Les Colt réglementaires de l'U.S.Army de 1892 à 1903 par ADISHATZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

post-it Les Colt réglementaires de l'U.S.Army de 1892 à 1903 par ADISHATZ

Message  HELIX le Lun 30 Déc - 7:43

Désormais conscient que ce forum comporte quelques amateurs de Colt D.A réglementaires, je saisis mon courage à deux mains et vous présente les miens. D’autre part, j’espère que ce post vous permettra de déjouer les manœuvres des escrocs post-loi-de-septembre-2013 qui sévissent un peu partout (…sur NXXXXXXXY) et tentent de vous vendre des modèles qui ne sont pas ceux annoncés.
Cette série comprend donc les revolvers : 1892, 1894, 1896, 1878 M 1902, 1901 et 1903.
Je vais donc vous présenter successivement les modèle que je detiens :

-un Colt 1889 New Navy réglementaire, l’ancêtre de la série des 1892-1903, certes ce n’est pas un modele U.S ARMY mais on ne peut pas faire l’impasse dessus,
-un Colt 1894 réglementaire « upgraded »,
-un Colt 1896 réglementaire « unaltered »
-un Colt 1896 réglementaire « upgraded »
Il manquera à cet inventaire un 1892, un 1892 upgraded, un 1894 unaltered, un 1878 M1902 en 45 LC, un 1901 et un 1903 ! Mais c'est bientôt Noël, alors je pense que quelqu'uns vont rejoindre ceux présentés...
Les données techniques sont toutes extraites du livre de M. ROBERT BEST, il s’agit du seul ouvrage complet et fiable sur le sujet. Les articles de la G.D.A sur le sujet (tout récents ou bien plus anciens), s’ils sont magnifiquement illustrés sont incomplets et comportent parfois quelques erreurs.
Monsieur BEST est membre du forum Colt, et intervient régulièrement sur le sujet.
But de ce post : vous permettre d’identifier rapidement le modèle auquel vous avez affaire, je n’ai pas d’autres ambitions !

1/ COLT NEW NAVY  1889, contrat de la Naval State Militia (38 LC)
Ce revolver fait partie d’un lot de 220 armes produites pour diverses Naval State Militia entre 1891 et 1892 (N.Y, Texas, Californie)
Il est en tout point semblable au lot initial de 5000 1889 du 1er contrat de la Navy qui fut la première à adopter ce revolver en 38 LC à barillet basculant. Seuls les poinçons du contrôleur et l’année d’acceptation permettent de les différencier de leurs cousins de la « grande » Navy.



-a/voici les caractéristiques communes des 1889 Navy et Naval State Militia :
Pattent  du canon :

COLT’S PT F.A. MFG.CO.HARTFORD CT. U.S.A
PATENTED AUG 5TH 1884 NOVEMBER 6TH 1888
Sur le canon : Colt DA 38


-b/talon de crosse des Navy First Contract (5000 exemplaires) :
U.S.N
Dessin de l’ancre
.38 DA
XXXXX (n° sur une seule ligne)
P
WWK
1889

-c/talon de crosse des Naval State Militia :

U.S.N
Dessin de l’ancre

XX
XXX
P
H.H.E
1892



Si l’on vous propose un revolver présenté comme l’un 5000 premier revolver réglementaires sans ces marquages, c’est un FAUX. Voila un 89 civil en comparaison :


-d/ marquages specifiques des New Navy 1st contract
Poinçon en étoile, marqué d’un « C » en son milieu, d’inspection du sous inspecteur sur : le barillet, la potence, sous le canon, sur la carcasse côté droit au-dessus de la poignée. Le « rampant Colt » est absent sur les versions militaires.


Nota : l’ ARMY testa 100 revolver Navy DA en 1890 au sein de 9 unités (« troops »)  de cavalerie et certains d’entre eux furent utilisés lors de la bataille de Wounded Knee en décembre 1890. Ces tests aboutirent entre autre au développement et à l’adoption du Colt 1892.
Il s’avéra lors de l’utilisation du Colt 1889 que l’un de ses principaux défauts était l’absence de cran de verrouillage sur le pourtour du barillet, le verrouillage du barillet étant réalisé dans la carcasse par un dispositif prenant appui sur le rochet. Le barillet du 89 tournait dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.
Colt réalisa donc le modèle 1892 muni d’un système de verrouillage utilisant deux crans de verrouillage. Le barillet ainsi bloqué ne risquait plus de « tourner » lors des phases de manipulation (dégainé, rengainé) au risque de présenter une chambre vide face au canon en situation d’urgence… et présentait une meilleure indexation.

2/ COLT NEW ARMY 1892
Au premier coup d’œil on distingue ce revolver de son ainé par la présence d’encoches à l’arrière du barillet. Les « flutes » (in english) sur le barillet sont aussi moins longues que sur le 89. Le barillet tourne toujours dans le sens contra-horaire.  La carcasse a été légèrement modifiée et la partie métallique au-dessus de la poignée a été légèrement réduite par rapport au 89, et les stries du chien furent rallongées. La plaque de recouvrement fut également rallongée.
-a/ marquages :
Le patent est le même que sur le 1889 :
COLT’S PT F.A. MFG.CO.HARTFORD CT. U.S.A
PATENTED AUG 5TH 1884 NOVEMBER 6TH 1888.
Les marquages sont nombreux sur les revolvers du 1er contrat :
-poinçon RAC (Rinaldo A. Carr) sur la carcasse, le barillet, sous le canon, le bas et le dessous de la plaquette gauche
-n° d’assemblage sur le canon, le poussoir de barillet, le barillet, la potence…
-poinçon « Proof » P sur le barillet et le canon.
-poiçon K sur le poussoir de barillet

-b/marquages du talon de crosse :
U.S
ARMY
MODEL
1892
No.
XXXX
-c/ les contrats :
1er contrat :n°1 à 5000
2nd contrat : 5001 à 8000
Donc, si l’on vous présente un revolver avec un pattent autre que celui décrit ci-dessus, ce n’est pas un 1892, même upgraded.
Je ne possède pas de 1892 pour l’heure donc pas de photos…
Le modèle 92 va ensuite être modifié et recevoir un « locking lever » (la tete de l’axe est alors visible sous le poussoir de barillet.

3/ COLT NEW ARMY 1894 « UPGRADED »
Voici mon Colt 1894 upgraded.

Il s’agit d’une arme du 3ème contrat de revolver 1894 (il y en eut 4), contrat passé pour équiper les soldats US combattant pendant la guerre hispano-américaine.
Tous les 94 portent ce patent  (…sauf les 3000 premiers exemplaires qui conservent le patent 88 :
COLT’S PT.F.A MFG.CO.HARTFORD CT. U.S.A
PATENTED AUG.5,1884 NOV.6,88.MAR.5,95





Le talon de crosse est ainsi marqué
US
ARMY
MODEL
1894
No
Numéro de série

Les poinçons RAC, K et P sont toujours présent.

Ce modèle a reçu l’anneau de dragonne pour passer au standart 1901, puis  a été reconditionné en 1917, comme le prouve son poinçon LEB (CPT Leroy E Briggs),  pour entamer une nouvelle carrière face à la pénurie d’arme de poings réglementaires engendrés par la 1ere Guerre Mondiale.   19500 revolvers92/94/96 qui avaient été mis en réparation ou étaient retournés en arsenaux furent redistribués aux unités n’ayant pas vocation à combattre directement l’ennemi en Europe.
Il ne se distingue d’un 94 unaltered que par son anneau de dragonne.


La suite au prochain épisode avec les 96 unaltered et upgraded :
avatar
HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 17893
Age : 49
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

post-it Re: Les Colt réglementaires de l'U.S.Army de 1892 à 1903 par ADISHATZ

Message  HELIX le Lun 30 Déc - 7:45

Voici la suite du précèdent post, nous nous étions arrêtes au modèle 1894.
Nous allons donc nous concentrer ici sur le modèle 1896.

1/ Army contract model of 1896

a/caracteristiques
[
url=http://www.servimg.com/image_preview.php?i=163&u=17143704][/url]


Le modèle 1896 ne se différencie extèrieurement du modèle 94 que par les marquages sur le talon de crosse.
En effet, le patent est identique au modèle 94, à savoir :
COLT’S PT. F.A.MFG. CO. HARTFORD CT. U.S.A
PATENTED AUG. 5, 1884 NOV.6, 88 MAR.5, 95.


Le canon est toujours frappé du « COLT DA 38 »

Le talon de crosse est donc marqué comme suit :
U.S
ARMY
MODEL
1896
No.
XXX
XXX

Les plaquettes de bois de la crosse sont également marquées :
-plaquette gauche : initiale de l’inspecteur J.T.T (CPT John T Thompson)
-plaquette droite : poinçon R.A.C que l’on ne présente plus et année d’acceptation de l’arme (visible sur mon exemplaire)







Point particulier pour éviter de se voir refourguer une arme « remontée », si l’on recherche une arme monomatricule (démarche toujours étrange, confinant au fétichisme quand on collectionne des armes réglementaires, qui ont par définition été employées par des militaires dont le but premier n’était pas de les préserver « au n° » pour les générations futures, mais bien d’éviter de se faire tuer en les utilisant au mieux, et en veillant à ce qu’elle soit toujours en état de servir et donc réparées si necessaire. Parfois une arme repassée en arsenal a, pour moi, plus d’âme que le revolver monomatricule jamais sorti de son étui du comptable de la cie, que l’on vous refourguera à prix d’or…Mais ceci est une autre histoire comme dirait l’autre), il faut savoir que le n° d’assemblage présent de façon visible au 1er coup d’œil sur le poussoir de barillet reprend les 4 derniers numéros du n° de série du talon.

Les poinçons K (poussoir de barillet, barillet, potence) et P (barillet, canon) sont toujours là !



b/ historique
Deux contrats furent passés avec l’armée pour un total d’environs 9500 revolvers dont les numéros s’étalent entre 138 XXX et 150 XXX.
En novembre 1898 une commission d’officiers fut réunie à Springfield et reitera le choix du calibre 38 et d’un revolver en D.A. Le Colt 1894 fut donc reconduit, on lui reprocha seulement l’absence d’un anneau de dragonne et la faiblesse de certains de ses ressorts (handspring, boltspring). Colt reçu alors une commande supplémentaire de 9500 Colt 1894, mais livra des …1896 ! Pourquoi donc, nul ne saura réellement jamais ce qui poussa Colt à passer au modèle 1896. Plusieurs explications sont avancèes :
-Colt aurait changé les ressorts incriminés par la Commission
-« quelqu'un quelque part » chez Colt aurait commis une erreur
- suite au Militia Act de 1898 l’armée reçu des fonds pour remplacer les armes initialement attribuées aux state militia. L’armée commandait donc des petites quantités de 1894 pour rééquiper à neuf les unités de milice démobilisées. Ainsi la « création » du modèle 96 aurait permis de garder une comptabilité claires entre les 94 commandés pour les milices et les 96 commandés pour l’armée fédérale.

2/ 1896 upgraded.
Ce Colt est un 96 en tout point semblable à celui présenté ci dessus.
Il est retourné en arsenal et s’est vu ajouter un anneau de dragonne, un pas de vis étant installé dans son talon de crosse sous l’inscription MODEL cachant ainsi le N. Cette transformation a été réalisé vraisemblablement après 1901.




Comparaison :


3/ Conséquences de l’expédition aux Philippines
Le corps expéditionnaire se plaignit du manque de « punch » de la 38 LC face au guerriers Mojo, fanatisés par la religion, sous l’emprise de substances antalgiques, et porteurs de ligatures traditionnelles pouvant juguler les hémorragies.
L’armée réintroduisit des SAA qu’elle distribua en complément des nouveaux 1901 (que je ne développerais pas, je n’en possède pas…) à ses troupes, et passa une commande de 6000 Colt 1878 équipé d’un pontet agrandis et porteur des habituels poinçons d’inspection (RAC, JTT, K, P), afin d’équiper les autorités philippines luttant contre la rébellion. Cette arme pris l’appellation de Colt 1902. Mais c’est un Colt 1878 ! Les amorces alors en services étant relativement dures, Colt utilisa des ressorts plus "durs" sur les M1902, par conséquent la détente (et donc le pontet) s'allongea afin de faciliter l'action du doigt sur la détente.
Avec ce revolver on oublie la ligne fluide de la famille des 92 et l’on empoigne un obusier portatif !


Ce débat du « bigger is better », qui existe depuis toujours (on se souviendra des critiques des anciens du CEFEE en Indochine sur le calibre de la carabine USM1 dont les projectiles n’arrêtaient pas les charges de Viêt fanatisés, du vif débat 5.56 vs 7.62 OTAN aux US lors de l’adoption du M16, du retour de certaines unités US au 45 ACP pour leurs armes de poings et à la réintroduction de M14 dans les groupes de combat en Irak…) conduisit Smith et Wesson à menacer l’hégémonie de Colt en proposant une cartouche de 38, la SW 38 special cartridge, plus puissante que la 38 LC. Colt riposta en proposant le Colt 1903, chambré pour cette munition !
Le 1903 fut adopté puis laissa place au Colt New Service 1909 en 45 LC avant l’adoption du 1911 et l’introduction du Colt 1917 face à la pénurie d’armes de poing lors du 1er conflit mondial.
Mais les vénérables 92/94/96/01/03 furent encore longtemps utilisés par les militaires US, aux USA ou en Europe, certains revolvers de la famille des 96 ayant même participé au 2nd conflit mondial.

Voilà j’espère vous avoir interessé à ces armes fabuleuses qui ont longuement servi leur pays par delà les mers (et ont pour certaines d'entre elles contribuée à repousser l'envahisseur) !
Je ne possède ni 1901, ni 1903 ni 1909 ni 1917, la présentation s'arretera donc là. Si je trouve ce 1917 que je cherche depuis longtemps il y aura une suite !


avatar
HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 17893
Age : 49
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum