système de numérotation des 98k

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

système de numérotation des 98k

Message  Invité le Mar 06 Mai 2014, 20:02

Bonjour

Je ne sais pas si certains pourront me répondre mais j'aimerais en savoir un peu plus sur le procédé de numérotation des 98K. Voici mes questions:

- La numérotation se faisait-elle une fois le fusil assemblé ?

- Est-ce une même et unique personne qui numérotait et assemblait la totalité des pièces d'un fusil ?

- Peux t-il y avoir chez un même fabricant des légères nuances dans les tailles de la police d'une série à l'autre ou même d'un fusil à l'autre ? En gros, les poinçons utilisés sont ils à chaque fois exactement les mêmes ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  voigtlander le Mar 06 Mai 2014, 22:05

Il y a des variations au sein même d'une usine.

Si l'on se réfère à la vidéo de l'usine Steyr ou de celle d'Anschütz, non il n'y a pas qu'un seul type (tu imagines le débit ?).

C'est une chaîne de production, beaucoup de personnes sont alignées et chacun a une tâche précise à faire.

L'arme est matriculée une fois complètement assemblée et éprouvée par le fabricant et le WaA.

voigtlander
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1569
Age : 27
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 19/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  Invité le Mer 07 Mai 2014, 11:41

Donc le fusil était numéroté une fois l'ensemble des pièces assemblées. Voici donc ce que je voulais savoir ... Mais est-ce la même personne qui assemblait et numérotait l'ensemble des pièces d'un même fusil ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  oxi81 le Mer 07 Mai 2014, 11:50

La logique voudrait que l'arme soit assemblée par un (ou plusieurs?) ouvrier et réceptionnée par un autre, qui appliquait alors les marquages.

------------------------

François 


"La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires" (Georges Clémenceau)

"La guerre est la continuation de toute politique par d'autres moyens" (Von Klausewicz)

"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).

oxi81
Modérateur

Nombre de messages : 3646
Age : 54
Localisation : Province autonome de Catharie
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  Invité le Mer 07 Mai 2014, 16:15

Il y a certaines pièces qu'on ne peut pas poinçonnées une fois le fusil entièrement assemblé. Je pense par exemple à la détente et la queue de détente. L'intérieur de la crosse aussi et j'en oublie sûrement ... Il n'y a peut-être pas non plus de logique à cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  oxi81 le Mer 07 Mai 2014, 16:25

C'est exact, le marquage au N° de ces pièces internes implique forcément une numérotation avant assemblage.
Bien vu  Wink

------------------------

François 


"La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires" (Georges Clémenceau)

"La guerre est la continuation de toute politique par d'autres moyens" (Von Klausewicz)

"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).

oxi81
Modérateur

Nombre de messages : 3646
Age : 54
Localisation : Province autonome de Catharie
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  feder504 le Mer 07 Mai 2014, 23:15

L'assemblage du 98k se fait de manière bien précise, décrite en détail dans le livre "Backbone of the Wehrmacht", de Law, à partir de la page 115 ...

Il y a 41 opérations, la 42ème étant l'expédition.

Il ne s'agit pas de travail à la chaîne, chaque opération est réalisée dans un "poste" dont la superficie et le personnel sont en rapport avec l'opération effectuée, certains postes travaillant "en ligne" avec d'autres, formant des groupes produisant au final un sous-ensemble destiné à être monté lors de l'étape suivante. 
Les pièces y sont distribuées au sortir des machines-outils qui les produisent. 
Les armes passent d'un poste à l'autre pour les opérations successives.
Les poinçons du WaA sont appliqués après certaines vérifications

Par exemple, un poste s'occupe de monter ensemble 3 des pièces du système de détente (détente, gâchette, goupille) pendant qu'un autre monte les canons sur les boîtiers de culasse.
C'est un troisième poste qui recevra les deux sous-ensembles précédents et les assemblera, en rajoutant le ressort et la goupille de gâchette, avant de transmettre au poste suivant, qui mettra en place sur le boîtier l'arrêtoir de culasse, lui-même provenant de deux autres postes qui en ont assemblé et vérifié les composants ...

Durant le processus, il y a des opérations de démontage après celles de montage.

Par exemple, magasin et pontet sont montés sur le boîtier (opération 21), puis démontés (opération 22), après vérification de l'alignement des trous des vis.
Les éléments de la hausse et du guidon seront montés (op. 24, 25 et 26), puis vérifiés, et la hausse sera démontée (op. 27) 

Il faut préciser que les opérations précédentes sont effectuées avec des pièces "en blanc", non bronzées.

Pour répondre à la question de la numérotation : les pièces sont numérotées lors de l'opération 28, avant le bronzage, qui est l'opération 29.
L'ensemble constitué par le boîtier de culasse et le canon, portant l'embase de hausse et le guidon, est bronzé en une pièce, les autres éléments sont bronzés séparément.

Cela donne une indication utile : si l'on bronze des pièces numérotées, le bronzage est présent dans les creux des lettres et des chiffres, alors que les WaA frappées par la suite sont blancs dans les creux ...!  Wink 

Ensuite viendra le réassemblage de cette partie "active" de l'arme, conjointement avec son insertion dans la crosse (op. 34 à 37), celle-ci étant fabriquée à part et numérotée après l'assemblage final (ou juste avant pour les crosses "fin de guerre" numérotées dans le canal du canon).

La phase des tests vient ensuite, avec les tirs de contrôle. Le tir d'épreuve, lui, a constitué l'opération 20, dont le succès est signalé par l'apposition du poinçon d'épreuve national.
... Pacon, les constructeurs ... le test de pression est fait avec le canon et la culasse "en blanc", ce qui évite, en cas de défaut, d'avoir à mettre au rebut des pièces finies, plus onéreuses ... 

Avant l'expédition dans l'un ou plusieurs des 27 dépôts chargés de dispatcher les armes dans les unités, le fusil aura donc passé 3 contrôles majeurs, certifiés par les 3 WaA apposés au côté droit du boîtier de culasse, et une tripotée de WaA répartis sur la majorité des pièces, ce qui fait la joie des chipoteux dont je m'honore de faire partie ...!  salut 

A+

feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4041
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  cd ram le Jeu 08 Mai 2014, 09:05

Merci pour l'explication exhaustive   

cd ram
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1022
Age : 66
Localisation : Isère
Date d'inscription : 10/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  joselito le Jeu 08 Mai 2014, 09:29

cd ram a écrit:Merci pour l'explication exhaustive   

  ..trop fort, Comme d'Hab'..... 

joselito
Modérateur

Nombre de messages : 9469
Age : 57
Localisation : FTA Bully Chti !
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  Invité le Jeu 08 Mai 2014, 10:40

Vraiment excellent, merci pour toutes ces infos ! La phase 28 qui consistait à la numérotation monopolisait-elle plusieurs personnes ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  feder504 le Jeu 08 Mai 2014, 19:34

Waffenamt a écrit: La phase 28 qui consistait à la numérotation monopolisait-elle plusieurs personnes ?








Oui, bien sûr, mais je n'ai pas trouvé de chiffres précis.

À noter que les opérations détaillées par Law sont simplifiées, pour donner un aperçu à peu près valable, mais si l'on entre vraiment dans le détail, il faut savoir que l'ensemble des opérations fait l'objet de documents très précis, dénommés "protocoles".
Les auteurs ne peuvent que s'y référer sans trop approfondir, car sinon, leurs ouvrages seraient des encyclopédies en plusieurs tomes ...!
De plus, ces protocoles ne sont pas figés et varient selon les périodes de de production.

En cherchant à apporter une réponse à ta dernière question, j'ai relu l'ensemble de la description des étapes par Law, et quelque chose me paraissait illogique : pourquoi monter, contrôler, puis tout démonter avant de numéroter  scratch ?
C'est possible lorsque l'on fabrique une seule arme, mais là, dans un processus industriel, ça défile, et l'on risque de se mélanger les pinceaux ... non ?

J'ai donc sorti le "Karem & Steeves", bouquin qui a 19 ans de moins que le Law, et qui est plus gros !

Bien que donnant beaucoup de renseignements supplémentaires dans leur ouvrage, qui sera en 3 gros tomes dont 2 sont parus à ce jour, Karem et Steeves ne peuvent se permettre d'ensevelir le lecteur sous une avalanche de détails trop rébarbatifs, sous peine de le faire fuir, mais ils disposent d'infos plus récentes ...!

Ils citent un protocole de fabrication ayant trait à la production du 1934 S/42K (Mauser, donc). C'est un document de 79 pages ! 
La page 15 est reproduite, elle concerne une partie des opérations de fabrication du boîtier de culasse, laquelle s'effectue en 149 étapes !

Les pages 75 à 78 du protocole décrivent le processus d'assemblage étape par étape, et les auteurs l'ont résumé et ont conçu un tableau plus complet et surtout plus logique que celui de Law (auquel ils font néanmoins référence), en 75 étapes. 
Certaines de ces étapes avaient été zappées par Law, car jugées non nécessaires à la compréhension de l'ensemble. 
Karem et Steeves les ont quand même incluses, car ils ont tenu à donner le temps nécessaire à leur exécution par tranche de 100 fusils, comme dans le document original.
C'est ainsi qu'on apprend que l'opération 27 consiste à enlever l'excès de soudure dû à la pose de l'embase du guidon, ce qui prend 164 minutes pour 100 fusils ...!

En ce qui concerne le numérotage et les inspections, les auteurs sont également revenus sur des infos et des précisions supplémentaires, qui restituent mieux la logique du processus.

- après assemblage des composants, un premier numérotage intervient à l'étape 8, elle concerne l'ensemble qui va subir le tir d'épreuve : canon-boîtier-système de détente-arrêtoir de culasse. 

Nota : dans le livre, les auteurs omettent de citer le boîtier (receiver), mais comme l'étape 2 est celle de l'assemblage canon-boîtier, il s'agit sûrement d'une coquille, de même pour l'éjecteur. Ils citent par contre la culasse (bolt) alors que son numérotage est décrit à l'étape 16, avec une erreur, d'ailleurs : l'éjecteur est mentionné à la place de l'extracteur ...)

- après l'étape 9 (inspection par le personnel de l'usine) vient la 10, qui est celle de l'inspection WaA, avec application des poinçons. Le tir d'épreuve est l'étape 10.
- les éléments de l'ensemble pontet-magasin sont assemblés et montés sur le boîtier (étape 14), puis inspectés et numérotés (étape 15).
- étape 16 : la culasse est démontée et on numérote ses éléments.
- étape 17 : démontage de l'arrêtoir de culasse (dont les pièces ont été numérotées à l'étape 8 ).
- étape 20 : montage (sans fixation), inspection, puis démontage de la hausse complète (avec l'embase).
- étape 21 : numérotage des pièces de la hausse.
(les étapes suivantes, de 22 à 35, concernent les opérations d'alignement et de fixation (soudure) des éléments de visée, qui nécessitent le remontage de la hausse, puis le démontage des pièces amovibles pour envoi au bronzage).
- étape 36 : séparation du canon et du boîtier de culasse, avant bronzage (étape 48) et remontage et réalignement (étape 49).
(cette opération sera plus tard supprimée et l'ensemble canon-boîtier sera bronzé monté).
- étape 44 : bronzage des petites pièces.
les étapes 45 à 61 concernent la finition et l'assemblage final des pièces (sans l'ensemble pontet-magasin), ces opérations sont contrôlées (étape 62).
Les pièces de l'ensemble pontet-magasin sont assemblées (étapes 63 et 64).
- étape 65 : inspection par WaA et apposition des poinçons d'acceptation, avant montage final sur la crosse (étape 66).
- étape 67 : inspection par WaA et apposition des poinçons d'acceptation sur le boîtier de culasse.
- étape 68 : numérotage de la grenadière, de l'embouchoir et du tenon de baïonnette.
- étape 71 : numérotage de la crosse et de la plaque de couche (à cette époque, tous les n° sont à l'extérieur).
- étape 72 : numérotage du guidon, des vis du pontet, et insertion de la goupille de la planche de hausse.
-étape 74 : inspection finale du WaA, et apposition de poinçons de contrôle. Les marquages spécifiques "H" (Heer) et "L" (Luftwaffe) seront apposés plus tard, lors de la répartition.
Les tests de précisions viendront après l'enregistrement des n° (étape 75).

Ce protocole sera simplifié quand l'urgence de la situation du temps de guerre le nécessitera, et on arrivera au Kriegsmodell, plus fruste mais tout aussi efficace !

... pas si simple, hein ?

A+  Wink


Dernière édition par feder504 le Jeu 08 Mai 2014, 23:55, édité 1 fois (Raison : la parenthèse trop près d'un "8" avait changé celui-ci en smiley !)

feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4041
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  jackdaniels le Jeu 08 Mai 2014, 21:37

Merci pour cette leçon

Qu'est ce que vous devez bien parler anglais, Chef !!!

et un peu d'allemand j'imagine

Dire que j'ai négligé tout ça dans ma prime jeunesse.... et je le regrette.

A+

jackdaniels
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 566
Age : 49
Date d'inscription : 25/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  Invité le Dim 11 Mai 2014, 13:14

Wouahhhh !!!!! C'est une mine d'informations tout ça, difficile de faire mieux bravo. Va vraiment falloir que je me trouve ce foutu bouquin ! Où peux-t-on trouver ce livre à prix raisonnable ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  voigtlander le Dim 11 Mai 2014, 13:25

Waffenamt a écrit:Wouahhhh !!!!! C'est une mine d'informations tout ça, difficile de faire mieux bravo. Va vraiment falloir que je me trouve ce foutu bouquin ! Où peux-t-on trouver ce livre à prix raisonnable ?

C'est la "base" pour tout collectionneur de modèle 98, de même que le Senich pour les adorateurs mystiques de la lunette et souvent atteints pathologiquement du ciboulot.   

Tiens : http://www.ebay.fr/itm/Backbone-of-the-Wehrmacht-German-K98k-Rifle-1934-1945-/151270627965?pt=US_Nonfiction_Book&hash=item23386e9a7d

voigtlander
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1569
Age : 27
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 19/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

sniper 98K

Message  citadelle le Mar 13 Mai 2014, 23:13

heureusement qu'il ne sont pas tous atteints du ciboulot....

citadelle
Membre
Membre

Nombre de messages : 33
Age : 48
Date d'inscription : 10/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: système de numérotation des 98k

Message  Invité le Mer 25 Fév 2015, 12:28

Désolé de "déterrer" ce post dans lequel feder504 nous a appris beaucoup concernant les différents protocoles de marquage. J'aurais juste voulu savoir une dernière chose, si je prend l'étape 68 "numérotage de la grenadière, de l'embouchoir et du tenon de baïonnette", cette opération de marquage était-elle réalisée par une seule et unique personne ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum