Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  lou gascoun le Mer 13 Fév 2013, 17:59

Tu sais dédé, si l'on me branche aviation....

Voici donc un MS 406 « Frisé »

Ah, j'avais oublié la série des Bloch 152 et 155 !

173 MB.152/155 ont été saisis en novembre 1943. Ils furent regroupés à Guyancourt, Orange-Caritat et Châteauroux, ou ils servirent eux aussi comme d’appareils d’entraînement à la chasse. Un certain nombre ont également été rétrocédés à la Roumanie.


Un MB 155


Le denier né de la série des Blochs, le prototype du MB 157.

Je pense que j'ai fait le tour (du moins des chasseurs) du matériel de l'Armée de l'Air saisie par les touristes d'outre-Rhin, car il y en a encore pas mal, par exemple le Laté 298.

Je ne résiste pas au plaisir de joindre la photo de cet exotique delane 10




lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  Fra78 le Mer 13 Fév 2013, 18:08

Pour en revenir au Do 335 Pfeil plus haut, j'ai eu l'occasion d'en voir deux de près à l'usine Dornier de Oberpfaffenhofen en 1982 (ou à peu près) et même de m'asseoir dedans !
Les Allemands avaient négocié avec les Américains pour en récupérer un stocké aux US pour leur musée et en échange ils en ont remis en état un autre qu'ils ont renvoyé aux USA pour expo dans un musée.
Ce qu'on ne réalise pas bien sur photo est la taille du monstre : gros comme un Mirage IV : on passe debout dessous sans se baisser et même avec un casque à pointe !



Une autre particularité ; structure en grande partie en acier par manque d'alu à l'époque.

Par contre, il était renommé pour être assez facile à piloter, mais avec des perfos inhabituelles pour la plupart des pilotes de l'époque....

Fra78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1180
Age : 69
Localisation : Versailles / Biarritz
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  lou gascoun le Mer 13 Fév 2013, 21:39

Oui Fra78 le Do 335 est effectivement un monstre pour un chasseur ou plutôt un chasseur bombardier. 2 moteurs de 1750 cv - Vmax 770 Km/h - 18,80 m de longueur et 5 m de haut. C'est certainement le premier avion à hélice à être doté d'un siège éjectable (pour éviter au pilote de se faire découper en rondelles par l'hélice arrière en cas d'éjection...).
Il semblerait que l'un des premiers (sinon le 1er) Do 335 aperçu au combat, l'ait été parle français des FAFL Pierre Clostermann Wing Co au 274 squadron alors qu'il était en patrouille dans le sud de l'Allemagne avec 3 autres "Tempest". Il n'a pu être rattrapé en raison de sa vitesse de pointe !

Mais on ne peut pas dire que ce soit de l'armement français réutilisé par les allemands..


lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  dédé le Jeu 14 Fév 2013, 05:44

IMAGE PROTEGEE

MODERATION

HELIX

------------------------

nous sommes poussières et nous retourneront poussières

dédé
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3517
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  cro24 le Jeu 14 Fév 2013, 17:06

lou gascoun a écrit:Oui Fra78 le Do 335 est effectivement un monstre pour un chasseur ou plutôt un chasseur bombardier. 2 moteurs de 1750 cv - Vmax 770 Km/h - 18,80 m de longueur et 5 m de haut. C'est certainement le premier avion à hélice à être doté d'un siège éjectable (pour éviter au pilote de se faire découper en rondelles par l'hélice arrière en cas d'éjection...).
Il semblerait que l'un des premiers (sinon le 1er) Do 335 aperçu au combat, l'ait été parle français des FAFL Pierre Clostermann Wing Co au 274 squadron alors qu'il était en patrouille dans le sud de l'Allemagne avec 3 autres "Tempest". Il n'a pu être rattrapé en raison de sa vitesse de pointe !

Mais on ne peut pas dire que ce soit de l'armement français réutilisé par les allemands..

Pour le coup c'est même plutôt l'inverse: le Fana a même fait un ou deux d'article il y déjà un bout sur le 335
essayé sous nos couleurs dans l'immédiat après guerre.

cro24
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 914
Age : 58
Date d'inscription : 12/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  Nicomidway le Jeu 14 Fév 2013, 17:38

lou gascoun a écrit:(sinon le 1er) Do 335 aperçu au combat, l'ait été parle français des FAFL Pierre Clostermann Wing Co au 274 squadron alors qu'il était en patrouille dans le sud de l'Allemagne avec 3 autres "Tempest". Il n'a pu être rattrapé en raison de sa vitesse de pointe !

J'en ais fait mention à la moitié de la page 4

------------------------

« Fidèles grognards je vous salue !... »

Nicomidway
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1851
Age : 25
Localisation : Nord Drôme.
Date d'inscription : 03/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  Fra78 le Jeu 14 Fév 2013, 17:45

Il est à noter que la formule du Do 335 a eu 2 descendants : le Moynet Jupiter, inspiré par André Moynet, ancien de Normandie-Niemen et pilote d'essais qui avait essayé le 335 après 1945 et avait été convaincu de l'intérêt de la formule et le Cessna 336 puis 337 (le chiffre n'est pas du au hasard...), à l'histoire similaire, inspiré par un des pilotes d'essais du 335 aux US...

Si le Moynet n'a pas eu de succès commercial, le Cessna 337 a eu plus de succès : plus de 3000 produits, notamment plus de 500 en France par Reims Aviation dont le patron (Clostermann lui-même !) était convaincu de la formule, avec une version militaire largement utilisée pour des missions spéciales...

Il reste par sa facilité de pilotage le seul bimoteur pilotable sans qualification bimoteur....

Fra78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1180
Age : 69
Localisation : Versailles / Biarritz
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  lou gascoun le Jeu 14 Fév 2013, 21:12

Nicomidway a écrit:
lou gascoun a écrit:(sinon le 1er) Do 335 aperçu au combat, l'ait été parle français des FAFL Pierre Clostermann Wing Co au 274 squadron alors qu'il était en patrouille dans le sud de l'Allemagne avec 3 autres "Tempest". Il n'a pu être rattrapé en raison de sa vitesse de pointe !

J'en ais fait mention à la moitié de la page 4

Mille excuses l'ami...Mais où avais je la tête scratch Je ne devais pas avoir mis mes lunettes...ou elles étaient sales !
Je suis redevable , je te paye le .

lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Quid de l'armement français

Message  labrocante37 le Jeu 14 Fév 2013, 21:39

salut salut salut à tous
A ma connaissance il n' existe plus qu'un Moynet Jupiler mb 360 en reconstruction au musé aéronautique d'Angers,à pluche

labrocante37
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1398
Age : 65
Localisation : st george sur cher
Date d'inscription : 06/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  dédé le Ven 15 Fév 2013, 00:13

bon pour revenir a l'armement terrestre capturé par l'occupant Nazi
Approximately 50 barrels and breeches were used on existing carriages. The weapon that used the ex-French GPF-T carriage was known as the K 81/1 while the K 81/2 used the ex-Russian M37 carriage.
L’affut du canon GPF de 155 a servi aux montage du redoutable canon de 128mn PAK 81/1 salut

------------------------

nous sommes poussières et nous retourneront poussières

dédé
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3517
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  Nicomidway le Ven 15 Fév 2013, 17:20

lou gascoun a écrit:
Nicomidway a écrit:
lou gascoun a écrit:(sinon le 1er) Do 335 aperçu au combat, l'ait été parle français des FAFL Pierre Clostermann Wing Co au 274 squadron alors qu'il était en patrouille dans le sud de l'Allemagne avec 3 autres "Tempest". Il n'a pu être rattrapé en raison de sa vitesse de pointe !

J'en ais fait mention à la moitié de la page 4

Mille excuses l'ami...Mais où avais je la tête scratch Je ne devais pas avoir mis mes lunettes...ou elles étaient sales !
Je suis redevable , je te paye le .

Il n'y à pas de mal. Allez...Tchine ! 51

------------------------

« Fidèles grognards je vous salue !... »

Nicomidway
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1851
Age : 25
Localisation : Nord Drôme.
Date d'inscription : 03/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  WICHITA le Dim 17 Fév 2013, 16:04

cro24 a écrit:Pour le coup c'est même plutôt l'inverse: le Fana a même fait un ou deux d'article il y déjà un bout sur le 335
essayé sous nos couleurs dans l'immédiat après guerre.

Quels numéros ?

WICHITA
Modérateur

Nombre de messages : 11338
Age : 52
Localisation : Plein sud !
Date d'inscription : 29/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  WICHITA le Dim 17 Fév 2013, 16:06

Fra78 a écrit:Il est à noter que la formule du Do 335 a eu 2 descendants : le Moynet Jupiter, inspiré par André Moynet, ancien de Normandie-Niemen et pilote d'essais qui avait essayé le 335 après 1945 et avait été convaincu de l'intérêt de la formule et le Cessna 336 puis 337 (le chiffre n'est pas du au hasard...), à l'histoire similaire, inspiré par un des pilotes d'essais du 335 aux US...

Si le Moynet n'a pas eu de succès commercial, le Cessna 337 a eu plus de succès : plus de 3000 produits, notamment plus de 500 en France par Reims Aviation dont le patron (Clostermann lui-même !) était convaincu de la formule, avec une version militaire largement utilisée pour des missions spéciales...

Il reste par sa facilité de pilotage le seul bimoteur pilotable sans qualification bimoteur....
Le fameux PUSH-PULL !

WICHITA
Modérateur

Nombre de messages : 11338
Age : 52
Localisation : Plein sud !
Date d'inscription : 29/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Merci Nicomidway pour ces photos d'avions français aux couleurs allemandes ! dans quels livres les avez vous trouvées ? merci bonnes recherches.

Message  swat36 le Lun 20 Oct 2014, 14:55

Nicomidway a écrit:Bonne initiative lou car on avait oublié la partie aviation  

D'autres prises:

Ici un IL-2 Strumovik Russe.




Ou bien là. Un Spit' reconditioné avec probablement un Junkers-Jumo plus facile pour les mécanos de la luftwaffe qu'un Merlin ou un Griffon Britannique (peu probable qu'il s'agisse d'un Daimler car trop coûteux pour mettre sur une prise de guerre).



Pour revenir au matériel Français voici d'autres clichés de D-520 capturés.




Le Déwotine étant apparemment moins clément aux erreurs de pilotage du "frisé" qu'un BF-109.

swat36
Membre
Membre

Nombre de messages : 7
Age : 53
Date d'inscription : 04/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  Invité le Lun 20 Oct 2014, 15:55

Le Déwotine étant apparemment moins clément aux erreurs de pilotage du "frisé" qu'un BF-109.
Peut-on parler de l'allemand et non "du frisé, merci !!! Un peu de respect ne fait pas de mal, tout ça c'est du passé. 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  Fra78 le Lun 20 Oct 2014, 16:24

J'aurais tendance à penser le contraire : le Bf109 avait un train très étroit (conséquence d'une spécification stupide de l'EM allemand qui demandait à pouvoir changer une aile sans mettre l'avion sur vérin -> articulation du train au niveau de l'emplanture de l'aile) alors que le D520 avait un train plutôt large, comme le Hurricane.
J'ai vu quelque part une note disant que plus de Bf109 avaient été détruits à l'atterrissage par leur pilote que par l'ennemi...

Bf109 :


D520 :



Le Spitfire remotorisé avec un moteur de Bf109 faisait partie d'un programme d'évaluation comparative des performances des cellules avec le même moteur (celui du Bf 109 à injection permettait les g négatif alors que le Merlin du Spit, à carburateurs, coupait dans ces conditions).

Fra78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1180
Age : 69
Localisation : Versailles / Biarritz
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  cd ram le Lun 20 Oct 2014, 16:43

carbone14 a écrit:Le Déwotine étant apparemment moins clément aux erreurs de pilotage du "frisé" qu'un BF-109.
Peut-on parler de l'allemand et non "du frisé, merci !!! Un peu de respect ne fait pas de mal, tout ça c'est du passé. 


Qu'on aie de la sympathie ou du respect pour l'allemand de 2014 est une chose, qu'on appelle, boche, frisé, hun ou je ne sais quoi d'autre un porteur de croix gammée de 39/45 en est une autre.
Ces termes sont ceux de l'époque dont il est question, donc parfaitement dans le contexte.

cd ram
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1022
Age : 66
Localisation : Isère
Date d'inscription : 10/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  CLOSDELIF le Lun 20 Oct 2014, 16:54

cd ram a écrit:

carbone14 a écrit:Le Déwotine étant apparemment moins clément aux erreurs de pilotage du "frisé" qu'un BF-109.
Peut-on parler de l'allemand et non "du frisé, merci !!! Un peu de respect ne fait pas de mal, tout ça c'est du passé. 




Qu'on aie de la sympathie ou du respect pour l'allemand de 2014 est une chose, qu'on appelle, boche, frisé, hun ou je ne sais quoi d'autre un porteur de croix gammée de 39/45 en est une autre.
Ces termes sont ceux de l'époque dont il est question, donc parfaitement dans le contexte.

Oui, ou non.
Le plus important est que le terme reste correct.
C'était le cas ici.
Donc on garde ainsi.
Fin de l'incident sur ce post toujours resté courtois et très instructif et que je me régale à parcourir....
Restons cool mes amis... salut
Cool

------------------------

 Verna Erikson , héroïne de l'indépendance de la Finlande   Eläköön vapaus

CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 16450
Age : 64
Localisation : 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  Bonnet rouge le Lun 20 Oct 2014, 19:18

Pour en revenir au sujet initial...

A l'occupation de la zone libre dès le 11/11/1942 les armées françaises ont saboté , caché un grand nombre d'armement.

N'oublions pas le sabordage de la flotte à Toulon !

Beaucoup d'armes individuelles ou collectives, des explosifs sont partis dans les maquis ou cachés en attendant des jours meilleurs.

Sur renseignements d'un ancien j'avais retrouvé dans la rivière Isère au bout du polygone d'artillerie, là où se trouve le club de tir de Grenoble, quelques centaines de mètres en amont, une centaine de mitrailleuses Reibel et un nombre incalculables de grenades.

Tout cela avec un grappin puis à l'aide d'un aimant. L'ensemble était recouvert d'une gangue de calcaire cachant les formes des "objets".

Après séchage de cette vase, la croûte partait facilement au marteau.Mais après 40 ans sous l'eau l'état était "pièce de fouille".Seule l'âme 

des canons bourrés de graisse était comme neuve.

------------------------


  • Kentoc’h Mervel Eget Bezañ Saotret ! 



Bonnet rouge
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 948
Age : 65
Localisation : 29190
Date d'inscription : 06/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  swat36 le Lun 20 Oct 2014, 22:14

Bonnet rouge a écrit:Pour en revenir au sujet initial...

A l'occupation de la zone libre dès le 11/11/1942 les armées françaises ont saboté , caché un grand nombre d'armement.

N'oublions pas le sabordage de la flotte à Toulon !

Beaucoup d'armes individuelles ou collectives, des explosifs sont partis dans les maquis ou cachés en attendant des jours meilleurs.

Sur renseignements d'un ancien j'avais retrouvé dans la rivière Isère au bout du polygone d'artillerie, là où se trouve le club de tir de Grenoble, quelques centaines de mètres en amont, une centaine de mitrailleuses Reibel et un nombre incalculables de grenades.

Tout cela avec un grappin puis à l'aide d'un aimant. L'ensemble était recouvert d'une gangue de calcaire cachant les formes des "objets".

Après séchage de cette vase, la croûte partait facilement au marteau.Mais après 40 ans sous l'eau l'état était "pièce de fouille".Seule l'âme 

des canons bourrés de graisse était comme neuve.


ça c'est une histoire comme j'adore !!!!!!!!!!!!!  mais que faire exactement dans le cas d'une découverte de ce type ? Qui prévenir ? Que disent les textes officiels ?

swat36
Membre
Membre

Nombre de messages : 7
Age : 53
Date d'inscription : 04/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  swat36 le Lun 20 Oct 2014, 22:16

swat36 a écrit:



Nicomidway a écrit:Bonne initiative lou car on avait oublié la partie aviation  

D'autres prises:

Ici un IL-2 Strumovik Russe.




Ou bien là. Un Spit' reconditioné avec probablement un Junkers-Jumo plus facile pour les mécanos de la luftwaffe qu'un Merlin ou un Griffon Britannique (peu probable qu'il s'agisse d'un Daimler car trop coûteux pour mettre sur une prise de guerre).



Pour revenir au matériel Français voici d'autres clichés de D-520 capturés.




Le Déwotine étant apparemment moins clément aux erreurs de pilotage du "frisé" qu'un BF-109.


Merci pour ces superbes photos ! S'il vous plait, d'où viennent-elles ? Quelles sont vos sources ? Merci

swat36
Membre
Membre

Nombre de messages : 7
Age : 53
Date d'inscription : 04/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  Invité le Lun 20 Oct 2014, 22:57

Luftarchiv.de voilà l'origine, copyright Marc 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  lolo3854 le Mar 21 Oct 2014, 09:18

Bonnet rouge a écrit:Pour en revenir au sujet initial...

A l'occupation de la zone libre dès le 11/11/1942 les armées françaises ont saboté , caché un grand nombre d'armement.

N'oublions pas le sabordage de la flotte à Toulon !

Beaucoup d'armes individuelles ou collectives, des explosifs sont partis dans les maquis ou cachés en attendant des jours meilleurs.

Sur renseignements d'un ancien j'avais retrouvé dans la rivière Isère au bout du polygone d'artillerie, là où se trouve le club de tir de Grenoble, quelques centaines de mètres en amont, une centaine de mitrailleuses Reibel et un nombre incalculables de grenades.

Tout cela avec un grappin puis à l'aide d'un aimant. L'ensemble était recouvert d'une gangue de calcaire cachant les formes des "objets".

Après séchage de cette vase, la croûte partait facilement au marteau.Mais après 40 ans sous l'eau l'état était "pièce de fouille".Seule l'âme 

des canons bourrés de graisse était comme neuve.

Il parait même qu'il y aurait quelques blindés... Histoire de fabriquer la bande de terre où se trouve les différents clubs de tir !

lolo3854
Membre
Membre

Nombre de messages : 37
Age : 46
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  Bonnet rouge le Mar 21 Oct 2014, 10:52

lolo3854 a écrit:





Il parait même qu'il y aurait quelques blindés... Histoire de fabriquer la bande de terre où se trouve les différents clubs de tir !

Non, le CTG est bâti sur l'ancienne décharge de Grenoble au confluent du Drac et de l'Isère.
Je sais que des camions avaient été balancés dans l'Isère mais pas de blindés.
Mais il est vrai que parfois mon aimant était très dur à ramener et revenait avec des bouts de tôle rouillée.

Que faire en cas de telle découverte ? normalement prévenir la gendarmerie ou autre autorité compétente .

------------------------


  • Kentoc’h Mervel Eget Bezañ Saotret ! 



Bonnet rouge
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 948
Age : 65
Localisation : 29190
Date d'inscription : 06/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid de l'armement français (resté en France) durant l'occupation, stocké, utilisé, détruit?

Message  yaya1er le Mar 21 Oct 2014, 11:45

C'est avec un oeil neuf que j'irai tirer désormais Wink

Tu en sais beaucoup plus que moi sur ma région d'adoption Embarassed

------------------------

"Mort aux cons" - Capitaine Dronne - 2e DB
"Vous voulez tuer tout le monde?!" - Général Leclerc

yaya1er
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2490
Age : 47
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 28/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum