Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Champignac le Ven 23 Oct 2009 - 20:21

Ce sujet a rejoint sa place... Embarassed désolé pour le désordre ...

Si cela peut donner à d'autres l'envie de se lancer dans l'aventure...
Voici comment un passionné, au hasard d'une rencontre, peut... craquer !


Quand je me suis procuré l'arme... (voir présentations) je n'avais aucune idée de ce que ce pouvait être... le modèle, son âge, sa valeur... rien du tout !

J'ai regardé l'arme, ses mécanismes : ils fonctionnaient sans trop forcer.
Le bois était, lui, très atteint: vers à bois près de la plaque de couche, trous dans la crosse, profondes griffures, partiellement cassé près du mécanisme...
J'ai manoeuvré la tabatière, le chien, la détente, cela fonctionnait "grassement".

La culasse ne reculait pas pour faire fonctionner l'éjecteur.
Le verrouillage de la culasse ne vérrouillait pas.
Le percuteur ne sortait pas... il était présent mais extrémité cassée ou arasée.
Le canon : il semblait ne pas être rouillé, simplement encombré de cochonneries.
L'acier externe du canon : assez piqué mais pas gravement.

De retour à la maison j'ai démonté le mécanisme (pour chercher des gravures cachées) et j'ai noté les infos relevées un peu partout... et je me suis mis sur Internet...

En vrac, j'avais les dimensions, le nombre de bandes, "Snider", "Barnett London" et à l'intérieur en tout petit, lisible au compte-fil : "C. Spittle"...
Plus un certain nombre de "logos" qui n'avaient pour moi aucune signification particulière.

Je suis parti à la pêche avec www.kartoo.com et Mr Google.
J'ai aussi démonté la tabatière, ressorti la laine d'acier double zéro, mon chargeur de batteries, de la soude caustique liquide et en avant...

Heureusement j'avais quelques souvenirs de la restauration de mon revolver 1873 pour m'épargner des erreurs de base (mais il en reste tant d'autres à faire...).

à suivre

------------------------

Restauration et Tir de :
Enfield Snider 3 bandes / cal.577 / 3 rayures / Barnett London
Revolver d'ordonnances 1873 restauré et tiré PN et PsF
Amicalement,
Pacôme Hégésippe Adélard Ladislas, comte de Champignac . . . löl

Champignac
Membre
Membre

Nombre de messages : 25
Age : 71
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Invité le Ven 23 Oct 2009 - 22:33

vivement la suite Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ca passe ou ça casse...

Message  Champignac le Dim 1 Nov 2009 - 20:00

Voici quelques photos de l'arme... en cliquant sur les miniatures...

En y regardant de près on constate que les piqures de rouille semblent ne pas mettre en péril la sécurité de l'arme.

Ce qui m'a le plus surpris c'est que la culasse s'ouvrait sans forcer. Pas de graisse visible. Pas de résistance exagérée. Seul le système à ressort premettant d'actionner l'éjecteur de douilles était bloqué et inopérant.

Il manquait la vis de bloquage de l'axe permettant la rotation de la culasse.
Si quelqu'un en connait les cotes (le dessin présumé semble un peu compliqué puisqu'elle se termine par une partie cylindrique faisant goupille de bloquage...)
Le percuteur glissait normalement dans son logement... mais point de sortie du percuteur ! Il a été arasé ou cassé :roll: je ne saurais le préciser, il va falloir en tourner un autre.

Ce que vous pouvez aussi constater c'est le mauvais état du bois...
Partiellement cassé comme cela est visible sur l'une des photos il s'est finalement brisé en cours de manipulation.
Dommage mais il va falloir faire avec.

En farfouillant sur la toile, en lisant de nombreux posts, en trainant aux quatre coins du monde j'ai trouvé une ébauche... et je me suis décidé à la commander, elle est en cours de livraison.
Je sais, les puristes me traiteront d'iconoclaste... mille pardons.
J'ai rencontré des amis (présents sur ce forum) qui ont accepté de m'aider à la finition de l'ébauche dont voici le lien:
http://www.ima-usa.com/product_info.php/cPath/29_234/products_id/2421
folie qui me coute :(125 $+60 $ de port) Soit environ 124 €
On en recause dès qu'elle frappe à la porte de mon moulin...
En attendant... je frotte, je frotte...
J'ai aussi, en partant du fabuleux tutorial de Laurent ô :kodamaître: lolo577 vénéré maître... commencé à approvisionner la quincaillerie !

J'ai déjà reçu :
-La Lee Classic Cast Press
-Les 30 étuis chez Kynamco (4,28 € net par étui, port compris)

J'attends toujours :
- Le moule Rapine .577 (attente de disponibilité chez ch4d )
- Les outils de rechargement Lee (attente de disponibilité chez Tegmagex )
- L'ébauche bois (expédiée le 26/10 par UPS) 125 € port compris

En attendant je recharge mes 38S pour tir au stand de Vertolaye... un bon millier.

Prochaîne parution des photos de la vieille crosse... et des photos des mécanismes après les premières interventions et une photo de mon 1873 en prime.
Bonne soirée les amis, à bientôt...

à suivre ...
et de qui la mise en onde ???
mais de Pierre-Arnaud de Chassispoulet... voyons ...


Dernière édition par Champignac le Dim 1 Nov 2009 - 20:05, édité 2 fois (Raison : quelques fautes qui trainaient...)

------------------------

Restauration et Tir de :
Enfield Snider 3 bandes / cal.577 / 3 rayures / Barnett London
Revolver d'ordonnances 1873 restauré et tiré PN et PsF
Amicalement,
Pacôme Hégésippe Adélard Ladislas, comte de Champignac . . . löl

Champignac
Membre
Membre

Nombre de messages : 25
Age : 71
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  lolo577 le Dim 1 Nov 2009 - 20:12

Champignac a écrit:
J'ai aussi, en partant du fabuleux tutorial de Laurent ô :kodamaître: lolo577 vénéré maître... commencé à approvisionner la quincaillerie !


Voilà qui est tout fait flatteur même si ma modestie en prend un sacré coup !

Une chose est certaine, tu vas avoir bien du travail pour mener ta restauration à terme...

------------------------

C'est pas la ferraille qui commande !!!
(traduction un peu primaire de la domination de l'Homme sur la matière)

lolo577
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 766
Age : 46
Localisation : Pas très loin de St Amable (63)
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  WICHITA le Dim 1 Nov 2009 - 20:51

En tout cas, il est dans un état...












Comme je les aime !

Et en plus c'est vrai.

WICHITA
Modérateur

Nombre de messages : 11338
Age : 52
Localisation : Plein sud !
Date d'inscription : 29/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Invité le Lun 2 Nov 2009 - 5:38

Chapeau !Je sens que nous allons encore passer de très bons moments en suivant l 'évolution de cette restauration..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Invité le Lun 2 Nov 2009 - 5:52

lorsque je lis ces articles sur les restaurations d'arme je me demande s'il ne serait pas opportun de faire un pdf avec ceux ci et de les stocker quelque part pour en faire une base de connaissances et d'expérience

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Invité le Lun 2 Nov 2009 - 6:23

Cela me parait une très bonne idée...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Invité le Lun 2 Nov 2009 - 6:28

il est possible avec openoffice (gratuit) ou office 2007 de sortir un pdf
donc ce serait simple de faire un doc sous office ou openoffice et de le poster apres en pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Champignac le Lun 2 Nov 2009 - 8:16

xavier a écrit:Lorsque je lis ces articles sur les restaurations d'arme ... faire un pdf ... les stocker ... base de connaissances et d'expérience...

OUI, bien sur c'est exactement ce que j'ai fait avec le tuto le lolo577 pour l'avoir à l'atelier sous les yeux quand je bosse sur mon rechargement ou lorsque je pars a la recherche d'infos chez les amis experts qui acceptent de me recevoir, je ne veux pas le diffuser mais l'envoyer à son auteur pour respecter sa partenité sur le sujet ! Le reprendre et le mettre en forme sous word m'ont d'ailleurs permis de bien l'assimiler !

C'est aussi ce que je compte faire pour la restauration de mon arme... mais attention les problèmes peuvent être tellement spécifiques à l'état d'une arme précise qu'il faudra savoir trier et "généraliser" quelque peu.

------------------------

Restauration et Tir de :
Enfield Snider 3 bandes / cal.577 / 3 rayures / Barnett London
Revolver d'ordonnances 1873 restauré et tiré PN et PsF
Amicalement,
Pacôme Hégésippe Adélard Ladislas, comte de Champignac . . . löl

Champignac
Membre
Membre

Nombre de messages : 25
Age : 71
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

restauration.

Message  Invité le Lun 2 Nov 2009 - 8:23

Certes,chaque arme a sa spécificité,mais il existe sans doute un tronc commun non négligeable,et je pense notamment aux méthodes utilisées pour dérouiller l 'acier,ou restaurer les bois très endommagés...

Et puisque nous sommes dans le domaine de la restauration,nous pourrions même décerner des étoiles... :lol:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Invité le Lun 2 Nov 2009 - 8:26

je pense que les solutions utilisées de certains sont p-e les solutions que d'autres tireurs peuvent utiliser voir extrapoler
que ce soit la rénovation d'un bois ou de toute autre partie, il y aura surement toujours la réponse à une question dans un tutoriel

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Champignac le Lun 2 Nov 2009 - 16:07

xavier a écrit:"... il y aura surement toujours la réponse à une question dans un tutoriel ..."

Pas sûr !! Very Happy
Entre autres j'ai cherché une "recette universelle de graisse" et je dois dire que rien qu'en parcourant les dizaines (et je suis modeste) de mixtures proposées j'avais l'impression d'avoir chopé une crise de foie... affraid

Mais ceci dit c'est vrai, il y a moyen d'aiguiller sur une piste dans un tuto.

------------------------

Restauration et Tir de :
Enfield Snider 3 bandes / cal.577 / 3 rayures / Barnett London
Revolver d'ordonnances 1873 restauré et tiré PN et PsF
Amicalement,
Pacôme Hégésippe Adélard Ladislas, comte de Champignac . . . löl

Champignac
Membre
Membre

Nombre de messages : 25
Age : 71
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  volontaire 1870 le Lun 2 Nov 2009 - 17:08

Mon Snider aussi est un Barnett 3 bandes et 3 rayures, trouvé aussi en Auvergne et il tire plutôt bien, si le challenge armes anciennes de Vertolaye comportait une épreuve pour les armes anciennes à cartouches lolo 577 pourrait faire le déplacement et quand à moi je pourrais tirer une discipline de plus (simple suggestion) et d'ici l'année prochaine ce Snider sera sûrement restauré.
Pour la graisse, au début il vaut mieux faire simple et le mélange cire d'abeille, suif (de mouton) est une très bonne base de départ.
C'est vrai que le calibre .58 est délicat sur le graissage mais le moment des essais rigoureux en précision n'est pas encore arrivé.
Bonne chance en tous cas dans ces travaux de sauvegarde.

volontaire 1870
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1705
Age : 52
Localisation : auvergne (63)
Date d'inscription : 31/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

graisse.

Message  Invité le Lun 2 Nov 2009 - 17:20

A propos de graisse,as tu essayé celle de Bernard François, qui est bleue et embaume la lavande?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  volontaire 1870 le Lun 2 Nov 2009 - 17:25

Je la connais bien en effet, je l'utilise exclusivement pour les (très) gros calibres ( plus de .58)
Elle est très efficace pour ces grosses balles (en terme de précision), par contre je trouve que le nettoyage (poudre noire oblige) est ensuite plus difficile qu'avec d'autres graisses, celle de C. Albert-Brunet par exemple.

volontaire 1870
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1705
Age : 52
Localisation : auvergne (63)
Date d'inscription : 31/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

VIS DE BLOQUAGE

Message  Invité le Mer 11 Nov 2009 - 13:41

je viens juste de m'inscrire sur ce forum, le temps de decouvrire son fonctionnement et je te passe une photo de la vis de bloquage de l'axe et ces cotes (ce soir je pense.....)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  HELIX le Mer 11 Nov 2009 - 15:38

marc577 a écrit:je viens juste de m'inscrire sur ce forum, le temps de decouvrire son fonctionnement et je te passe une photo de la vis de bloquage de l'axe et ces cotes (ce soir je pense.....)



Bienvenue à toi , mais avant de poster des photos , un petit passage par la case présentation serait souhaitable


HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 16991
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Bonjour.

Message  Invité le Mer 11 Nov 2009 - 15:44

...je dirais même mieux :serait souhaitable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  HELIX le Mer 11 Nov 2009 - 15:47

ventejoux a écrit:...je dirais même mieux :serait souhaitable.

Là on fait très Dupont et Dupond :P


HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 16991
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Pocomas le Mer 11 Nov 2009 - 16:09



lol1 lol1 lol1

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14398
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Photos de l'ébauche...

Message  Champignac le Mer 11 Nov 2009 - 16:41

Voici quelques photos de l'ébauche recue la semaine dernière...
:kodamaître: lolo577 :o a eu l'occasion de la voir, il peut commenter.

La photo d'ensemble n'est pas facile à faire et elle n'apporte rien par rapport à celle qui est sur le site :
http://www.ima-usa.com/product_info.php/cPath/29_234/products_id/2421

Les liens ci-dessous affichent les vues de détail montrant la qualité de la réalisation.

,,,,,

Voila...
Dans deux semaines devrait commencer l'usinage de cette ébauche grace à un ami Lyonnais. Je commence à être impatient de voir le résultat.

Avec Laurent nous avons placé une ogive (une des siennes) sur un étui que j'avais reçu d'angleterre. Ca chambre parfaitement, encore une bonne nouvelle.

J'attends toujours les outils et le moule Rapine... Il faut donner du temps au temps.

Marc, merci de ta proposition...
mais, écoute nos pairs...
SDNERP EL SPMET ED ET RESIRAILIMAF CEVA EL MUROF
sinon ils vont envoyer la Zorglonde hi hi hi

Amitiés à tous (mouais ça manque de "toutes" ici)


Dernière édition par Champignac le Jeu 12 Nov 2009 - 7:28, édité 1 fois

Champignac
Membre
Membre

Nombre de messages : 25
Age : 71
Date d'inscription : 21/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Invité le Mer 11 Nov 2009 - 18:36

photo + cotes de la vis de blocage

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  lolo577 le Mer 11 Nov 2009 - 18:52

J'imagine que les dimensions données par Marc sont en cm et non en mm...
... sinon elle n'est pas bien grosse la vis en question ! Wink Wink

Je confirme que le bois de Champignac a un très bel aspect extérieur. Par contre, il reste à faire de nombreuse choses et pas des toutes simples, je pense en particulier au logement de la platine.

Les pièces métalliques sont globalement en bon état et l'arme tout à fait fonctionnelle. Il est dommage que le canon présente de nombreuses piqures à l'extérieur et quelques unes à fond de rayures près de la bouche. Les autres pièces ont moins souffert je pense en particulier à la platine. Les pièces en laiton comme le pontet sont comme neuves....

Champignac est parti dans une rénovation au long court mais il a la barbe et le gabarit du marin qui en a vu d'autres....

------------------------

C'est pas la ferraille qui commande !!!
(traduction un peu primaire de la domination de l'Homme sur la matière)

lolo577
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 766
Age : 46
Localisation : Pas très loin de St Amable (63)
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la restauration d'un Snider Enfield 3 bandes

Message  Invité le Mer 11 Nov 2009 - 19:14

se sont des bien des cm...... je vai reviser mes bases Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum