huile de lin, la laque a un aspect beaucoup plus esthétique et lisse.

Constatez par vous même....











Merci à tous d'avoir eu l'intérêt et la patience de lire ce post. Very Happy Very Happy Very Happy

Redestos


Dernière édition par Redestos le Ven 27 Mar 2015, 22:38, édité 4 fois

------------------------

Chère Madame, ce n'est pas la corde qui fait le pendu.
_ Comment cela ?
Sachez que même un loqueteux comme lui peut avoir un ange gardien...
Un ange tout blond qui veille sur lui...

Redestos
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 158
Age : 41
Localisation : A côté du pays du chocolat et des montres
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  Invité le Ven 02 Jan 2015, 06:47

chapeau bas...merci pour ce tutoriel :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  BERNEX le Ven 02 Jan 2015, 08:14

bOtravail !!
 C'est le Jeff qui va etre content!!!


                                                                      ça-relève-de-l'espionnage-industriel-!!!!!!!

BERNEX
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 842
Age : 49
Localisation : Alpes/Languedoc
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  fcrozet le Ven 02 Jan 2015, 09:36



Le prochain qui va ouvrir un sujet en demandant comment rénover son IG11 va se prendre un violent coup de modérateur derrière les oreilles
 

------------------------

Quod erat demonstrandum

fcrozet
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3491
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  Baccardi le Ven 02 Jan 2015, 20:37

Très beau sujet, on sait que c'est du boulot salut salut 

Merci et bravo

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "

Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 9279
Age : 51
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

rep..

Message  joselito le Ven 02 Jan 2015, 21:24

Alors là...Chapeau, perso, j'attends la retraite pour m'aventurer dans cette Aventure...

joselito
Modérateur

Nombre de messages : 9453
Age : 57
Localisation : FTA Bully Chti !
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  yaya1er le Ven 02 Jan 2015, 21:27

Tu as tort!

C'est très gratifiant de voir le bois retrouver son lustre (j'aime bien que ça brille) d’antan!

------------------------

"Mort aux cons" - Capitaine Dronne - 2e DB
"Vous voulez tuer tout le monde?!" - Général Leclerc

yaya1er
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2489
Age : 47
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 28/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  fcrozet le Ven 02 Jan 2015, 22:05

Yaya1er fait aussi de très belles reprises de bois en gomme laque 

------------------------

Quod erat demonstrandum

fcrozet
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3491
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Laque-laque-laque-laque-laque.... :-)

Message  Jef.ch le Ven 02 Jan 2015, 22:28

Salut,

Avant de passer pour un gomme-laqueur fou ou le gourou de la secte,     je tiens à préciser que la première question à se poser devant un Schmidt-Rubin, c'est de savoir si une rénovation est vraiment nécessaire.
J'ai passablement d'armes rénovées dans ma petite collection (un tiers de mes mq suisses environ). Parce que je collectionne surtout des mq en petit calibre, que ce sont plutôt des armes de sport que d'ordonnance, et que lorsqu'on achète une arme qui a été martyrisée pendant 40 ans dans un club -après avoir servi 20 ans dans l'armée-, les traces d'utilisation sont nombreuses.

Un tiers, c'est beaucoup, et plus que ce que souhaite un collectionneur puriste. Mais c'est le prix à payer pour se monter une collection bas-de-gamme, à tout petit prix, avec des flingues déclassés.

Maintenant si ma modeste expérience peut servir à ce que certains rénovent leur Schmidt-Rubin dans les règles de l'art plutôt que de les saloper avec des vernis modernes, c'est déjà ça de sauvé!

Amitiés,
A+,
le Jef-surtout-faites-vous-plaisir! 

Jef.ch
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1349
Age : 54
Localisation : Biel/Bienne Seeland
Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Une rénovation est elle vraiment nécessaire???

Message  Redestos le Sam 03 Jan 2015, 00:50

Jef.ch a écrit:Salut,

Avant de passer pour un gomme-laqueur fou ou le gourou de la secte,     je tiens à préciser que la première question à se poser devant un Schmidt-Rubin, c'est de savoir si une rénovation est vraiment nécessaire.
J'ai passablement d'armes rénovées dans ma petite collection (un tiers de mes mq suisses environ). Parce que je collectionne surtout des mq en petit calibre, que ce sont plutôt des armes de sport que d'ordonnance, et que lorsqu'on achète une arme qui a été martyrisée pendant 40 ans dans un club -après avoir servi 20 ans dans l'armée-, les traces d'utilisation sont nombreuses.

Un tiers, c'est beaucoup, et plus que ce que souhaite un collectionneur puriste. Mais c'est le prix à payer pour se monter une collection bas-de-gamme, à tout petit prix, avec des flingues déclassés.

Maintenant si ma modeste expérience peut servir à ce que certains rénovent leur Schmidt-Rubin dans les règles de l'art plutôt que de les saloper avec des vernis modernes, c'est déjà ça de sauvé!

Amitiés,
A+,
le Jef-surtout-faites-vous-plaisir! 









En lisant Jef, Une question se pose à moi...J'ai rentré tout récemment ce K11 de 1917...en examinant le specimen, une rénovation serait elle la bienvenue....??? Question


Bien sale et pas mal amoché...


Le chant de garde mains qui laisse apparaître sa couleur originelle...


Bien plus que de simples coups de tricounis...



La réponse en images...(c'est mieux quand elles parlent d'elles même)






On remarque un double poinçon... en effet il y a en a un qui semble avoir été raté...
(est-ce courant? est-ce une rareté?) la question est posée....




J'ai définitivement attrapé le virus (Merci Jef)....Un grand plaisir de sauvegarder une modeste part d'histoire...


Dernière édition par Redestos le Sam 03 Jan 2015, 00:57, édité 1 fois

------------------------

Chère Madame, ce n'est pas la corde qui fait le pendu.
_ Comment cela ?
Sachez que même un loqueteux comme lui peut avoir un ange gardien...
Un ange tout blond qui veille sur lui...

Redestos
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 158
Age : 41
Localisation : A côté du pays du chocolat et des montres
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le but c'est de se faire plaisir...

Message  Redestos le Sam 03 Jan 2015, 00:55

joselito a écrit:Alors là...Chapeau, perso, j'attends la retraite pour m'aventurer dans cette Aventure...

Pourquoi attendre??? c'est certes un poil chronophage, mais quel plaisir de travailler ces nobles ancêtres....
Et quel plaisir au final lorsque l'arme est terminée, prête de nouveau à déambuler dans le stand... Very Happy

------------------------

Chère Madame, ce n'est pas la corde qui fait le pendu.
_ Comment cela ?
Sachez que même un loqueteux comme lui peut avoir un ange gardien...
Un ange tout blond qui veille sur lui...

Redestos
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 158
Age : 41
Localisation : A côté du pays du chocolat et des montres
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  joselito le Sam 03 Jan 2015, 11:06

Redestos a écrit:

joselito a écrit:Alors là...Chapeau, perso, j'attends la retraite pour m'aventurer dans cette Aventure...



Pourquoi attendre??? c'est certes un poil chronophage, mais quel plaisir de travailler ces nobles ancêtres....
Et quel plaisir au final lorsque l'arme est terminée, prête de nouveau à déambuler dans le stand... Very Happy

Effectivement, mais c'est l'idée que je m'étais mis en tête...faire Tossa à la retraire, de tte façon, ça rapproche, je compte encore bosser 2 ans et aprés Basta...!!!

joselito
Modérateur

Nombre de messages : 9453
Age : 57
Localisation : FTA Bully Chti !
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  Baccardi le Sam 03 Jan 2015, 11:21

Ce K11 méritait bien un bon gros nettoyage...

Quant au poinçon, mystère Question

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "

Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 9279
Age : 51
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  Stalingrad0243 le Sam 03 Jan 2015, 12:39

Je profite du sujet pour poser une question qui est probablement arrivée à ceux qui ont refait des armes suisses ou autres.


Quand on décape un mousqueton, il y a quelque fois un côté "qui a prit la lumière" comme je dis.


Le résultat est une face plus sombre que l'autre ou plus claire, c'est selon.


Y a t il une parade ou cela fait il parti de l'arme?

------------------------

"98% des problèmes se trouvent entre les bottes et l'index"

Stalingrad0243
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 383
Age : 25
Localisation : Entre ici et la bas
Date d'inscription : 02/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  yaya1er le Sam 03 Jan 2015, 18:52

fcrozet a écrit:Yaya1er fait aussi de très belles reprises de bois en gomme laque 



Et c'était mon premier!

Moi aussi j'ai pris le virus. J'en ai acheté un autre rien que pour le retaper! J'ai hâte de lui mettre un guidon extra-haut car à 50m, les impacts se touchent presque tous!

------------------------

"Mort aux cons" - Capitaine Dronne - 2e DB
"Vous voulez tuer tout le monde?!" - Général Leclerc

yaya1er
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2489
Age : 47
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 28/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  agence_la_bricole le Sam 03 Jan 2015, 19:58

Tout d'abord magnifique travail de rénovation. J'en ai 4-5 qui attendent le même sort.
Stalingrad0243 a écrit:Je profite du sujet pour poser une question qui est probablement arrivée à ceux qui ont refait des armes suisses ou autres.


Quand on décape un mousqueton, il y a quelque fois un côté "qui a prit la lumière" comme je dis.


Le résultat est une face plus sombre que l'autre ou plus claire, c'est selon.


Y a t il une parade ou cela fait il parti de l'arme?

J'ai exactement le même problème sur le bois de mon Garand et ça me chagrine un peu. Donc s'il y a une solution je suis preneur.

Ensuite, au niveau du bronzage, j'en ai quelques uns qui mériteraient vraiment de repasser dans le bain.
Connaissez-vous des adresses, en Suisse, chez qui on peut confier le travail?

------------------------

Avec mes meilleures salutations
L'agence

agence_la_bricole
Membre
Membre

Nombre de messages : 11
Age : 32
Localisation : Loveresse/BE/CH
Date d'inscription : 02/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Des raies poncent...

Message  Jef.ch le Sam 03 Jan 2015, 20:45

Salut,

Si on désire foncer plus un bois, on peut monter la proportion d'huile de paraffine dans la 1ère couche de gomme-laque à 15% plutôt que 10. Personnellement je ne le fais pas, j'avoue rarement regarder les 2 côtés d'une arme à la fois!  Wink
Et ça peut être un peu plus délicat au niveau du séchage...

Pour le bronzage, 2 écoles: simple "brunissage" (Frs. 75.- chez  http://tel.search.ch/?was=liechti+ag&wo=orpund ) ou "pas mal plus cher" pour un bronzage de qualité "Colt" chez  http://www.estoppey-addor.ch . Si mes souvenirs sont encore dans le bon ordre, il me semble qu'un Corse du forum y avait fait re-bronzer une carcasse de P210 pour Fr. 400.- environ. Question

J'avais fait bronzer 2 vieux 89/11 en .22LR chez Liechti. Je les ai vendus depuis, le résultat un peu mat n'était pas 100% à la hauteur des MES exigences. C'est propre, mais ça ne tenait pas la comparaison avec les autres: https://i38.servimg.com/u/f38/12/36/19/77/dscn3910.jpg

A vous de voir...  Shocked 

Amitiés,
A+,
le Jef-c'est-jamais-du-100%...   drunken


Dernière édition par Jef.ch le Sam 03 Jan 2015, 22:33, édité 1 fois

Jef.ch
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1349
Age : 54
Localisation : Biel/Bienne Seeland
Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  agence_la_bricole le Sam 03 Jan 2015, 21:44

on travaille pas mal avec Estoppey (au job donc). Vais essayer.
Merci du conseil.

------------------------

Avec mes meilleures salutations
L'agence

agence_la_bricole
Membre
Membre

Nombre de messages : 11
Age : 32
Localisation : Loveresse/BE/CH
Date d'inscription : 02/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  ratapignata06 le Dim 04 Jan 2015, 14:34

Beau travail, je t'envoies le mien.

------------------------

Mieux vaut se taire et passer pour un imbecile que l'ouvrir et prouver qu'on en est un.

Désolé pour les mots inversés, j'essaie de faire attention et de corriger, mais je ne vois pas toujours tout: Dyslexie de m******

ratapignata06
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1610
Age : 50
Localisation : Sudiste pur et dur et un peu Antillais.
Date d'inscription : 12/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

tout est possible....tout est envisageable mais......

Message  Redestos le Ven 27 Mar 2015, 21:43

ratapignata06 a écrit:Beau travail, je t'envoies le mien

Tout est possible....tout est envisageable  

mais.....vraiment...tu apprécieras d'autant plus si c'est toi qui prend le temps de faire ce boulot tellement valorisant

------------------------

Chère Madame, ce n'est pas la corde qui fait le pendu.
_ Comment cela ?
Sachez que même un loqueteux comme lui peut avoir un ange gardien...
Un ange tout blond qui veille sur lui...

Redestos
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 158
Age : 41
Localisation : A côté du pays du chocolat et des montres
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Enfin et définitivment terminé...les photos

Message  Redestos le Ven 27 Mar 2015, 22:05

Comme promis, (et après un looooong délais ...) voici les photos de l'ancêtre, après administration de la laine d'acier accompagnée d'huile de lin pour casser l'effet trop brillant...













Merci à tous d'avoir pris le temps de lire ce post...merci pour vos avis ainsi que vos compliments... salut salut salut

------------------------

Chère Madame, ce n'est pas la corde qui fait le pendu.
_ Comment cela ?
Sachez que même un loqueteux comme lui peut avoir un ange gardien...
Un ange tout blond qui veille sur lui...

Redestos
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 158
Age : 41
Localisation : A côté du pays du chocolat et des montres
Date d'inscription : 05/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  Baccardi le Ven 27 Mar 2015, 23:37

Il est beau, je l'aime bien, bravo:Hi !:

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "

Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 9279
Age : 51
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  Michel gaschen le Sam 28 Mar 2015, 02:10

cholli!bravo beau travail!! salut

Michel gaschen
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 518
Age : 46
Localisation : Yverdon-les-bains,ch
Date d'inscription : 03/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon IG11 de 1914...Les étapes de sa rénovation

Message  HELIX le Sam 28 Mar 2015, 15:59



Très beau travail .
C'est toujours très gratifiant d'obtenir ce type de résultat une fois que l'on y a passé le temps nécessaire .
Trop de restaurations sont faites à la va vite et sans documentation ne respectant pas ainsi la finition d'origine .


HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 16966
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum