1873 Une ennième façon de sièger les balles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1873 Une ennième façon de sièger les balles

Message  Invité le Mar 23 Juil 2013, 15:02

 



Je viens de trouver un usage pour la presse à crémaillère faite un jour de désoeuvrement ; elle me semble parfaite, ou presque, pour mettre en place les balles de 1873 qui ne nécessitent pas un grand effort pour l’enfoncement.
Cette presse possède un facteur  l’amplification constant ( de l’ordre de 16) ce qui permet  de percevoir la moindre résistance anormale, sa course est amplement suffisante et elle s’utilise simplement posée sur la table.
L’outillage – un bien grand mot – qui a été récupéré de divers montages comprend un poussoir (autant que possible  au profil de la balle), un shell-holder maison créé à l’époque des essais de sertissage et autour du poussoir, un manchon fendu alésé au diamètre commun ( Ø 11.50 ) de l’étui et du projectile ; le manchon est fixé au poussoir par une épingle  en fil  Ø 2 mm.
L’intérêt de cette disposition est qu’elle assure un bon  centrage et alignement de la balle, c’est en quelque sorte un manchon flottant.
La fin d’enfoncement est nettement perçue par l’opérateur quand, le culot étant enfoncé,  la balle au Ø 11.5 touche la lèvre supérieure de l’étui .
Les photos montrent la presse en diverses positions et les composants de l’outil
 



 






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum