Pistolets lance fusées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pistolets lance fusées

Message  nainvert le Mar 17 Jan 2012 - 0:02

Bonsoir,
Un petit post concernant un sujet qui m'est cher... (dans les deux sens du mot Crying or Very sad mais j'ai appris à me soigner...)
Si vous souhaitez en savoir plus quelques livres existent sur le sujet et sont fort instructifs. Sinon il y a aussi un petit site web. J'espère que vous ne m'en voudrez pas trop d'aborder ce sujet...

Cependant, pour essayer de faire un petit condensé, voici quelques photos pour vous y retrouver (il manque malheureusement des modèles 'rares' ou plus onéreux dans cette chronologie en image....

Sans revenir à la genèse des pistolets lance fusées, nous rappellerons que la finalité de ces derniers était la signalisation. Ils participaient, au même titre que la téléphonie, à la transmission d'information.
Bien que l'utilisation initiale soit l'éclairage (utilisation classique lors de la première guerre mondiale pour illuminer des zones de combats durant la nuit) la seconde et néanmoins principale finalité était la communication.
Elle palliait la difficulté ou l'impossibilité de communiquer par le biais de la radio ou du téléphone.
La mise en place de code (basé sur les couleurs, la fréquence et le type d'artifice employés) permettait à des équipes distinctes, séparées physiquement de se comprendre et de transmettre des messages (à l'attention de l'artillerie, pour préciser une position, pour déclencher une attaque, etc.).
C'est dans cette optique, que l'armée allemande fut équipée de pistolets lance-fusées ou Leuchtpistole (LP).

Un modèle Hebel et Kommandantur Lille utilisés pendant le premier conflit mondial (du coté 'prussien')



Au sortir de la première guerre mondiale, il fallut donc moderniser les PLF qui, majoritairement, étaient du type Hebel (modèle 1894).
L'évolution ne varia pas fondamentalement et avant de lister les différents types de PLF décrits ci-dessous, l'évolution de leur forme fut la suivante:

Le PLF (pour Pistolet Lance Fusées) Mod 26 (il existe le même modèle mais avec un canon long)
Le 22 décembre 1926, la Manufacture Walther (située à Zella-Mehlis Lien GoogleMap) déposa ainsi un brevet qui donna naissance au modèle Heer 26 (Heer = Armée) qui apparu sur les chaînes de production en 1928. Un certain nombre de caractéristiques furent héritées de son prédécesseur cité plus haut (modèle Hebel) et notamment son calibre : 4 (ou 26,65mm). Ce modèle pesait 1,425 kilogrammes, était fabriqué en acier usiné et anodisé (couleur noire), avait un canon de 232 mm et une longueur totale de 324 mm. Les plaquettes étaient en bois (noyer) quadrillé. Ses principaux marquages sont les suivants: Sur le flanc gauche de la carcasse: "Waffenfabrik Walther Zella Mehlis", numéro de série à l'avant de celle-ci (numéro repris sur l'embase du canon, sur la partie permettant la rotation de ce dernier). Sur le flanc droit de cette même carcasse: poinçons de réception. Son principe est celui d'un pistolet double action. L'ouverture du canon s'effectue en poussant vers l'avant la pièce se trouvant devant le pontet, provoquant le déblocage du canon et son basculement. La cartouche est alors introduite dans ce dernier. Le canon est refermé en appliquant sur le canon un mouvement de rotation sec, de bas en haut, afin de rebloquer ce dernier sur la carcasse du pistolet. Le chien peut alors être armé. Une simple pression sur la détente permet au chien et au percuteur associé la mise à feu de la cartouche de signalisation.
La taille relativement imposante du canon (232 mm) avait l'inconvénient de rendre peu maniable l'utilisation de ce PLF.
Par conséquent, entre 1926 et 1934, le canon fut donc raccourci et le pistolet disposera alors de caractéristiques suivantes:

longueur totale: 247 mm (au lieu des 324 mm initiaux),
masse totale (à vide): 1,325 kilogrammes.

Cette amputation fut appliquée sur la quasi totalité des PLF déjà fabriqués tandis que les nouveaux pistolets furent fabriqués à la longueur désirée.
Ce détail explique la relative rareté des pistolets modèle Heer 26 "long".



Le modèle 34
Il faut attendre l’année 1934 pour voir apparaître une deuxième variante du pistolet "Heer".
Celui-ci garde les mêmes caractéristiques que l’ancien (modèle 1926) mais subit quelques améliorations.
En effet, le matériau de construction utilisé est le duralumin ce qui permet une diminution du poids à 0.730kg et empêche en partie la corrosion interne du canon du aux résidus de poudre; L'usinage des pièces s'en trouve aussi amélioré par rapport à l'acier utilisé dans le modèle précédent; les plaquettes de crosse tant qu’à elles passent du bois à la bakélite brune ou noire; le pontet est élargi de façon à ce que le pistolet puisse être utilisé avec une main gantée (lors par exemple de combat dans des conditions météorologique défavorable comme la neige).
La carcasse et le canon du PLF est anodisé noir tandis que les pièces mobiles sont bronzées.
L'ouverture du PLF s'effectue en poussant vers l'avant le levier situé devant le pontet.
L'artifice peut alors être engagé dans la chambre; Le canon peut alors être basculé en sens inverse jusqu'à son blocage.
Le chien peut alors être armé manuellement et l'artifice percuté par pression sur la détente.



Le modèle Heer
Dès 1940, période où la guerre perdure depuis un an, le pistolet lance fusée « Heer » 1934 est modifié et devient le « Heer » type guerre.
Ce dernier diffère par quelques détails tels une crête de chien plus étroites, un indicateur de chargement permettant de voir si l’arme est chargée ou non (Le fait d'introduire une cartouche dans le pistolet signaleur provoque le soulèvement d'un ergot, qui permet, même dans l'obscurité, de déterminer que l'arme est chargée), des plaquettes de crosses plus fines et un anneau de crosse différent.

Calibre: 4 (26,65 mm)
Masse: 0,680 kg
Longueur totale: 247 mm
Longueur du canon: 155 mm
Métal/alliage utilisé: Alliage léger anodisé

Ce modèle sera donc fabriqué de 1940 à 1943. Ses principales caractéristiques et fabriquants sont:

Fabriquant Code

Walther à Zella-Mehlis ac
Erma à Erfürt Erma-Erfurt ou ayf
Bernard Berhauss à Lübeck s/287 (1937-1938), 237 puis duv (1940)
??? dtd



Le modèle Zink
A partir de 1943 et toujours afin d'économiser les matériaux utilisés, le modèle Heer est désormais fabriqué en zinc ce qui lui donne l'appellation Modèle Zink.
Ces caractéristiques restent identiques à l'exception du poids (alourdi, il pèse désormais 1,250 kg au lieu des 0,730 kg du modèle Heer en duralumin) et ne subit désormais aucune finition (aspect brillant après polissage puis couleur gris au contact de l'air).
A côté du code fabriquant est gravée la mention Zink ou Zink 4.



Le modèle 42
La guerre perdurant et comme dans tous les autres secteurs de fabrication, l'optimisation des matières premières et leur manque devinrent l'une des préoccupations principales des bureaux d'études. En parallèle, les 'coûts', temps et nombre d'étapes de fabrication furent passés à la loupe.
De ces différentes contraintes, naquit le modèle 42 ou LP 42 (pour Leuchtpistole 42) dont l'essentiel de la fabrication reposait sur le principe de l'emboutissage de métaux de récupération subissant 'in fine' un traitement de surface de galvanisation. Ainsi observe-t-on une couleur grisâtre, qui en vieillissant peut virer vers un ton vert.
La carcasse du pistolet est composée de deux demi-coques soudées. Le mécanisme à simple action se réduit à des pièces simplement assemblées.
Il n'en demeure pas moins un robustesse certaine de ces pistolets. De cette optimisation de fabrication, il ne ressort quasiment aucune opération d'usinage - en surface notamment -.
Les plaquettes sont fabriquées à partir d'un mélange de bakélite et de sciure de bois.

Ce pistolet lance-fusée fait d’acier pèse dans les 1.120 kg et mesure 220 mm avec un canon avoisinant les 155 mm tout comme le modèle "Heer".
Il faut cependant noter que le lancement de la production du LP 42 n'arrêta pas celle du modèle Heer qui continua en parallèle.

Les principales caractéristiques et fabricants de ce modèle sont:

Calibre: 4 (26,65 mm)
Masse: 1.120 kg
Longueur totale: 220 mm
Longueur du canon: 155 mm
Métal/alliage utilisé: acier (de récupération)

Fabriquant Code Production estimée
Waffenfabrik Hugo Schneider AG, Leipzig wa
Metallwarenfabrik C.u. W. Meinel-Scholer, euh
Kligenthal/Sachsen
?? qyn (pas de documentation concernant ce fabricant (peut être le code euh
en fin de guerre)
?? sww idem

Waffenfabrik Moritz & Gerstenberger, Zella-Mehlis em-ge



Un modèle pour l'armée de l'air (à double canons), modèle L
En plus de la dotation des célèbres signaleurs Heer et LP 42, les corps d’armées de la Luftwaffe et de la Kriegsmarine sont équipés de modèles bien distincts. Ces derniers, toujours en calibre 26.5 mm pour la plupart, peuvent être mono canon ou double canons, c’est d’ailleurs ce qui fait leur originalité en plus de leur relative très faible production. La Luftwaffe, armée de l’air allemande, est en pleine expansion depuis la Grande Guerre.
En effet, de par sa diversité et l’importance de ses appareils et de son personnel, elle devient dès le second conflit mondial, l’armée de l’air la plus puissante au monde.
Elle a d’ailleurs contribué énormément à certaines victoires. Ainsi fort de sa première expérience durant la guerre d'Espagne, la Luftwaffe fut équipée de pistolets signaleurs qui lui fût propre. Il fût élaboré en 1936 et fût désigné Fliegerleuchtpistole Modèle 'L'.
Le premier des signaleurs qui est le plus souvent rencontré à été produit par Krieghoff.
Dénommés pistolet lance-fusées L, il se voit muni de deux canons. Sa carcasse, en alliage de couleur grise ou noirâtre comporte des plaquettes de crosse en bakélite noire. Il est doté d'un système de canons basculant. Son ouverture s'effectue en manœuvrant le levier se situant devant le pontet. Il dispose d'un levier, sur le dessus de l'arme, à l'arrière des canons, permettant la sélection du percuteur et d'un levier de sécurité sur le flanc gauche.
Ce pistolet lance fusées est très évolué et permet de tirer à volonté, par l’un ou l’autre des canons voir les deux, grâce à un sélecteur.
Il dispose de deux détentes.
A l'instar du PLF modèle Heer, le modèle L dispose de deux ergots qui, sous une apparence identique, ont cependant une signification différente. En effet, si l'ergot est apparent (et qu'on peut le "sentir" au toucher), il indique l'armement du percuteur et la tension interne du ressort. Il ne signifie en aucun cas, qu'une cartouche est engagée dans le chambre (signification de l'ergot du modèle Heer).
Il faut noter qu'il est composé de plus de quatre-vingts pièces, dont certaines nécessitent un outillage spécial pour le montage et démontage. Par conséquent, ces deux opérations sont déconseillées à qui ne dispose pas d'une certaine expérience d'armurier.
Au cours de la guerre, les plaquettes de crosse initialement en bois seront ensuite réalisées en bakélite.
Concernant les marquages, le n° sur le flanc gauche 24483 correspond au numéro de commande de cette arme. Il peut être précédé des deux codes suivants:
-FL pour Flieger (ou aviateur)
-LN pour Luftwaffennachrichtentruppe (service de transmission de l'armée de l'air).
Sur le flanc droit se situe le numéro de série de l'arme.

Les différents fabricants de ce type de PLF sont les suivants (il faut noter que le code de certains d'entre eux ont changé durant le conflit):

Fabriquant Code et nombre de pièces produites
Emil Eckholdt 22.800 pièces produites avec le code ECKO et 4.500 avec le code ojr
August Menz 3.000 pièces produites avec le code AM
Sander 355 pièces produites seulement
Gustav Bittner Werke 5.500 pièces produites avec le code GBW et 9.500 avec le code gpt
Heinrich Krieghoff 100 pièces produites avec le code HK et 38.000 avec le code fzs
Hugo Eckholdt 500 pièces produites

Le code fabricant se situé en général derrière le levier de sécurité, au dessus de la plaquette de crosse gauche. Il peut néanmoins parfois être rencontré sous le sélecteur de tir.
Au cours du conflit, quelques légères variations de fabrication sont rencontrées (essentiellement des simplifications).
Elles portent essentiellement sur la qualité de la finition du PLF lui même, et de certaines pièces (nature et forme de celles-ci) compte tenu de la pénurie des matières premières.



Il existe aussi d'autres modèles (notamment pour la marine mais je ne veux pas 'alourdir' ce post...)

Voila, en espérant synthétiser rapidement l'histoire des PLF allemands de 1918 à 1945...

@++



Dernière édition par nainvert le Mar 17 Jan 2012 - 8:58, édité 1 fois

nainvert
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 144
Age : 50
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  lu1900 le Mar 17 Jan 2012 - 2:00

Un peu court , mon 'tit gars , va falloir plus développer .... study

------------------------

Cordialement...Patrice.... lu1900@gmail.com
Building A Luger Collection...One Luger At A Time ...Recherche tout sur le luger et sur les Reichs.Gendarmerie d'Alsace -Lorraine !
http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20diverses/
http://www.fichier-pdf.fr/2016/03/18/p-kasten-and-snail-drum/

lu1900
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 5617
Age : 58
Localisation : Quadrant alfa
Date d'inscription : 06/01/2009

http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20di

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  HELIX le Mar 17 Jan 2012 - 6:03



:bravo:

Les photos sont superbes , mais comme le demande Patrice un peu plus d'explications pièce par pièce ça serait carrement top.


HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 16978
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  nainvert le Mar 17 Jan 2012 - 8:59

C'est 'chose' réparée Wink

nainvert
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 144
Age : 50
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  HELIX le Mar 17 Jan 2012 - 9:15

nainvert a écrit:C'est 'chose' réparée Wink



:bravo:


HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 16978
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  frantzi68f le Mar 17 Jan 2012 - 17:52

Belle exposé :bravo:

frantzi68f
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 676
Age : 36
Localisation : pres du stand de tir
Date d'inscription : 16/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  Pocomas le Mar 17 Jan 2012 - 19:05

Excellent même pour moi qui suis plus tireur que collectionneur :bravo:

(à moins qu'ils nous pondent une discipline TAR PLF ! affraid )


Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14394
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  bosco le Mar 17 Jan 2012 - 20:48

bel article

------------------------


http://www.armes-ufa.com/

bosco
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2417
Age : 45
Localisation : derrière la porte
Date d'inscription : 17/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  nainvert le Sam 26 Jan 2013 - 15:32

Bonjour,
Pour rafraichir un peu ce 'post', quelques photos de PLF (Pistolet Lance Fusées) ou pistolet signaleur (c'est selon Wink ) utilisés pendant le premier conflit mondial et un peu après. Les trois principaux modèles les plus 'courants'.
Dans le sens des aiguilles d'une montre:

- Un PLF Druckknopf fabriqué par JK (Junghans & Kriegeskorte à Suhl).
- Un PLF Hebel fabriqué par JGA (Johann Gustav Anschütz à Zella-Mehlis).
- et Un PLF Kommandantur Lille marqué Kdtur Lille




Loin de faire d'aussi gros tas que ceux de Professeur Wink

Bon week end.

nainvert
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 144
Age : 50
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

rep.

Message  joselito le Sam 26 Jan 2013 - 16:57

je ne suis pas trés PLF, mais je dois dire qu'avec une si belle présentation....j'ai plutôt accroché...

joselito
Modérateur

Nombre de messages : 9465
Age : 57
Localisation : FTA Bully Chti !
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  nainvert le Sam 6 Déc 2014 - 17:49

Bonjour,

Grâce à un gentil membre de ce forum, pour continuer dans le même thème...
A peine légèrement nettoyé, un petit PLF double canons de la KM fabriqué par Artilleriewerft Wilhemshaven (AW) utilisé pendant le premier conflit mondial.
Cet exemplaire a été fabriqué en 1918 mais le modèle l'a été jusqu'en 1937. Cela explique que l'on trouve parfois ce modèle avec des plaquettes en bakélite et un aigle surmontant le M de la marine. Il existe avec un seul canon. Le principe d'armement est le même que les autres PLF à double canons de la LW .. il faut basculer le canon au 'maximum' jusqu'à sa butée pour armer le mécanisme de la gâchette. Il faut noter qu'il n'y a pas de tir sélectif, les deux coups partent en même temps...

Quelques photos pour apprécier l'ancêtre.









Il est clair qu'il est hors de question de tirer à la cible, mais si jamais vous trouver un modèle analogue, ne le jetez pas Wink

@++

nainvert
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 144
Age : 50
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  sandy le Dim 7 Déc 2014 - 9:43

bonjour , avec les cartouches  d epoque superbe

sandy
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 354
Age : 38
Date d'inscription : 08/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  patpat le Dim 7 Déc 2014 - 10:41

J'ai un LP42 qui a été nickelé il y a bien longtemps, apparemment.
Il proviendrait d'une unité de Marins Pompiers de la Base Navale de Brest, mais sans plus de précision sur l'auteur du nickelage.
Etait-ce une pratique habituelle de nickeler ce modèle?

patpat
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 256
Age : 46
Date d'inscription : 10/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  nainvert le Dim 7 Déc 2014 - 13:57

Bonjour,
Les LP42 ont été fabriqués dans un métal de relativement mauvaise qualité. Après guerre, un grand nombre de PLF ont été ré-utilisés par la France (dans la Marine française, dans certaines écoles militaires, etc..). La réutilisation par les marins pompiers à Brest ne me surprend pas du tout. Quant au nickelage, compte tenu des conditions (humidité plus salinité), je pense qu'il s'agissait du traitement le plus approprié pour leur assurer une meilleure longévité ... Les autres modèles (LP 34) réutilisés par la Marine ont été repeints ou ré anodisés.
Qui plus est, aucun besoin de camouflage n'était demandé par les marins pompier .. donc .. nickel Wink
Si il était possible de disposer d'une petite photo pour illustrer... Wink 
@++

nainvert
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 144
Age : 50
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  manitou le Dim 7 Déc 2014 - 14:26

Merci Nainvert,
beau boulot,
j ai pris plaisir a redecouvrir
ton exposé sur les PLF.

------------------------

Les armes ont torturé mais aussi façonné le monde. Elles ont accompli le meilleur et le pire, enfanté l’infâme aussi bien que le plus grand, tour à tour rampé dans l’horreur ou rayonné dans la gloire. Honteuse et magnifique, leur histoire est celle des hommes.


Charles de Gaulle

manitou
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3461
Age : 47
Localisation : STL 30
Date d'inscription : 04/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  patpat le Dim 7 Déc 2014 - 16:57




patpat
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 256
Age : 46
Date d'inscription : 10/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  Baccardi le Dim 7 Déc 2014 - 17:28

Jolie relance de sujet

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "

Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 9295
Age : 51
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  nainvert le Dim 7 Déc 2014 - 18:23

Merci bien Patpat,
Le nickelage est léger.
Et belle relance en effet Wink

nainvert
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 144
Age : 50
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pistolets lance fusées

Message  patpat le Dim 7 Déc 2014 - 23:45

Il est fortement usé. Il a trainé longtemps dans un bateau de pêche et il y avait pas mal de corrosion là où le nickel est parti.
Un bon nettoyage a été nécessaire.

patpat
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 256
Age : 46
Date d'inscription : 10/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum