Ciblerie metal à 540m

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  deGuers le Mer 01 Jan 2014, 10:19

Bonne année à tous , avec des voeux envoyés des tropiques et sous la menace d'un cyclone qui hier venait droit sur nous .
Je suis toujours avec attention ce sujet fort intéressant ; et là il se trouve que nous avons deux bricoleurs de génie .
Aussi , bien que hors sujet , je ne résiste pas à l'envie de vous soumettre un projet .
Nous tirons ici à la Réunion à 540 m maxi aux armes longues , sur cible métal , gong de 30x30 par exemple .
Pour le tireur ce n'est pas toujours évident de s'assurer qu'il a fait but , aussi ... il existe la bonne vieille solution de la cible qui disparaît une fois touchée .
Ne reste plus qu'à crapahuter pour aller la relever ; vue la configuration de notre pas de tir militaire ,  colline boueuse à escalader , il n'y a pas de volontaires .
D'autres solutions existent , moteur et cible papier par exemple : pas assez vivant .

Ne resterait à priori qu'une cible métallique qui se relèverait après avoir basculé ; ça existe , comme la MTM ReCon Target ( voir le web et youtube ) .
Mais l'alimentation en air n'étant pas envisageable , je pensais ( naïvement ? ) à un relèvement par une action hydraulique , comme un vérin mis en pression par la chute de la cible .
Une , plusieurs idées ?

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1039
Age : 63
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  BRX le Mer 01 Jan 2014, 11:12

Bonjour
Première idée comme ça.
Un dispositif de relevage mécanique, oui, avec une cible bien équilibrée nécessitant peu de puissance ( ou de force ) pour la remettre en batterie.
Compter sur l'énergie de chute pour revenir en place, non ça ne marche pas. Il faudra réinjecter de l'énergie à chaque manoeuvre et elle sera perdue.
Source d'énergie possible et autonome à amener sur place : une bouteille d'air comprimé * qui pourrait assurer un certain nombre de relevages par utilisation d'un mini vérin.
Si on ajoute une petite batterie et un poil d'électronique , on peut même avoir une commande radio à distance.

* roue de secours surgonflée , facile à déplacer: on la fait rouler !

BRX
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 354
Age : 86
Date d'inscription : 23/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Verchère le Mer 01 Jan 2014, 11:45

Contre les cyclones, voir l'architecture des forts Séré de Rivières ; et contre les grosses chaleurs c'est pas mal aussi. Dans un pays de sable c'est pas commode (sauf à bétonner, mais le béton c'est pas durable), par contre la Réunion c'est volcanique, non ? Le fort de Château Lambert est en pierre volcanique appareillée en "opus incertum" ; c'est du costaud !
Je comprends pas pourquoi, plus le pays est soumis aux vents et inondations, plus ils construisent léger. Trop pauvres, me direz-vous ? Les cailloux ça coûte rien, juste le temps de les ramasser ; et si on est pauvre c'est qu'on n'a pas de boulot, donc du temps. Le ciment ? Très facultatif ; si on range bien les pierres, de la terre suffit...


A part ça, accumuler l'énergie de l'impact pour relever par vérin, ça suppose une sacré énergie car le rendement des dispositifs hydrauliques est à pleurer...
Je verrais mieux un couple de 2 gongs se démasquant alternativement, par pivotement autour d'un axe sur roulement à billes. Avec 2 positions d'équilibre (gong D ou gong G), passant facilement de l'une à l'autre par un choc sur le gong "actif". J'y réfléchirai car je peux en avoir l'usage...

Sinon, la boîte de conserve c'est commode : elle saute sous l'impact, mais reste prête au coup suivant. Pour du gros calibre à longue distance, on peut la remplacer par une jante de bagnole... (au canon lisse, faut la bagnole complète ; mais alors bonjour le nettoyage, c'est plein de verre et de plastique, ces charettes).
Ou le gong sonore : autrefois j'avais accroché à une branche d'arbre le milieu d'un jante d'auto, pendue par 2 bonnes chaînes (les ficelles n'ayant pas tenu longtemps). Derrière, un double mur de vieux pneus remplis de terre. Ceci à 100 m de la fenêtre de ma chambre. On entendait nettement taper, même les 22 LR, et par temps de pluie c'était confortable...
Le problème c'était les voisins ! C'est à dire qu'ils ne pouvaient s'empêcher de tirer dessus aussi, et on ne savait jamais qui avait touché. Il y a des pays où les voisins sont des voisins normaux, c'est à dire que quand on fait une connerie, plutôt que de se plaindre ils en rajoutent une couche...

AH, BRX est passé par là pendant que je griffonais...
Effectivement, l'énergie de l'impact c'est un peu faible, et l'air dans une roue c'est pas mal. Mais faut l'électronique, l'électrovanne et le vérin.
D'un autre côté, avec une batterie on peut alimenter un petit moteur électrique. Un circuit électronique comme les répondeurs d'impact (j'avais pris le schéma à Coët et l'ai amélioré depuis) peut détecter le choc et commander le moteur après une temporisation adéquate. Ou même un interrupteur sur lequel tombe le gong abattu... Selon le poids à relever il faut tout de même un peu de démultiplication derrière le moteur, et un système pour libérer le gong une fois relevé. Rien de bien méchant...
L'électronique, y en a bien pour 2 Euros, voire 3 !

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3453
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Idee

Message  Jean Louis le Jeu 02 Jan 2014, 21:07

L'idée de 2 gongs me semble être la bonne direction, par contre il va falloir prévoir un arrêtoir de rotation, soit magnétique ou comme une came sur l'axe qui bloque et fait revenir la rotation a la bonne place.

Jean louis

J'ai vue des dizaines de pays, les éléments comme le feu, l'eau,le vent sont très difficiles a contrôler.
Une seule chose sauve celui qui est face a ces événements, il faut courir surtout face a la violence humaine.
.

Jean Louis
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 751
Age : 64
Localisation : La plus belle ville du Gard
Date d'inscription : 25/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Pocomas le Jeu 02 Jan 2014, 21:37

Pourquoi pas une cible pivotante sur le plan horizontal, qui passerait à chaque impact de droite à gauche puis de gauche à droite autour d'un axe ?
Chaque face peinte d'un couleur différente.

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14394
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  lou gascoun le Jeu 02 Jan 2014, 22:20

Pour surenchérir sur l’idée de Pocomas, peut être tout simplement un gong pivotant sur un axe avec un contrepoids assez conséquent. A l’impact, le gong pivote très visiblement et revient en place sous l’effet du contrepoids.




lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Rappel de cibles basculantes

Message  Verchère le Ven 03 Jan 2014, 14:04

Je pense que si un système à rappel automatique (gong avec contrepoids ou suspendu par chaînes) avait convenu, la question n'aurait pas été posée. Peut-être faut-il que le gong reste effacé assez longtemps pour que tout le monde puisse le constater, que le tireur essuie une salve nourrie de félicitations, qu'il vide cul-sec 2 ou 3 verres de rhum, etc.

Voici un système bistable à 2 gongs se démasquant alternativement, simulé avec succès à l'aide d'une régle agrémentée de pinces à linge, posée au bout du doigt. En guise d'impact, une pichenette...

Une barre transversale supporte à chaque bout un gong, et au milieu un poids dépasse en porte à faux. Elle tourillonne sur un axe vertical dans une chape tourillonnant elle-même sur un axe horizontal.


Pour peu que la barre tourne légèrement sur le pivot vertical B, le poids dépassant en avant n'est plus dans l'axe de tourillonnement horizontal : par rapport à cet axe la règle pèse donc plus lourd d'un côté, et bascule autour de A, ce qui augmente son déséquilibre et amplifie la rotation verticale initiale sur B.
Ceci fait relever l'autre branche, tout en la faisant avancer : le gong qu'elle porte dépasse maintenant au dessus du merlon, alors que l'autre est plus bas, invisible.
Un fort impact sur ce gong va faire tourner la règle dans l'autre sens autour du pivot B : le poids passe alors de l'autre côté de l'axe horizontal A, inversant la tendance au basculement.

J'espère que vous avez suivi...
Avec des butées caoutchoutées un peu partout, cela doit pouvoir fonctionner très bien pour du 22 LR. Maintenant, pour du 600 Nitro-Express, même en renforçant les régles et les axes, on risque de les voir se tordre un peu à chaque coup, les soudures vont fissurer, etc. Il faudrait tout au moins fixer les gongs sur la règle par l'intermédiaire de gros silent-block, afin d'adoucir les chocs.


Une autre, électro-mécanique :
Le gong tombe sur un interrupteur qui déclenche une temporisation, au bout de laquelle le moto-réducteur est actionné pour un tour. Le câble ayant été tendu par la chute du gong, sur la 1ère moitié du tour il relève le gong, sur la seconde il ne fait que re-détendre le câble, afin que le gong puisse tomber librement.


On notera que dès que le gong remonte, l'interrupteur cesse d'agir : il faut donc un moto-réducteur qui, une fois un tour commencé, le termine même si la commande a cessé. C'est exactement ce que fait un moteur d'essuie-glaces, qui pourra assurément relever un gong pour petit ou moyen calibre ; dans le cas présent c'est à tester (un moto-réducteur plus puissant, c'est moins gratuit et plus gourmand en jus).
Quand à la source d'énergie, un accu de visseuse peut éventuellement suffire (ça encaisse facilement 10 A, voire 20 A). Cela peut aussi se bricoler avec de vieilles batteries d'ordinateur portable (généralement seule une partie des éléments est HS), mais il faut un peu d'expérience.
Quand à la temporisation, en bon vosgien radin je ferais un oscillateur à 2 transistors commandant un composant de puissance (trois C945 et un FET ramassés dans une vieille télé), mais pour une meilleure fiabilité le fameux NE555 c'est parfait (facile à comprendre, très peu de composants externes) ; avec toujours un transistor FET quelconque pour la puissance (12 V et qques A, ils en sont presque tous capables). Schéma sur demande, éventuellement...

On peut craindre que l'interrupteur "à appui" ne soit vite écrabouillé par le gong : on peut aussi mettre un interrupteur à relâchement au niveau de la tige portant le gong. Il sera coupé quand la tige reviendra en position verticale.
Sous les soubresauts, le câble risque de sauter de la poulie de renvoi, ou de faire des noeuds. Un tronçon de chaîne de vélo sera peut-être moins sujet aux contorsions...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3453
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  BERNEX le Ven 03 Jan 2014, 14:23

ce serait certainement le plus économique a construire ,et le plus fiable en temps .
a peaufiner .  

BERNEX
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 853
Age : 49
Localisation : Alpes/Languedoc
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Corto Maltese le Ven 03 Jan 2014, 17:29

Vais peut-être dire une bêtise....On peut imaginer un porte cible avec deux pieds et deux ressorts, comme certains panneaux de chantier ou publicitaires. La cible bascule à l'impact (qu'on peut donc visualiser), mais revient en place sous l'effet du ressort...Aucune source d'énergie n'est nécessaire.

Un truc fabriqué sur ce principe, et dont les dimensions doivent évidemment être adaptées (hauteur du pied, taille de la cible...) :



Après tout, on n'a pas besoin que la cible bascule complètement, il suffit qu'elle bouge suffisamment pour marquer l'impact.

Corto Maltese
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 986
Age : 52
Localisation : 78
Date d'inscription : 25/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Pocomas le Ven 03 Jan 2014, 17:34

Si on part sur un projet de ciblerie, faudrait peut-être ouvrir un nouveau sujet....

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14394
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Verchère le Sam 04 Jan 2014, 14:44

Pocomas a écrit:Si on part sur un projet de ciblerie, faudrait peut-être ouvrir un nouveau sujet....
Ben la question ayant été posée ici par De Guers, j'ai répondu ici. Mais effectivement c'est très hors sujet...
Alors si De Guers ouvrait un sujet spécifique, tu pourrais y faire migrer les messages afférents qui sont ici ? Parce-que il y a à dire, et à faire. J'ai aussi quelques bidouilles là dessus, mais leur publication ne me semblait pas indispensable à la bonne marche du monde...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3453
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ciblerie metal à 540m

Message  deGuers le Sam 04 Jan 2014, 17:57

Deux jours sans électricité , suite au passage du cyclone ; même pas mal , ici on connaît .
Je vois que les neurones ont donné sur cette demande de cible intelligente .
Par contre je ne vois pas où ce sujet serait le mieux déplacé .
Merci à un gentil modo de faire le choix .
Les calibres tirés sont des .223 R , 7-08 , .308 W , 7,5, .303 , et autres calibres réglementaires , ainsi qu' un tout récent .338 LM ; la cible serait ( sera ? ) à 540 m , notre pas de tir maximal .
Pour le matériel à déposer devant la butte , facile ,  on y a accès en 4x4 .
Pour le pas de tir 540 c'est déjà difficile d'accès avec un minimum de matériel ; tapis , arme ... Et ce à cause d'une colline escarpée et le plus souvent glissante ; accessoirement à 1600 m d'altitude , et le souffle un peu court à nos âges . D'où l'envie d'une cible intelligente .
On a bien pensé à la cible sur ressorts : intéressant pour amortir les coups ( le .338 est une vraie brute ) ; mais 540 c'est loin et on n'est pas sûr que l'impact soit plus visible que sur un gong suspendu .
Retour à une cible plus perfectionnée qui " disparaisse " au moins 2 secondes .
Merci de votre aide .

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1039
Age : 63
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  manitou le Sam 04 Jan 2014, 20:26

Voir la ciblerie tirax M 86 de nos cousins Suisses   

manitou
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3461
Age : 47
Localisation : STL 30
Date d'inscription : 04/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Winchester 1866 le Sam 04 Jan 2014, 21:06

Quel est le but ? si c'est uniquement savoir que l'on a touché la cible, à l'impact ça fait du bruit.

Oui mais on est à 540 mètres. donc je mets un micro, un émetteur et une batterie solaire à coté de la cible et un récepteur et un haut parleur au pas de tir et je peux écouter le bruit. je peux coupler un détecteur de bruit à la cible avec une source lumineuse. là il n'y a aucun mouvement

------------------------

Si c'est possible,c'est déjà fait. Si c'est impossible ça se fera
Mon Forum : Armes du Paléolithique au XIXème Siècle --->   http://prehistoire-xixeme.forumactif.org/ salut

Winchester 1866
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1213
Age : 68
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  lou gascoun le Sam 04 Jan 2014, 21:31

Tu mets une borne lumineuse sur batterie et tu tires dessus. Si elle s'éteint...c'est qu'elle est touchée clown

Bon..Oui je sais, je sais...la plaisanterie est lourde ...

lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Springfield1903 le Sam 04 Jan 2014, 23:35

  Un petit tour par là, tu devrait trouver ton bonheur… C'est 100% Français en plus ;-)

http://grizzlytarget.wix.com/grizzly-target

------------------------



Où les tir-bulations d'un Alsacien dans le Comminges...



Je recherche une crosse droitière pour une Anschütz 1813, merci Very Happy

Springfield1903
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 595
Age : 46
Localisation : Au pied des Pyrénées...
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  deGuers le Dim 05 Jan 2014, 04:28

A cette distance l'impact sur le métal n'est pas entendu .
Le recul de l'arme , surtout avec les calibres les plus puissants , fait que la cible n'apparaît plus dans la lunette ; il faut un peu de temps pour la cadrer à nouveau .
D'où la poignée de secondes bienvenues pour un retour en ligne .
L'idée des cibles dédoublées a un côté ludique  et permettrait la riposte d'un second tireur , en improvisant un scénario , un temps limite de riposte par exemple .
Je suis prêt à parier que l'origine des cibles métal , silhouettes , Buffalo Long Range , CAS , doit beaucoup à une même approche du tir .
Vous l'aurez compris , nous souhaitons rester jeunes ( 3 x 20 ans ! ) , souples , félins et manoeuvriers ...
Faire des trous dans un carton après des heures à peaufiner un rechargement , c'est vite lassant .
J'ai un Kropatschek en 8x60 R qui ne demande qu'à faire parler la poudre à cette mi-distance ; encore qu'avec un diamètre de 8,42 mm ( .331 " ) au Cerrosafe , ça ne va pas être facile de lui trouver de la balle .
Les Lebel font leur retour aussi . Bon , il faudra passer par les 200-300-400 m avant bien sûr .
Merci pour votre aide .

Ah ! détail : on est à 10 000 km de la métropole ; la fabrication se fera localement .

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1039
Age : 63
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Winchester 1866 le Dim 05 Jan 2014, 09:10

deGuers a écrit:A cette distance l'impact sur le métal n'est pas entendu .
.....

D'où l’intérêt du micro et ou du signal lumineux  Very Happy  et tu peux aussi mettre une caméra sur le même système ...  salut 

------------------------

Si c'est possible,c'est déjà fait. Si c'est impossible ça se fera
Mon Forum : Armes du Paléolithique au XIXème Siècle --->   http://prehistoire-xixeme.forumactif.org/ salut

Winchester 1866
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1213
Age : 68
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Verchère le Dim 05 Jan 2014, 12:45

J'avais donc bien compris que l'impact devait rester manifeste durant un instant ; ce qui élimine les gongs suspendus ou sur ressorts. Quoique suspendu, si les deux chaînes sont dissymétriques il va aussi osciller de droite à gauche ; mais prendra un moment avant de se stabiliser (et pour le tirer au vol à plus de 500 m, je ne connais que John Wayne et Clint Eastwood).

Sinon, à Coët on utilisait pour le tir au PM un répondeur d'impact visuel (une lampe de clignotant de Méhari, qui s'allumait quelques secondes). C'était fait sur place, et l'adjudant TAM m'avait montré le vibreur placé sur le piquet de cible et donné le schéma du circuit électronique. Je l'ai re-conçu en composants plus modernes, avec durée réglable pour l'allumage (pour du tir de vitesse faut qu'elle soit courte, sinon on doit attendre l'extinction). "Allumage" un peu sophistiqué : par défaut c'est un beepeur placé dans le boîtier, mais un connecteur permet de brancher autre chose (et alors le beepeur est désactivé) : par exemple un klaxon de bagnole, ou une ampoule 12 V, tout dépend de la source de courant disponible (le boîtier électronique se contentant lui d'une puissance négligeable et d'un voltage assez libre).
Je peux vous passer le schéma, mais il faut que je le redessine sur ordinateur...
Le vibreur se bricole, à l'extrême avec une pince à linge et des lamelles laiton prises sur une vieille pile plate de 4.5 V.

Sinon, mon montage "bistable à 2 gongs" suppose d'importants efforts de flexion et vrillage sur les éléments. S'il est conçu pour résister aux impacts de gros calibre, il ne tremblera même pas sur un ridicule coup de 243... Et sa mise au point demande pas mal d'essais.

A l'inverse, le relèvement motorisé d'un gong basculant peut-être testé sans brûler un grain de poudre. Si le gong est équilibré au plus juste, il réagira à tous les calibres, et l'impact ne touchant pas directement le mécanisme de relèvement, la robustesse sera exactement identique à la version manuelle de base. On peut certainement adapter la motorisation sur des gongs existants (si l'idée était poursuivie, j'aurais des modifs à mon premier dessin).
Quant à la source d'énergie ... Tu dis bien qu'on peut aller aux cibles en 4 x 4 ? Ben alors, y-a qu'à laisser la bagnole à côté, et piquer du jus sur sa batterie. Un 4 x 4 ça résiste aux projections de cailloux, et vous tirez tout de même pas si mal, non ?
Enfin, pour ma part j'oserais pas, mes voisins sont trop turbulents (si je retrouve la photo de la bagnole je vous la passerai ici, elle vaut le détour).

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3453
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  deGuers le Dim 05 Jan 2014, 14:32

Abandon de la cible duo , trop compliqué à mettre en place , dommage .
Retour sur une cible unique ce qui serait déjà pas mal ; il n'est pas possible de laisser le 4x4 à proximité , même à l'abri , c'est un stand militaire avec des consignes strictes , ce qui est normal . ( Battes à feu , extincteurs ) .
On aimerait bien un vrai KO de la cible et sa disparition momentanée . C'est loin 540 m .
Solide , fiable , le moins sophistiqué possible pour tenir dans la durée .
Polyvalent pourquoi pas : cible humanoïde remplaçable par une cible animalière ( bison ) . Ce point étant secondaire .
Un bon défit pour commencer l'année non ?
Mes connaissances en hydraulique s'arrêtent aux vérins du hayon de la voiture ...

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1039
Age : 63
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  nicolas le Dim 05 Jan 2014, 21:49

Je tire regulierement sur des gong, du 223 à la 338 et j'ai toujours entendu le bing de la cible ou le pof de la terre avec silencieux ou sans la je comprends pas...
Meme à la chasse on entends l'impact sur le gibier.

nicolas
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 172
Age : 36
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  Verchère le Lun 06 Jan 2014, 00:33

Pour nourrir la réflexion, quelques (petites) photos des gongs existants seraient bienvenues. Avec dimensions et poids approximatif.
Je crains que pour une réalisation simple, la seule solution ne soit le moteur électrique. Mais y a-t-il un léger merlon pour protéger les mécanismes ? Sinon ils ne feront pas long feu, quels qu'ils soient...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3453
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  deGuers le Lun 06 Jan 2014, 13:35

[quote="nicolas"]Je tire regulierement sur des gong, du 223 à la 338 et j'ai toujours entendu le bing de la cible ou le pof de la terre avec silencieux ou sans la je comprends pas...
Meme à la chasse on entends l'impact sur le gibier.[/quote

Hé bien c'est que tu as l'ouïe fine ; car nous autres à 540 m , gong métallique , détonation du .338LM que tu connais , et casque sur les oreilles ...

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1039
Age : 63
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  deGuers le Lun 06 Jan 2014, 13:42

Verchère a écrit:Pour nourrir la réflexion, quelques (petites) photos des gongs existants seraient bienvenues. Avec dimensions et poids approximatif.
Je crains que pour une réalisation simple, la seule solution ne soit le moteur électrique. Mais y a-t-il un léger merlon pour protéger les mécanismes ? Sinon ils ne feront pas long feu, quels qu'ils soient...

Pour l'instant nous tirons un gong de 30x30 épais de 1,5 cm ; il est quasi perforé par le .338 LM à nos 540 m .
Il ne fera pas de vieux os . D'où l'anticipation .
En vue une plaque dite de blindage , léger ( classe III ) , bien moins épais mais autrement résistant .
A priori le plus simple ne serait-il pas le mieux ? Je pense au simple contrepoids , réglable , qui permettrait un effacement suffisamment réaliste .
Réglable , car entre une 7-08 Remington et une .338 LM il y a de la marge .
Pour attaquer 2014 du bon pied .

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1039
Age : 63
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ciblerie metal à 540m

Message  nicolas le Lun 06 Jan 2014, 14:03

Quand je tire à l'entrainement tar avec le casque peltor standart je distingue clairement le bruit mat sur la butte de terre et pour pinailler un peu quand c'est dans la zone du 8 pour etre large le bruit est resonnant (gras) est en dehors le bruit est moins grave.
En faite la butte est trouée derriére le visuel noir de la cible a force des coups répétés d'ou le bruit résonnant gras d'argile dans le trou.

je suis tout seul dans le cas là ou je radotte Question Question     

nicolas
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 172
Age : 36
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum