La MAT, de 1885 à Mai 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La MAT, de 1885 à Mai 1940

Message  Invité le Dim 21 Oct 2012, 13:27

Yves Cayre est remarquablement peu disert sur la fin de la production du Chassepot et sur tout ce qui concerne le Gras. Il faut attendre l'année 1885 pour qu'il nous donne à nouveau quelques détails :

En 1885 :
Commande de 5 000 fusils modèle 1885
Janvier 1886 : 10 000 fusils à transformer (de 1874 en 1885 ?)
Mars 1886 : 1 000 carabines de Gendarmerie livrées (du modèle 1874, évidemment)
Production du 1er janvier au 1er avril 1887 :
11 000 fusils modèle 1885 (7000 transformés et 4000 neufs ?)
7 500 fusils Lebel modèle 1886
Production d’avril à fin décembre 1887 :
41 500 armes sans précision de modèle (30 000 fusils Lebel modèle 1886 et 11 500 fusils 1885 ? : 213 817 - 100 000 - 75 000 -7 500 = 31 317 ou 107 318 + 3780 - 75 000 - 7 500 = 28 598)
Commande pour 1888 : 75 000 fusils modèle 1886. Commande terminée dans les délais.
Le 15 décembre 1888, 107 318 fusils modèle 1886 ont été expédiés.
Décembre 1888 : 1 890 fusils modèle 1886 produits par semaine
Février 1889 : 1 980 fusils modèle 1886 produits par semaine
(probablement 100 000 fusils produits en 1889)
1890 : 120 000 à 135 000 fusils produits cette année là (plus probablement 135 000, le calcul 850 000 – 426 000 – 286 850 donnant 137 150)
Puis... plus rien... nous nous retrouvons donc pendant la première guerre mondiale.

La guerre 14-18 :
Pas grand chose là non plus à se mettre sous la dent.
Au début de la guerre, la production des boîtes de culasse est de 300 par jour et passe à 600 par jour en juin 1915 et 750 armes sont réparées par jour.
63 000 montures de Gras sont récupérées et sur ce total, 50 000 sont utilisées pour remplacer des crosses cassées de Lebel.
Août 1916 : On lance l’usinage des pièces du fusil AG tirant des balles de 7mm. Entre 1 500 et 1 600 fabriqués (Il s’agit de toute évidence du fusil Meunier A6 dont en fait 1 013 exemplaires ont été fabriqués).
Réparation des fusils Remington par décision de Septembre 1916.
Yves Cayre nous précise que par ailleurs, en 1916, les Etablissements Delaunay-Belleville ont fourni 120 000 canon, la MAP 300 000 canons et les industriels parisiens (MPA ?) 100 000 canons de 07-15 (Ce ne sont donc pas uniquement les fournitures faites à la MAT).

L'entre deux guerres :
Réparation des mitrailleuses Hotchkiss, fabrication de canons neufs pour Lebel 1886, boîtes de culasse pour mousquetons. Fabrication de pièces pour les mitrailleuses Lewis.
A partir de 1924, 60 collections de pièces par jour (canon, piston, culasse mobile) sont fournies à la MAC pour son FM.
Transformation de Lebel en M27.
A partir de 1931, de 30 à 60 collections de pièces par jour (canon, piston, culasse mobile, bloc arrière) fournies à la MAC pour la mitrailleuse modèle 1931.
Plus tard, fourniture de canons pour les fusils 07-15 M34 et MAS 36 montés à la MAS. Canons et blocs arrières pour la MAC 34 d’aviation.
Fabrication de pièces pour le canon HS 404 etc…
(le R35 n’est pas cité et pourtant…)
Production du mois d’Août 1939 :
Canons de fusils modèle 36 : 650
Fusils R35 : 1 500
Mitrailleuse Hotchkiss réparées : 50

De septembre 1939 à Mai 1940 (productions mensuelles) :

sept 39nov 39Janv 40mars 40mai 40
FM 24-29
Culasses30003400415035005850
Pistons13002500465039004600
Canons29002839578661004051
Mit. 31
culasses800100090012001700
Pistons920700170020002800
Canons14001109110415002500
Mit. 34
Canon170031914535600011 150
Bloc arr.12501500130030005000
Canons MAS363100560010 50010 50012 000
1886 R 35440040003000
Tubes 25 CA144150300700

Vous noterez que la production du R 35 s'est terminée en Janvier ou Février 1940 (il est donc possible qu'il aient été produits avec des canons de 1939).

Prochain chapitre, de l'armistice aux années 1960.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum