Dénominations réglementaires des armes

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dénominations réglementaires des armes

Message  Tourblanche le Sam 20 Sep 2014, 05:42

....   comme la grenadière  .

   Il ne faut pas chercher trop  de logique la ou il n'y en a pas  .

 Le bazooka  tient son nom d'un instrument  de musique   https://www.youtube.com/watch?v=5YjXFOV6Nwk

   Mousquet et mousqueton  viennent  de l' italien  moschetto   ( 1550  )  et  moschettone  (  1578  )

   La carabine est l' arme  du carabin  ,  

   mais quel est le  lien entre  ce  cavalier     et l'étudiant en médecine   ( escarbot    :  coléoptère  )     ?

       http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=870926&def=Dictionnaire+étymologique%2cDUBOIS%2c+JEAN+%26+AL%2c9782035837103

Tourblanche
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1556
Age : 64
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénominations réglementaires des armes

Message  cd ram le Sam 20 Sep 2014, 08:58



Intéressant cet histoire de mousqueton (l'accessoire bien sur) Wink

Pour info les carabes sont le nom générique petits coléoptères voisins des scarabées. Certains qu'on rencontre en montagne ont des couleurs bleu ou vert métalliques magnifiques.

J'ai trouvé dans "Témoignage sur le Vercors" de La Picirella, un passage qui indique qu'un groupe de "dissidents" c'est comme ça qu'on appelait alors les maquisards, était équipé de "fusils Property" Cool

Pour l'anecdote, il est mentionné dans ce livre (et que je n'ai pas trouvé ailleurs pour le moment) plusieurs messages adressés à Alger pour demander de ne plus parachuter de Sten, car :
- le hommes n'en veulent pas car trop dangereuses,
- si elles conviennent pour les coups de main urbains, elles ne sont pas adaptées au combats conventionnels.

cd ram
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1022
Age : 66
Localisation : Isère
Date d'inscription : 10/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénominations réglementaires des armes

Message  Bonnet rouge le Sam 20 Sep 2014, 14:42

plutot un poilu ! car le grognard aurait du attendre une centaine d'années avant de monter à l'assaut du Chemin des Dames...

Bonnet rouge
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 948
Age : 65
Localisation : 29190
Date d'inscription : 06/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénominations réglementaires des armes

Message  Verchère le Dim 21 Sep 2014, 03:11

Bonnet rouge a écrit:plutot un poilu ! car le grognard aurait du attendre une centaine d'années avant de monter à l'assaut du Chemin des Dames...
Ben voilà, pour une fois que j'essaie de donner dans la métaphore**, faut qu'on me lise au 1er degré ! Car non, avec un poilu, là  il eut été gênant qu'il se gourre...
C'était justement destiné à montrer qu'un changement dans la définition d'un terme était sans aucune conséquence, dans la mesure ou l'époque était différente.
** ou autre mot incongru utilisé par les enc... de mouches littéraires.

J'en profite pour revenir sur le distinguo souvent qualifié d'incorrect entre "automatique" et "semi-automatique", appliqué aux pistolets et fusils. Déjà, mécaniquement ce n'est pas grand chose : chacun sait qu'un coup de lime bien placé, ou une rupture d'arête, suffit pour passer de semi-auto à auto (que ça fonctionne régulièrement et fiablement, c'est une autre affaire). En analysant le mécanisme, on constate d'ailleurs généralement que l'option semi-auto ajoute des complications, ces bidules ayant une tendance naturelle à l'automatisme incontrôlé (du moins jusqu'à ce qu'ils se prennent les pieds dans le tapis).

Mais il y a peut-être une origine historique, venant de l'artillerie (les inventeurs étaient des touche à tout).
Avant les premières tentatives d'automatisme sur des armes légères, il y eut l'époque des "pom-pom". Canons de petit calibre à tir rapide, un espoir d'alternative aux gros calibres à cadence lente (note : le plus célèbre n'en fut pas un, car on constata que les dispositions de notre proto en 57 mm conviendraient en 75 - LE 75 -, qui n'est plus un petit calibre).
Plusieurs constructeurs (Hotchkiss en particulier) avaient eu un grand succès avec leurs canons "à tir rapide", dits TR, généralement de 37 à 57 mm, surtout destinés au combat contre les torpilleurs. Souvent des culasses à bloc tombant, ouverture en 1 temps contre 3 temps pour les culasses à vis : le mouvement d'ouverture réarmant le chien et éjectant la douille.
Au début ces pièces étaient "sans recul" (comprendre "rigides", sur une crinoline boulonnée au pont du navire) ; ça secouait vilain !
Très vite elles furent "avec recul" (comprendre "avec amortisseur de recul"). Elles s'appellent toujours TR, et on ouvrait la culasse lorsque le tube était revenu en batterie sous l'action du ressort récupérateur. Il était inutile d'être brutal, le poids du bloc suffisant presque à provoquer une éjection énergique ; il fallait surtout amorcer le mouvement.

On eut alors l'idée d'amorcer ce mouvement d'ouverture par le choc contre un heurtoir, au moment du retour en batterie. Sur ces canons, au départ du coup le tube recule, revient, la culasse tombe, le chien se réarme, la douille s'éjecte ; tout ceci dans la foulée, sans intervention humaine (il n'y a plus qu'à enfourner une nouvelle cartouche et à refermer la culasse).
Le dispositif est souvent proposé en option supplémentaire, et le canon TR qui en est pourvu devient SA, semi-automatique. Ça c'est dans les années 90.

On pourrait donc admettre que l'inventeur proposant un pistolet se rechargeant sous l'unique l'action du tir estime que le terme "semi-automatique" tel qu'il est déjà utilisé, soit insuffisant.
Et opte alors pour "automatique".

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3453
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dénominations réglementaires des armes

Message  daurens le Dim 21 Sep 2014, 22:26

Bonnet rouge a écrit:plutot un poilu ! car le grognard aurait du attendre une centaine d'années avant de monter à l'assaut du Chemin des Dames...



non non No Les Grognards se sont battus sur le plateau (chemin) des Dames le 6 et 7 Mars 1814 (campagne de France) à CRAONNE et ses environs
Mais je m’éloigne du post initial

daurens
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 120
Age : 64
Localisation : Le GERS
Date d'inscription : 26/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum