11-long en .22, base de restauration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

11-long en .22, base de restauration

Message  Jef.ch le Lun 24 Déc 2012, 17:49

Salut les gens,

Plutôt que de glander pendant les fêtes et tous les jours suivants, j'ai entrepris ma 4ème rénovation de l'année.

J'ai reçu ce 11-long en .22 d'un p'tit vieux que je détroussais malhonnêtement de son à qui j'ai acheté un Lienhard-Anschutz 57. Comme j'insistais pour payer 50.- de plus que ce qu'il me demandait, il m'a filé ce 11-long...
Vu de loin le bois est magnifique, tigré, avec des reflets de meuble de luxe:



De près par contre, ça se gâte. Le bois est bien rayé, tapé à 2-3 places,





Et le boîtier est constellé de piqures de rouille:



On en profite quand même pour constater vite fait que l'engin d'après son numéro doit dater de 1893, et qu'il a été rendu à la vie civile en 1919. Le marquage "W. Glaser Zürich" est vraisemblablement celui de l'armurier qui a fait la modification en .22,
Chose bizarre et que je n'ai vue sur aucun autre mq modifié pour le .22, le tube en .22 est plus court que le canon, et s'arrête 17 cm environ avant la sortie. Ce n'est pas évident à prendre en photo, et un peu déconcertant: Si l'on regarde le canon de face, on voit un orifice de 7,5 mm, alors que côté culasse on voit bien la réduction à 5,6...



A l'usage, ce tube plus court semble n'avoir aucune influence sur la précision, mais j'avoue que je m'étais posé la question. Côté nettoyage par contre, c'est un peu plus pénible puisque de la crasse, graisse et résidus de tir mêlés s'était accumulée à la sortie du tube de .22, dans le tube de 7,5, sur une belle longueur, et j'ai niqué 2 brosses métaliques pour évacuer tout ça.... Crying or Very sad
Inévitablement, si on graisse le canon de .22, la graisse va squatter le tube de 7,5. Je sens que c'est un canon que je vais huiler régulièrement, et tant pis pour la graisse...

Première étape d'une restauration: On prend le machin et on le déshabille...



Et on lui fait prendre un bain:



Là vous êtes des privilégiés, vous n'avez pas l'odeur de poisson pas frais (le mélange de gomme-laque qui part et de lessive décapante pique les yeux!), et je vous ai épargné les 2-3 premiers rinçages, quand l'eau avait des couleurs par trop dégueulasses.
Au chapitre des petits trucs qui simplifient la vie, l'éponge pour peintre (Scotch-Brite, ici j'en ai coupé un tiers environ) est un efficace complément à la lessive décapante. La gomme-laque s'enlève facilement et le ponçage sera réduit au minimum.
Autre truc inspiré cette fois ci par les fêtes: j'ai noyé de cire à bougies les marques du bois que je souhaitais conserver. No. de série dans la crosse ou dans le capot, écusson suisse sont à l'abri de l'humidité du bain, et ensuite retirer la cire ne posera pas de problème.

Certains préconisent de laisser tremper la crosse toute une nuit pour regonfler les "pets" du bois, c'est une technique qui fonctionne bien, mais je n'étais pas certain que la cire à bougie soit étanche aussi longtemps. Et vu la profondeur très moyenne des blessures, je préfère ma méthode: le décapage expose le bois moins de 20 minutes à l'humidité, un séchage de quelques jours suffit. A contrario, après un bain d'une nuit, il faudrait compter en semaines pour être certain que le bois est sec "à coeur".

En attendant, je me suis attaqué au boîtier. Je me suis assuré que la base était saine: au stand l'engin fonctionne parfaitement, est précis et n'a montré aucune faiblesse ou difficulté d'éjection par exemple.



Suivant une ancienne recette, on essaye d'abord de sauver ce qui peut l'être. Laine d'acier 00 puis 000 avec quelques gouttes d'huile, on passe délicatement à la main, et avec un peu de chance on sauve un bronzage. La photographie au flash est impitoyable et montre que le bronzage, débarrassé des plus grosses piqures est quand même plus atteint que prévu. Même si sans flash et à l'oeil nu, c'est invisible.
Pour l'instant je pense le laisser comme ça, mais un re-bronzage n'est pas à exclure.



La suite, dans "quelques" jours.....

Amitiés,
A+,
le Jef-vive-les-vacances!!!!


Dernière édition par Jef.ch le Ven 19 Avr 2013, 13:20, édité 6 fois

Jef.ch
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1349
Age : 54
Localisation : Biel/Bienne Seeland
Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11-long en .22, base de restauration

Message  jose31 le Lun 24 Déc 2012, 18:04

Salut le jeff,

Une astuce de ma grand-mère qui faisait revenir les coups du rouleau à patisserie après avoir avoir poursuivi et chopé mon grand-père...Wink

Tu dépose un linge sur ton bois pour éviter le contact et tu passe par dessus de la vapeur, soit avec un vaporéto, soit avec le fer à vapeur lui même.

Effet garanti sur les marquages faibles et moyens.

Joyeux noël, le jeff. santa

josé.

jose31
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 184
Age : 48
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11-long en .22, base de restauration

Message  Pocomas le Lun 24 Déc 2012, 18:44

Salut José, est ce que cette méthode a une influence sur la coloration du bois ( blanchiment ?)

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14394
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11-long en .22, base de restauration

Message  Vmax666 le Lun 24 Déc 2012, 21:06

Perso je fais cela avec un vieux fer à souder électrique qui a une gosse panne. Je mets de l'eau sur le bois et laisse boire puis un morceau de gaze mouillée qui sert a nettoyer les canons (fourniture armée Suisse) en 2 -3 épaisseurs. J'applique la panne brulante précisement sur le morceau à relever ou j'ai mis la gaze et je laisse pour bien chauffer le bois. la vapeur monte de suite puis en retirant la gaze le bois chaud assèche l'eau de suite on le voit parfaitement. (je travaille avec une loupe lumiere d'horloger).

Cela ne marche pas à tous les coups cela dépends de la profondeur de l'enfoncement et de sa forme. Par contre jamais brulé de bois en faisant comme je le décris. je le fais sur un bois décapé en général pour les bois d'armes donc pas de différence de coloration Sur un qui a un vernis ou de la gomme laque ce n'est peut être pas la même histoire


Vmax666
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1521
Age : 57
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 08/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Puisquôn en cause..... ;-)

Message  Jef.ch le Mar 25 Déc 2012, 00:25

"Patte mouille" ou vapeur, les 2 fonctionnent. On peut également le faire sans chiffon: goutte d'eau dans le trou à regonfler, et on approche une pointe de fer-à-souder pour vaporiser cette goutte. A faire sans toucher le bois, évidemment...

Amitiés,
A+,
le Jef-c'est-quoi-comme-bois-au-fait????? Question

Jef.ch
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1349
Age : 54
Localisation : Biel/Bienne Seeland
Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11-long en .22, base de restauration

Message  jose31 le Mar 25 Déc 2012, 12:58

Pocomas a écrit:Salut José, est ce que cette méthode a une influence sur la coloration du bois ( blanchiment ?)

Ca en a pas eu sur le mien en tout cas.
Après faut voir l'insistance qu'on y mets.

Pour l'anecdote, c'est le père mourlon qui m'avais refilé le truc au challenge des mousquetaires de l'année dernière.
J'avais mis un coup en allant voir les résultats et le soir même y'avait plus rien avec cette méthode,sans aucun autre besoin.

Merci JP salut

jose31
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 184
Age : 48
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11-long en .22, base de restauration

Message  Baccardi le Mar 25 Déc 2012, 18:46

Bonne rénovation et bonnes vacances cheers

Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 9281
Age : 51
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Je ponce donc j'essuie.... ;-)

Message  Jef.ch le Mar 25 Déc 2012, 21:47

Baccardi a écrit:Bonne rénovation et bonnes vacances cheers

C'est des travaux forcés, pas des vacances!!!! Wink

Aujourd'hui, reprise des plus gros "pets" (goutte d'eau et fer à souder) et ponçage. Ce bois est incroyable, même poncé il garde cet aspect tigré:



Les plus grosses marques ont presque disparu, c'est à peine si on en devine encore les traces.





J'ai réussi par contre à conserver un marquage qui était à peine visible sur l'arrière de la crosse, vu la finesse de ces 2 marques, ce n'était pas le plus évident:



Voilà. Reste à laisser sécher le tout 2 bonnes journées, et dans 48 heures on attaquera les couches de gomme-laque.

Amitiés,
A+,
le Jef-ça-s'annonce-somptueux! king

Jef.ch
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1349
Age : 54
Localisation : Biel/Bienne Seeland
Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Somptueux j'ai dit! :-)

Message  Jef.ch le Dim 30 Déc 2012, 15:36

Un petit point intermédiaire sur l'état des travaux. J'ai fait quelques photos après avoir repris la 6ème couche de gomme-laque à la laine d'acier. L'aspect est un peu mat, conforme à une arme d'ordonnance:



Un petit détail de la "naissance des vagues":



J'ai refait une série de photos après avoir passé la 7ème couche de gomme-laque, c'est plus brillant et digne d'une arme de collection. Problème: qu'est-ce que je vais faire de ce mousqueton en .22? Mat ou brillant???





Amitiés,
A+,
le Jef-tant-que-j'ai-de-la-gomme-laque-je-continue!!!! drunken

Jef.ch
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1349
Age : 54
Localisation : Biel/Bienne Seeland
Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Là c'est bon....

Message  Jef.ch le Mar 01 Jan 2013, 20:41

Salut les gens,

Mon "Tiger Stripes" est à nouveau présentable. J'ai bâché après 9 couches de gomme-laque, depuis la 7ème je ne voyais plus vraiment de différences avec la précédente.
Ce mq. en .22 modifié par Glaser (Zürich) a retrouvé la compagnie de mes 2 autres "11-long", un très probable "O. Knecht d'Olten" -identique à celui de notre ami Vmax666-, et le Schmidt-Rubin en GP11 avec dioptre qui accueille la conversion amovible Lienhard.



Le second m'a été livré tel quel sorti de l'armurerie, il est en fort bel état et ne nécessite aucun travail de rénovation. Reste celui à dioptre, un peu moche mais que je préfère laisser dans son jus. Les grossières inscriptions au Marker noir sur la crosse témoignent de son utilisation, c'est une partie de son histoire...



Un gros plan sur les crosses, pas dégueulasses...



Le plus dur reste à faire: choisir lesquels j'embarque dans mon char lorsque je vais au stand.... scratch



Amitiés,
A+,
le Jef-collectionneur,-c'est-un-dur-métier.... clown

Jef.ch
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1349
Age : 54
Localisation : Biel/Bienne Seeland
Date d'inscription : 23/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum