Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  LP le Dim 27 Jan - 10:26

Le but de ce forum est le partage, des bonnes comme des mauvaises expériences.

En voici donc une mauvaise.

Voulant finir d'enlever les dernières traces récalcitrantes d'emplombage dans le canon de mon Gras civil, j'ai entrepris de verser un peu de mercure par le bout du canon. Seuls les premiers cm après la chambre présentant des traces.

Pour l'étanchéité, j'avais bourré un chiffon entouré de caoutchouc dans la chambre et introduit un culot d'étui muni d'une amorce percutée. Le tout fermé par la culasse verrouillée.

Hélas, le mercure est passé à travers tout cela quasi immédiatement.

Heureusement, j'en avais mis assez peu et le fusil reposait dans une cuvette plastique.

Le liquide a été récupéré, mais par contre, la présence de micro-gouttes dans tout le mécanisme a nécessité un démontage complet, avec essuyage et soufflage. Bien évidemment tous les déchets souillés seront éliminés dans les règles via une structure adaptée.

Bref, mode opératoire complétement à revoir.





Dernière édition par LP le Dim 27 Jan - 11:24, édité 1 fois

LP
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1376
Age : 59
Date d'inscription : 28/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  lu1900 le Dim 27 Jan - 11:10

Perso , je bouche mes tubes pour cette action avec balles caoutchouc issue de gomcogne/tige filetée/écrous/rondelle au travers du dit tube

------------------------

Cordialement...Patrice.... lu1900@gmail.com
Building A Luger Collection...One Luger At A Time ...Recherche tout sur le luger et sur les Reichs.Gendarmerie d'Alsace -Lorraine !
http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20diverses/
http://www.fichier-pdf.fr/2016/03/18/p-kasten-and-snail-drum/

lu1900
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 5619
Age : 58
Localisation : Quadrant alfa
Date d'inscription : 06/01/2009

http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20di

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  fcrozet le Dim 27 Jan - 12:09

...vif argent.... clown

fcrozet
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3499
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Invité le Dim 27 Jan - 13:39

Pour désemplomber/ désencuivrer je suis un fana de l'électrolyse. Pour ceux qui veulent essayer je déconseille fortement l'ammoniaque pure dans le canon No ça pique un peu les yeux! Remarquez par ces temps de grippe ça décape aussi pas mal les bronches!

Moralité de l'histoire: que ce soit avec du vif-argent ou de l'ammo, il faut oser tester mais des fois ça foire!

(bien évidemment chers téléspectateurs les gens qui évoquent ce genre d'expériences sont des pros. Il est fortement déconseillé de faire la même chose à la maison )

@LP, je te rejoins ton initiative est très bonne. Il faut effectivement partager aussi nos expériences ratées. Merci pour ton explication car un jour j'essaierai au mercure...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  LP le Dim 27 Jan - 14:31

L'ami qui était avec moi proposait de remplir par la chambre et de capuchonner le bout du canon avec un bouchon caoutchouc serré par un fil de fer. J'ai écarté l'idée car je ne voulais pas remplir tout le canon, mais seulement quelques cm.

Je ne sais pas si son idée aurait fonctionné, car le poids aurait été conséquent, mais la leçon est que le bouchon doit être très résistant et totalement étanche.


Dernière édition par LP le Dim 27 Jan - 17:19, édité 1 fois

LP
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1376
Age : 59
Date d'inscription : 28/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  lionrobe le Dim 27 Jan - 16:07

Je ne me vois vraiment pas me lancer dans ce truc.
Si je comprends bien, avec un peu d'ammoniaque versé sur un chiffon ficelé sur une baguette, on ne fait pas grand chose, en somme.....?

lionrobe
Modérateur

Nombre de messages : 5467
Age : 64
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  LP le Dim 27 Jan - 16:58

lionrobe a écrit:Je ne me vois vraiment pas me lancer dans ce truc.
Si je comprends bien, avec un peu d'ammoniaque versé sur un chiffon ficelé sur une baguette, on ne fait pas grand chose, en somme.....?

Si pour l'encuivrage ça marche j'ai testé, et plutôt bien, par contre ce n'est pas connu pour le plomb.

LP
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1376
Age : 59
Date d'inscription : 28/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Pocomas le Dim 27 Jan - 17:13

LP a écrit:
lionrobe a écrit:Je ne me vois vraiment pas me lancer dans ce truc.
Si je comprends bien, avec un peu d'ammoniaque versé sur un chiffon ficelé sur une baguette, on ne fait pas grand chose, en somme.....?

Si pour l'encuivrage ça marche j'ai testé, et plutôt bien, par contre ce n'est pas connu pour le plomb.

la plupart des "désencuivreurs" et autres "copper remover" sont à base d'ammoniaque (difficile de masquer l'odeur)

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14396
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  lu1900 le Dim 27 Jan - 19:00

LP a écrit:Je ne sais pas si son idée aurait fonctionné, car le poids aurait été conséquent, mais la leçon est que le bouchon doit être très résistant et totalement étanche.
/
L"avantage de mon système est que vu la sect° de tige employée suivant le cal : tu utilises bien moins de mercure , car la tige étant ds le canon = moins de poids

------------------------

Cordialement...Patrice.... lu1900@gmail.com
Building A Luger Collection...One Luger At A Time ...Recherche tout sur le luger et sur les Reichs.Gendarmerie d'Alsace -Lorraine !
http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20diverses/
http://www.fichier-pdf.fr/2016/03/18/p-kasten-and-snail-drum/

lu1900
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 5619
Age : 58
Localisation : Quadrant alfa
Date d'inscription : 06/01/2009

http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20di

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Corto Maltese le Dim 27 Jan - 19:08

tackdriver a écrit:Pour désemplomber/ désencuivrer je suis un fana de l'électrolyse.

Voilà un point que j'ignorais. Je savais que l'électrolyse permet d'éliminer la rouille, mais pourquoi le plomb et/ou le cuivre??

Pour la rouille, j'ai essayé une fois avec une quasi épave de 1873, mais je trouve que ça marche un peu trop bien : L'oxydation a été tellement bien éliminée qu'il ne restait que des cratères...et puis j'ai l'impression que ça change la structure du métal, peut-être en bouffant le carbone. Le chien du 1873 était plein de trous, et il semblait vraiment léger, comme s'il était en alliage.

Du coup, je n'ai jamais retenté l'expérience, mais je suis preneur de vos avis sur le sujet, si vous avez une idée de ce qui s'est passé...

Corto Maltese
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 986
Age : 52
Localisation : 78
Date d'inscription : 25/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Invité le Dim 27 Jan - 19:47

C'est cet article qui m'avait donné l'idée:

http://www.surplusrifle.com/reviews/copperout/index.asp

Sauf que j'avais pris une batterie de voiture comme source d'alim'. maintenant je suis passé au "Foul Out III" acquis à la Bourse. Ils fournissent les 2 solutions (une pour le Cu, l'autre pour le Pb). Efficacité garantie

ça me fait penser que je vais devoir commander ces fameuses solutions car je suis quasi à sec!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Corto Maltese le Dim 27 Jan - 20:02

Merci pour l'info, je ne connaissais pas du tout....

Corto Maltese
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 986
Age : 52
Localisation : 78
Date d'inscription : 25/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Invité le Dim 27 Jan - 20:30

Si tu parcours le net tu trouveras d'autres articles traitant de ce mode de nettoyage Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  manitou le Dim 27 Jan - 21:21

Et avec du mercurochrome,
tu tirs des traçantes riding

------------------------

Les armes ont torturé mais aussi façonné le monde. Elles ont accompli le meilleur et le pire, enfanté l’infâme aussi bien que le plus grand, tour à tour rampé dans l’horreur ou rayonné dans la gloire. Honteuse et magnifique, leur histoire est celle des hommes.


Charles de Gaulle

manitou
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3461
Age : 47
Localisation : STL 30
Date d'inscription : 03/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Vmax666 le Lun 28 Jan - 0:11

le mercure est LE produit miracle pour déplomber un canon sans fatigue et avec une efficacité impressionante.
Cela dure une vie au minimum et il suffit de l'écremer pour enlever les résidus de plomb.

Le mien est conservé dans une bouteille en verre de laboratoire médical nervurée quasiment incassable.
Bouchons de silicone Quies de chaque coté du canon ou barillet avec un petit méplat et un bout de scotch américain pour assurrer.

Utiliser des gants de chirurgien car le plomb s'infiltre partout; notamment dans les micro coupures sur les mains invisibles à l'oeil et c'est là que réside le plus grand danger ensuite vient l'inhalation. Les mises en garde données partout sur ce produit ne sont pas à prendre à la légère.






Vmax666
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1521
Age : 57
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 07/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Electrolyse

Message  Verchère le Lun 28 Jan - 4:11

Corto Maltese a écrit: Pour désemplomber/ désencuivrer je suis un fana de l'électrolyse.
Pour la rouille, j'ai essayé une fois avec une quasi épave de 1873, mais je trouve que ça marche un peu trop bien : L'oxydation a été tellement bien éliminée qu'il ne restait que des cratères...et puis j'ai l'impression que ça change la structure du métal, peut-être en bouffant le carbone. Le chien du 1873 était plein de trous, et il semblait vraiment léger, comme s'il était en alliage.
...

J'en ai fait beaucoup, du dérouillage électrolytique, sur des armes de fouille et des éclats d'obus (des dizaines de kg d'éclats d'obus De Bange Mle 1877 et approchants, pour établir les statistiques de fragmentation que je n'avais pas trouvées au SHAT de Vincennes ; pourtant elles furent faites, à Calais sans doute).
Alors voilà diverses observations :
- un courant très faible suffit, pas la peine de faire une mousse abominable. Un chargeur de batterie 6 V est généralement beaucoup trop ; avec un régulateur adéquat un chargeur de téléphone suffirait presque pour un obus de 75...
- en électrolyte, proscrire ABSOLUMENT le sel de cuisine, pourtant le plus facile à trouver : du sel va s'infiltrer dans les microfissures et faire éternellement rouiller la pièce, jusqu'à disparition totale (voir objets remontés du Titanic). Quasi impossible à rincer en totalité ! La soude caustique c'est pas mal, mais elle est dégradée par le gaz carbonique de l'air et il faut régulièrement changer le bain. Personnellement j'utilise du salpêtre, et mon bain de 60 litres dure depuis une quinzaine d'années, avec de temps à autre une filtration des boues. Toutefois, il est possible que des impûretés présentes sur les pièces passent dans le bain et le dénaturent progressivement...
- si la pièce ressemble ensuite à un gruyère ... c'est que c'était un gruyère ! Le bord des trous est râpeux, ce qui prouve bien que le métal sain n'est pas attaqué, contrairement aux dérouillages à l'acide ou à la brosse, qui vous transforment un 92 en 320 belge ! Le fait que les dimensions externes ne soient pas altérées par le traitement permet ensuite un fonctionnement mécanique impeccable, même si le tir est parfois un peu déconseillé. Pour ma part, je fais un traitement court de 30 mn à 1 heure, surtout pour dégager les boues ; puis je rince (inutile de neutraliser le salpêtre) et je brosse un bon coup. Puis un nouveau traitement identique, mieux brossé et gratté sur les angles, suivi d'un séchage immédiat sur le fourneau. Ensuite, pour les pièces qui le méritent, j'inspecte, et à la pointe ou au graveur vibrant j'attaque les points de coloration suspecte, qui sont généralement des trous remplis de rouille compacte, où le courant ne va pas. Et re-traitement ; et ainsi de suite, jusqu'à disparition de tout ce qui n'est pas du fer. La pièce se conserve alors indéfiniment, sans que de grosses inflorescences de rouille n'apparaissent par génération spontanée. Et l'on peut alors décider en toute connaissance de cause si la pièce est tirable, ou non...
- mais ATTENTION ! Les ressorts ont un sainte horreur de l'électrolyse. Il faut absolument tous les démonter avant, sinon ils cassent comme du verre à la première flexion. Un Docteur en Physique, auquel j'avais posé la question, n'a vu comme seule explication qu'une migration d'hydrogène dans la pièce, qui altère la structure cristalline, mais le phénomène lui a paru surprenant. Il pensait qu'un ressort traité (et pas encore cassé) devait retrouver ses propriétés initiales quand l'hydrogène serait re-parti, et m'avait conseillé de laisser ces pièces au chaud (sur un radiateur) durant le temps nécessaire ... soit plusieurs mois ! En conséquence je démonte tout avant de traiter (de toutes façons, faut pas trop compter sur l'électrolyse pour faciliter le démontage), et si l'arme est tirable je la laisse reposer quelques années avant d'essayer.
- pas facile de traiter simultanément plusieurs petites pièces, comme les vis : à plus de 2 ou 3, le courant ne passe que sur certaines, et d'autres ne travaillent jamais. Il faudrait plusieurs alim. avec + commun, ou une seule alim avec un régulateur par pièce.
- pour l'intérieur d'un canon ou d'un barillet, utiliser des étoiles découpées dans du plastique fin, ou un tube en grillage plastique fin, pour éviter que l'électrode (au +) enfilée dans le tube (au -) ne touche les parois : s'il n'y a pas de régulateur, un court-circuit peut griller l'alim et faire une méchante trace d'étincelle sur la pièce, même sous l'eau.
- ah, l'électrode : l'inox c'est le mieux, mais du bon, pas magnétique (autrement dit pas des fourchettes en inox, qui se corrodent en dégageant des vapeurs peut-être toxiques). A défaut, de la simple ferraille, à changer de temps à autres. Avec des électrodes inattaquables et un bain de salpêtre, aucun dégagement de vapeurs corrosives ; aucune rouille sur les outils placés alentours, et pas besoin de ventilation (sauf disperser un peu l'hydrogène qui se dégage, bien sûr).

Sur demande, données chiffrées sur la densité de courant (en mA par cm carré de pièce), et indications sur la façon de construire un régulateur à partir de composants dessoudés dans une veille télé...

Bon, j'en ai mis une sacré tartine ! Mais fallait pas demander...

PS : en cas de question sans réponse de ma part, essayer de m'envoyer un mail (@ sur mon profil), car je ne serai pas forcement très assidu sur ce forum.

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3458
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Corto Maltese le Mer 30 Jan - 19:51

Merci pour toutes ces infos...Je vais faire quelques essais...

Corto Maltese
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 986
Age : 52
Localisation : 78
Date d'inscription : 25/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Jagouille le Dim 12 Mai - 10:23

Verchère a écrit:
Corto Maltese a écrit: Pour désemplomber/ désencuivrer je suis un fana de l'électrolyse.
Pour la rouille, j'ai essayé une fois avec une quasi épave de 1873, mais je trouve que ça marche un peu trop bien : L'oxydation a été tellement bien éliminée qu'il ne restait que des cratères...et puis j'ai l'impression que ça change la structure du métal, peut-être en bouffant le carbone. Le chien du 1873 était plein de trous, et il semblait vraiment léger, comme s'il était en alliage.
...

J'en ai fait beaucoup, du dérouillage électrolytique, sur des armes de fouille et des éclats d'obus (des dizaines de kg d'éclats d'obus De Bange Mle 1877 et approchants, pour établir les statistiques de fragmentation que je n'avais pas trouvées au SHAT de Vincennes ; pourtant elles furent faites, à Calais sans doute).
Alors voilà diverses observations :
- un courant très faible suffit, pas la peine de faire une mousse abominable. Un chargeur de batterie 6 V est généralement beaucoup trop ; avec un régulateur adéquat un chargeur de téléphone suffirait presque pour un obus de 75...
- en électrolyte, proscrire ABSOLUMENT le sel de cuisine, pourtant le plus facile à trouver : du sel va s'infiltrer dans les microfissures et faire éternellement rouiller la pièce, jusqu'à disparition totale (voir objets remontés du Titanic). Quasi impossible à rincer en totalité ! La soude caustique c'est pas mal, mais elle est dégradée par le gaz carbonique de l'air et il faut régulièrement changer le bain. Personnellement j'utilise du salpêtre, et mon bain de 60 litres dure depuis une quinzaine d'années, avec de temps à autre une filtration des boues. Toutefois, il est possible que des impûretés présentes sur les pièces passent dans le bain et le dénaturent progressivement...
- si la pièce ressemble ensuite à un gruyère ... c'est que c'était un gruyère ! Le bord des trous est râpeux, ce qui prouve bien que le métal sain n'est pas attaqué, contrairement aux dérouillages à l'acide ou à la brosse, qui vous transforment un 92 en 320 belge ! Le fait que les dimensions externes ne soient pas altérées par le traitement permet ensuite un fonctionnement mécanique impeccable, même si le tir est parfois un peu déconseillé. Pour ma part, je fais un traitement court de 30 mn à 1 heure, surtout pour dégager les boues ; puis je rince (inutile de neutraliser le salpêtre) et je brosse un bon coup. Puis un nouveau traitement identique, mieux brossé et gratté sur les angles, suivi d'un séchage immédiat sur le fourneau. Ensuite, pour les pièces qui le méritent, j'inspecte, et à la pointe ou au graveur vibrant j'attaque les points de coloration suspecte, qui sont généralement des trous remplis de rouille compacte, où le courant ne va pas. Et re-traitement ; et ainsi de suite, jusqu'à disparition de tout ce qui n'est pas du fer. La pièce se conserve alors indéfiniment, sans que de grosses inflorescences de rouille n'apparaissent par génération spontanée. Et l'on peut alors décider en toute connaissance de cause si la pièce est tirable, ou non...
- mais ATTENTION ! Les ressorts ont un sainte horreur de l'électrolyse. Il faut absolument tous les démonter avant, sinon ils cassent comme du verre à la première flexion. Un Docteur en Physique, auquel j'avais posé la question, n'a vu comme seule explication qu'une migration d'hydrogène dans la pièce, qui altère la structure cristalline, mais le phénomène lui a paru surprenant. Il pensait qu'un ressort traité (et pas encore cassé) devait retrouver ses propriétés initiales quand l'hydrogène serait re-parti, et m'avait conseillé de laisser ces pièces au chaud (sur un radiateur) durant le temps nécessaire ... soit plusieurs mois ! En conséquence je démonte tout avant de traiter (de toutes façons, faut pas trop compter sur l'électrolyse pour faciliter le démontage), et si l'arme est tirable je la laisse reposer quelques années avant d'essayer.
- pas facile de traiter simultanément plusieurs petites pièces, comme les vis : à plus de 2 ou 3, le courant ne passe que sur certaines, et d'autres ne travaillent jamais. Il faudrait plusieurs alim. avec + commun, ou une seule alim avec un régulateur par pièce.
- pour l'intérieur d'un canon ou d'un barillet, utiliser des étoiles découpées dans du plastique fin, ou un tube en grillage plastique fin, pour éviter que l'électrode (au +) enfilée dans le tube (au -) ne touche les parois : s'il n'y a pas de régulateur, un court-circuit peut griller l'alim et faire une méchante trace d'étincelle sur la pièce, même sous l'eau.
- ah, l'électrode : l'inox c'est le mieux, mais du bon, pas magnétique (autrement dit pas des fourchettes en inox, qui se corrodent en dégageant des vapeurs peut-être toxiques). A défaut, de la simple ferraille, à changer de temps à autres. Avec des électrodes inattaquables et un bain de salpêtre, aucun dégagement de vapeurs corrosives ; aucune rouille sur les outils placés alentours, et pas besoin de ventilation (sauf disperser un peu l'hydrogène qui se dégage, bien sûr).

Sur demande, données chiffrées sur la densité de courant (en mA par cm carré de pièce), et indications sur la façon de construire un régulateur à partir de composants dessoudés dans une veille télé...

Bon, j'en ai mis une sacré tartine ! Mais fallait pas demander...

PS : en cas de question sans réponse de ma part, essayer de m'envoyer un mail (@ sur mon profil), car je ne serai pas forcement très assidu sur ce forum.


Merci pour tous ces conseils. Je garde ça dans un coin de ma mémoire.

Jagouille
Membre
Membre

Nombre de messages : 4
Age : 52
Localisation : Au bord d'un grand lac
Date d'inscription : 12/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Verchère le Lun 13 Mai - 1:59

Comme le sujet s'est déterré, j'en profite pour poser une question plus en rapport avec le thème initial : je travaille actuellement sur une épave de Snider, dont l'intérieur du tube ne semblait pas avoir été nettoyé depuis des décénies (voire 14 décénies).
Après je ne sais combien de passes d'électrolyse, même en osant gratter (un peu) à la brosse d'acier, il reste des crasses en relief, comme des plaques, remplissant parfois complètement la rayure. Ceci surtout à partir du milieu du canon, et de plus en plus vers la bouche.
Je pense à un emplombage épais, mais oxydé : celles qui sont accessibles par la bouche ressemblent en effet à la croûte dure recouvrant les cosses de vieilles batteries. Quelques "désemplombants miracle" n'y ont strictement rien fait !

Des idées de trucs à essayer ?
Parce-que si je dois me résoudre aux mélanges d'acides, entre tests d'efficacité sur des bornes de vieilles batteries et tests d'inocuité sur de la ferraille, j'ai pas fini.
Acide chlorhydrique à priori exclu, bien sûr, et mercure j'aimerais autant pas ; d'ailleurs bouffe-t-il le plomb oxydé ?

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3458
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  lu1900 le Lun 13 Mai - 9:47

Perso je vois pas pourquoi tu te fais peur avec le mercure , j'utilise trés régulièrement sans aucun pb et ça marche super bien alors pourquoi s'emmm avec des trucs chiants qui fonctionnent plutôt moins que + .
Et ton plomb oxydé , un coup d'écouvillon métal et hop parti pour ...

------------------------

Cordialement...Patrice.... lu1900@gmail.com
Building A Luger Collection...One Luger At A Time ...Recherche tout sur le luger et sur les Reichs.Gendarmerie d'Alsace -Lorraine !
http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20diverses/
http://www.fichier-pdf.fr/2016/03/18/p-kasten-and-snail-drum/

lu1900
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 5619
Age : 58
Localisation : Quadrant alfa
Date d'inscription : 06/01/2009

http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20di

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  garand03 le Lun 13 Mai - 10:49

bonjour a tous petite question ou se procure t on du mercure ???

garand03
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 299
Age : 43
Date d'inscription : 16/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  LP le Lun 13 Mai - 11:08

Je ne pense pas que la vente soit accessible à un particulier. Il faut trouver quelqu'un qui en a (assez facile chez les tireurs).

LP
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1376
Age : 59
Date d'inscription : 28/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Vmax666 le Lun 13 Mai - 12:38

Ampoules de régulations de vieux climatiseurs industriels. Attention aux manips ce produit "miracle" aime la liberté


Vmax666
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1521
Age : 57
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 07/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Verchère le Mar 14 Mai - 1:36

lu1900 a écrit:... Et ton plomb oxydé , un coup d'écouvillon métal et hop parti pour ...
Eh ben non, sinon ce serait déjà réglé !
Une des plaques est tout près de la bouche, et à la pointe à tracer on sent bien que c'est pas un dépôt usuel, ni plomb ni rouille, et ça résiste bien. Assurément, cette plaque je pourrais l'avoir au burin, mais pas les autres, placées trop loin ; alors je préfère la laisser, pour les tests.
Le mercure, seul truc qui m'embête c'est que j'en ai pas ; il faudrait que je sacrifie un gros contacteur basculant sous ampoule de verre, qui n'est pas fichu. Et je me demande si il attaquerait de l'oxyde ; parce-que les métaux c'est une chose, mais les oxydes c'est plus costaud.
Enfin, si personne ne connaît d'autre astuce je m'y résoudrai, avant les acides (pour lesquels, sur des oxydes de plomb, j'ai autant de doutes).

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3458
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Désemplombage au mercure: Mauvaise expérience

Message  Winchester 1866 le Mar 14 Mai - 8:00

Verchère a écrit:
lu1900 a écrit:... Et ton plomb oxydé , un coup d'écouvillon métal et hop parti pour ...
Eh ben non, sinon ce serait déjà réglé !
Une des plaques est tout près de la bouche, et à la pointe à tracer on sent bien que c'est pas un dépôt usuel, ni plomb ni rouille, et ça résiste bien. Assurément, cette plaque je pourrais l'avoir au burin, mais pas les autres, placées trop loin ; alors je préfère la laisser, pour les tests.
Le mercure, seul truc qui m'embête c'est que j'en ai pas ; il faudrait que je sacrifie un gros contacteur basculant sous ampoule de verre, qui n'est pas fichu. Et je me demande si il attaquerait de l'oxyde ; parce-que les métaux c'est une chose, mais les oxydes c'est plus costaud.
Enfin, si personne ne connaît d'autre astuce je m'y résoudrai, avant les acides (pour lesquels, sur des oxydes de plomb, j'ai autant de doutes).

Es-tu certain qu'il s'agisse de résidus de plomb (oxyde ou sulfate) personnellement je ne le pense pas.
N’est-ce pas tout simplement de l'oxyde de fer ?
Peut être peux-tu commencer par une solution simple comme par exemple faire tremper plusieurs jours ton canon dans du pétrole (fuel, gaz oïl) pas dans l'essence, puis grattage à l'écouvillon ....

------------------------

Si c'est possible,c'est déjà fait. Si c'est impossible ça se fera
Mon Forum : Armes du Paléolithique au XIXème Siècle --->   http://prehistoire-xixeme.forumactif.org/ salut

Winchester 1866
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1213
Age : 68
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum