Un autre Martini Turc...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un autre Martini Turc...

Message  WICHITA le Jeu 8 Jan - 17:31

je suis ce post depuis un moment et je vais j'espère ne pas m'éloigner du sujet...
je me souviens il y a très longtemps (je n'avais pas encore l'age de conduire mon 103 sport) avoir vu une carabine de ce type et qui chambrait une 8mm LEBEL !
QUID ?

------------------------

Pas de chichis, appelez moi SUPER !

WICHITA
Modérateur

Nombre de messages : 11334
Age : 52
Localisation : Plein sud !
Date d'inscription : 29/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un autre Martini Turc...

Message  Verchère le Ven 9 Jan - 10:44

A la réflexion, j'espère que ces renforts latéraux ne sont qu'une précaution supplémentaire, au cas où, et presque superflue ; car ça ne me semble pas bien balaise... Pour ma part, j'aurais plutôt cerclé tout l'arrière du boîtier par un bracelet d'acier forgé...

Ce qui nous ramène à un autre sujet, qui débattait de la résistance aux cartouches PSF des Martini recanonnés en 303.
Débat qui fut assez directement à l'origine du sujet "De Re Metallica". Lequel n'en est pas encore à rentrer dans ces détails d'application, mais cela n'interdit pas de collecter les infos.

En matière de résistance il y a deux approches :
- la "moderne", celle des technocrates qui savent tout et ont tout compris, consistant à calculer finement pour obtenir une pièce résistant parfaitement aux efforts prévus (mais pas beaucoup plus, parce-que "ça coûte"). Les dits technocrates étant à l'évidence moins savants qu'ils ne le croient, on assiste parfois à de belles foirades (c'est en matière de bâtiments que le spectacle est le plus grandiose).
- la "ringarde", consistant à faire en sorte que "ça plaise à l'oeil". Et vérifiant par le test, poussant le bidule jusqu'à la rupture, pour renforcer par là où ça a pêché. Et recommençant, pour renforcer le point faible secondaire ; etc. Technique assez coûteuse certes, mais beaucoup plus fiable ... à condition d'aller assez loin, ce qui n'était pas toujours le cas.

La première technique consisterait ici à re-calculer toutes les résistances. Mais dans l'ignorance des métaux utilisés, de leur corroyage éventuel et des traitements thermiques qu'ils ont pu subir, les résultats n'auraient pas grande valeur.

Pour la seconde, il faudrait examiner les cas connus de rupture d'un mécanisme Martini...

Au sujet des Rolling Block, il y a un peu de documentation sur le web, qui indique assez clairement les points faibles. D'autres systèmes à bloc roulant (tout au moins Conroy et Nagant) montrent des contournements du problème par modification de la géométrie ; il y eut aussi renforcement par l'évolution des métaux (modification suédoise en 8x58R, boîtier Remington n°5).
Ceci devrait nous donner, le moment venu, une base de réflexion confortable sinon suffisante.

Par contre sur le Martini, accidents et ruptures, renforcements ultérieurs... Pour ma part je n'ai pas vu grand chose hormis que boîtier du Martini-Custom de Lolo577 serait en fonte (+- acièrée ?) et que celui du Martini-Hartmann de tir (GP 11) serait en acier...
Donc ouvrez l'oeil, on y reviendra sans doute...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3454
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un autre Martini Turc...

Message  Pâtre le Ven 9 Jan - 19:20

salut 
Posts suivis avec grande attention, & impatience! Very Happy

Pâtre
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1080
Age : 45
Localisation : Besançon (25) STB
Date d'inscription : 20/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un autre Martini Turc...

Message  deGuers le Sam 10 Jan - 11:39

Autant je trouve le Peabody fin , racé , élégant , autant je trouve le Martini-Henry ... comment dire ... anglais . clown

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1039
Age : 63
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Martini Turc

Message  GIPEGE le Sam 10 Jan - 15:58

Verchère a écrit:A la réflexion, j'espère que ces renforts latéraux ne sont qu'une précaution supplémentaire, au cas où, et presque superflue ; car ça ne me semble pas bien balaise... Pour ma part, j'aurais plutôt cerclé tout l'arrière du boîtier par un bracelet d'acier forgé...

Ce qui nous ramène à un autre sujet, qui débattait de la résistance aux cartouches PSF des Martini recanonnés en 303.
Débat qui fut assez directement à l'origine du sujet "De Re Metallica". Lequel n'en est pas encore à rentrer dans ces détails d'application, mais cela n'interdit pas de collecter les infos.

En matière de résistance il y a deux approches :
- la "moderne", celle des technocrates qui savent tout et ont tout compris, consistant à calculer finement pour obtenir une pièce résistant parfaitement aux efforts prévus (mais pas beaucoup plus, parce-que "ça coûte"). Les dits technocrates étant à l'évidence moins savants qu'ils ne le croient, on assiste parfois à de belles foirades (c'est en matière de bâtiments que le spectacle est le plus grandiose).
- la "ringarde", consistant à faire en sorte que "ça plaise à l'oeil". Et vérifiant par le test, poussant le bidule jusqu'à la rupture, pour renforcer par là où ça a pêché. Et recommençant, pour renforcer le point faible secondaire ; etc. Technique assez coûteuse certes, mais beaucoup plus fiable ... à condition d'aller assez loin, ce qui n'était pas toujours le cas.

La première technique consisterait ici à re-calculer toutes les résistances. Mais dans l'ignorance des métaux utilisés, de leur corroyage éventuel et des traitements thermiques qu'ils ont pu subir, les résultats n'auraient pas grande valeur.

Pour la seconde, il faudrait examiner les cas connus de rupture d'un mécanisme Martini...

Au sujet des Rolling Block, il y a un peu de documentation sur le web, qui indique assez clairement les points faibles. D'autres systèmes à bloc roulant (tout au moins Conroy et Nagant) montrent des contournements du problème par modification de la géométrie ; il y eut aussi renforcement par l'évolution des métaux (modification suédoise en 8x58R, boîtier Remington n°5).
Ceci devrait nous donner, le moment venu, une base de réflexion confortable sinon suffisante.

Par contre sur le Martini, accidents et ruptures, renforcements ultérieurs... Pour ma part je n'ai pas vu grand chose hormis que boîtier du Martini-Custom de Lolo577 serait en fonte (+- acièrée ?) et que celui du Martini-Hartmann de tir (GP 11) serait en acier...
Donc ouvrez l'oeil, on y reviendra sans doute...

Comme disaient les marins (les vrais, ceux de la voile) "Trop fort n'a jamais manqué" Very Happy

------------------------

Le rhinocéros est un gros ongulé...
mais qui ira lui dire en face ?

GIPEGE
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 557
Age : 73
Localisation : ILE DE FRANCE & SAVOIE
Date d'inscription : 02/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum