remplacement tu 5000 par la vitha

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: remplacement tu 5000 par la vitha

Message  lou gascoun le Jeu 17 Jan 2013, 17:23

Attention, notre ami byf 44 n'a pas mis le bandeau supérieur du tableau :

"Current canister powders in order of approximate burning rate.
This list is for reference only and not to be used for developing load
s."

qui peut se traduire par :

Cette table donne des équivalences de vitesse de combustion approximative.
Cette liste est à titre indicatif et ne doit pas être utilisé pour développer des charges.




lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: remplacement tu 5000 par la vitha

Message  M1A le Ven 18 Jan 2013, 09:48

en "principe "
N150 pour armes a verrou
N140 pour semi-auto

mais bon rien fiable car j'ai de meilleur résultats avec la N150 et 168grs dans mon M1A en 7.08 alors que de très bon groupements avec la N140 et 168grs dans mon accuracy

M1A
Membre
Membre

Nombre de messages : 85
Age : 48
Date d'inscription : 18/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: remplacement tu 5000 par la vitha

Message  lou gascoun le Ven 18 Jan 2013, 13:37

Wichita écrit : » j'ai du mal encore à comprendre les histoires de poudre rapide ou lente!! »

Vivacité d’une poudre ? Je ne suis pas spécialiste mais comme c’est le silence radio (prudent ?) sur cette question, je vais essayer de donner un embryon de réponse…

La vivacité d’une poudre sans fumée est son aptitude à brûler plus ou moins vite, en fonction de sa granulométrie, de sa composition, etc… Noter que j’ai écrit brûler et non déflagrer, en effet si la poudre noire explose, la PSF elle, brûle.
Pour déterminer une charge, il faut tenir compte du volume disponible pour cette charge compte tenu de la balle.

En gros :

Pour propulser une balle légère, avec une grande vitesse instantanée dans un canon court, on utilise une poudre très vive, qui va libérer sa pression quasi instantanément. Par exemple de la BA 10 dans une 38 sp.
Inversement, pour propulser une balle lourde, à forte inertie, dans un canon long, sans dépasser la pression admissible, on utilise de la poudre peu vive, « lente » qui va libérer sa pression de façon progressive. Par exemple Tubal 7000 dans une 600 Nitro Express.

Selon ce principe, toutes les variantes sont utilisées (référence Geerbrandt) :

- Volume disponible faible : poudre vive (donc brûlant très vite)
- Volume disponible important poudre lente (donc brûlant lentement)
- A capacité de douille égale : Si le diamètre du projectile augmente on utilise une poudre plus vive et contrairement s’il diminue on passe à une poudre plus lente.
- A diamètre de projectile identique, si la capacité de l’étui diminue on utilise une poudre plus vive, si la capacité de l’étui augmente on passe à une poudre plus lente.

Pour un calibre donné il existe donc en fonction de la balle mais aussi de l'étui et donc de la place disponible à l'intérieur de celui-ci plusieurs variantes de chargement et donc de poudre qui ne peuvent être déterminées que par des essais sérieux. Il ne faut surtout pas, comme le dit Wichita, jouer aux apprentis sorciers. Il existe des manuels de rechargement (Malfatti, Geerbrandt, Speer...) ainsi que des tables éditées par les fabricants de poudre (SNPE, Vithavuori, IMR, etc….) auxquels il convient de se référer. La prudence est mère de la sûreté. Le manuel Speer donne d'ailleurs des tables avec divers types de poudre (dont Vitha....Mais pas SNPE...)



lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum